AccueilAccueil  Boutique  Recensement  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez|

Super Darling!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Super Darling! Lun 21 Sep 2015 - 19:29

Super Darling!

Titre VO : スーパーダーリン
Titre traduit : Super Darling
Auteur : Shouoto Aya
Genre : Romance, comédie
Nombre de tomes VF : 2 (Terminé)
Nombre de tomes VO : 2 (Terminé)
Date de parution en VO : 2012
Magazine de prépublication : Nakayoshi
Éditeur VO : Kôdansha
Éditeur VF : Soleil
Prix : 7€99
Du même auteur : Stray Love Hearts, Suis-je un ange ?, The Demon Prince and Momochi


Résumé
Sakuya Toono n'a jamais été abordée une seule fois dans sa vie, c'est une fille transparente... Alors qu'elle tente au mieux de se faire des amis, un groupe de garçons tous plus eaux les uns que les autres apparaît devant elle ! La voici maintenant entourée de canons, mais elle découvre qu'elle va devoir tous les fréquenter, sans quoi elle subira la malédiction d'un cerisier âgé de 10 000 ans !?

Source : quatrième de couverture


Les couvertures

 


Quelques images



Mon avis
Comme toujours avec Aya Shouoto, je ne sais jamais à quoi m'attendre. Avec elle, c'est souvent : "il ne faut pas juger un livre à sa couverture". Et là, il est clair que j'ai vraiment été surprise. En bien ? Pas totalement, mais pas complètement en mal non plus.

Comme l'indique le résumé, Super Darling! est un harem pur et dur. Sakuya est lycéenne dans le lycée Takamagahara, une école spécialisée dans la formation de futures élites et qui impose à chaque élève de posséder une spécialité afin d'être admis. La particularité de Sakuya, est le fait qu'elle est une fille transparente au sens propre du terme : c'est-à-dire que personne ne peut la voir, hormis ses parents. Elle tombe un jour sur un vieux journal parlant de la légende du cerisier de 10 000 ans se trouvant dans le lycée, qui exaucerait n'importe quel vœu. Alors qu'elle tente tout et n'importe quoi afin que ses camarades la remarque, elle tombe nez à nez avec ce fameux cerisier. Commence alors une scène assez loufoque et surprenante où nos 4 prétendants sortent tous de nul part : de derrière les branches en fleur, apparaissant comme par magie en brillant et en disant des phrases toutes faites ou encore carrément d'un hélicoptère. Entre rire jaune et exaspération, je n'ai pas vraiment su comment prendre ce moment. Après avoir chacun fait un voeu sous ce cerisier, nos 5 protagonistes se retrouvent alors liés par une malédiction. Si l'un d'entre eux la trahit, elle s'abattra sur cette personne. Dès lors, s'ils s'éloignent trop, des catastrophes s'abattent sur eux, ce qui les oblige forcément à toujours être ensemble. Commencent donc l'aventure de nos héros. A partir de là, chaque chapitre est consacré à un protagoniste masculin en particulier. Format court oblige, ces chapitres ne nous apprennent pas grand chose sur eux. C'est comme lire des petites histoires qui se suivent.
Mais là où le manga m'a vraiment bluffée, c'est le don pour l'auteur de nous faire croire quelque chose, mais la vérité est tout autre. Mais c'est aussi là que le bas blesse. Le tome 2 s'en retrouve très dense : pas le temps de s'acclimater aux choses ou de bien comprendre. L'auteur a voulu écrire un scénario en béton et complexe, mais l'a fait seulement sur les derniers chapitres, ce qui donne un côté brouillon et donne un sentiment de surprise tellement on ne s'y attend pas malgré les indices mystérieux laissés tout au long du tome 1.

Les personnages sont clichés et creux. Ce sont tous des bishônen dotés de talents extraordinaires, doublé d'un charme indéniable et de phrases tout droit sortis de film à l'eau de rose. Il y a Kazemachi le discret, Hatori le petit mignon, Tsukiomi le brun ténébreux et Hanamiya, le grand charmeur. Et autant dire que l'héroïne n'a pas vraiment de charisme et possède un caractère simplet.

Les dessins d'Aya Shouoto sont toujours aussi agréables à l'oeil, c'est indéniable. Le décor est très détaillé, et elle renforce bien les émotions des cases par le biais des différentes trames.


Conclusion
Pour un Aya Shouoto, je ne l'ai pas trouvé si mal. Mais le court format de la série rend le tout brouillon et presque incompréhensif sur le dénouement.
Maella
Sage docteur es yaoï, Dona Juana
avatar


Messages : 16575
Date d'inscription : 31/01/2011
Féminin Age : 20
Revenir en haut Aller en bas

Super Darling!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bulle Shôjo :: Le Coin des Shojo :: La Shôjothèque :: Shojo-