2nd Love – Once upon a lie

2nd Love – Once upon a lie


Résumé :

Sumi, 28 ans, travaille dans une société de cosmétiques aux côtés de Natsuki, dont elle est secrètement amoureuse depuis dix longues années. Un jour, pour récompenser le travail de ses employées, sa patronne ouvre une cantine d’entreprise plutôt originale : le service est assuré par de jeunes et beaux garçons… parmi lesquels l’impertinent Satsuki, le petit frère de son amour de jeunesse. Mais lorsque Natsuki invite innocemment à son mariage une Sumi médusée, ce serveur espiègle vient à son secours armé d’une proposition pour le moins indécente…
Source : Kazé

Avis principal par Maccha

2nd Love – Once upon a lie est une comédie romantique bien sympathique. On ne peut pas dire que le scénario soit très original et on devine plus ou moins ce qui va se passer mais les personnages réussissent à nous surprendre et donnent du rythme. La série pouvait être plus courte mais les cinq tomes se lisent rapidement.

A vrai dire, j’étais un peu réticente à l’idée de la cantine avec de beaux garçons qui rappelle les host clubs. Cependant, à part Satsuki, et plus tard Seiji, les autres serveurs restent secondaires et la série ne tourne pas autour de la cantine. La cantine en elle-même n’a pas vraiment d’effet sur Sumi, qui a plutôt du mal à comprendre pourquoi les autres femmes de sa boîte sont aussi sensibles aux charmes de ces jeunes serveurs qui essaient d’avoir chacun son propre personnage. Satsuki se démarque rapidement des autres et semble être intéressé par Sumi, amoureuse de son frère depuis si longtemps, alors que cette dernière ne se rappelle même pas de lui, tellement aveuglée par Natsuki. Bien qu’il joue bien son jeu de serveur séduisant dans la cantine, on ressent que Satsuki a quand même un côté un peu sombre qu’il montre à Sumi qu’il surnomme « Mademoiselle Marc de Thé » tellement elle est desséchée à son âge à force de garder cet amour en elle. Bien qu’il semble détaché et qu’on a du mal à comprendre s’il est sérieux, on voit quand même qu’il a un côté gentil dès le départ quand il essaie d’empêcher son frère d’annoncer son mariage si brusquement devant Sumi. On ne sait pas toujours à quoi s’attendre avec lui, ce qui rend ce personnage intéressant.

Quant à Natsuki, c’est un personnage gentil, honnête, et se montre plus chaleureux que son petit frère qu’il adore. Cependant, c’est un personnage assez candide qui ne rend toujours pas compte des sentiments de Sumi et à quel point il la fait souffrir, d’autant plus qu’il demande son aide pour les préparatifs du mariage et même pour choisir une destination pour sa lune de miel… Sumi a du mal à se libérer de cet amour mais on sent dès le départ que les choses vont changer grâce à Satsuki. Cependant, un nouvel amour trop proche du précédent n’est pas facile à se mettre en place et elle reste longtemps sensible au charme de Natsuki.

J’ai bien apprécié le personnage de Sumi, une fille forte et un peu virile. La seule chose qui manque à son épanouissement est l’amour. C’est un personnage dynamique et ses réactions ne sont pas toujours prévisibles non plus. Sa franchise fait plaisir. Bien qu’elle soit plus âgée que Satsuki, elle n’a jamais eu de copains à cause de son amour pour Natsuki et est inexpérimentée dans le domaine de l’amour. Elle a donc toujours des rêves d’adolescente qu’elle n’a pas eu l’occasion de vivre et ne sait pas trop comment se comporter en couple. Quant à  Satsuki, malgré son âge, il est beaucoup plus à l’aise en matière de séduction que son frère et Sumi réunis. Cependant, on voit que même lui devient tout faible et inquiet devant un véritable amour malgré toutes ses expériences. C’est un personnage à la fois taquin et toujours à l’attaque mais aussi sérieux, sincère et attentionné. Avec Sumi, ils forment un beau couple complémentaire.

Au niveau du graphisme, les dessins sont jolis mais parfois un peu brouillons. J’ai eu un peu du mal avec les yeux par moments.

Série complète par ladybird3000

L’histoire de ce josei semble plutôt banale au premier abord, mais la lecture en est plaisante. Même si on sait plus ou moins comment les choses vont se dérouler, on prend plaisir à découvrir les personnages et à suivre leur histoire.

Sumi est une jeune femme de 28 ans et elle est amoureuse depuis 10 ans du même garçon, Natsuki. Elle l’a rencontré à l’université et travaille désormais dans la même entreprise. Elle n’a aucune expérience en l’amour et n’a jamais réussi à avouer ses sentiments à Natsuki. C’est une femme forte, ou du moins c’est l’image qu’elle veut renvoyer. Natsuki est un personnage sympathique, même s’il ne voit rien des sentiments de Sumi. Il la voit comme une amie et a parfois des gestes envers elle qui donnent de l’espoir à la jeune femme. Mais l’annonce de son mariage va troubler Sumi.

En parallèle de cela, on découvre d’autres personnages, notamment les collègues de travail de Sumi et sa patronne. Patronne très originale et exubérante, qui malgré son jeune âge mène son entreprise d’une main de maître. Celle-ci a souvent des idées saugrenues, comme le fait de créer une cantine avec de jeunes et beaux serveurs, afin de redonner du peps à ses salariées. C’est d’ailleurs à cette cantine que Sumi va faire la connaissance de Satsuki, le petit frère de Natsuki. Satsuki est bien différent de son frère, il use de ses charmes et semble avoir de l’expérience en amour, malgré le fait qu’il soit plus jeune. Il va essayer d’attirer Sumi dans ses filets. Au début, on ne sait pas trop s’il fait cela pour s’amuser ou pas. Mais au fur et à mesure, l’histoire se recentre sur Sumi et Satsuki. On apprend donc à les connaître et on les voit évoluer, surtout Sumi qui est vraiment nulle en amour.

Au milieu de tout cela, viennent bien sûr les rivaux, qui vont mettre leur grain de sel dans l’histoire. Cependant cette partie sur la rivalité est surtout survolée selon moi, ce qui fait que les personnages rivaux n’en deviennent pas détestables comme c’est souvent le cas. J’ai bien aimé Sumi, ainsi que Satsuki. Le fait de les voir évoluer chacun à leur rythme, mais aussi ensemble, est plutôt sympathique. Kiyoka, la patronne de Sumi m’a bien plu aussi, car elle permet d’ajouter une touche assez délirante à l’histoire. De ce fait, le récit est ponctué d’humour amené par Kiyoka, mais également amené par Sumi et sa nullitude en amour.

L’entreprise dans laquelle Sumi est employée, est une entreprise de produits de beauté. J’ai trouvé que c’était intéressant de l’ajouter à la trame, car cela amène quelque chose de plus à l’histoire. Même si les choses évoluent de façon attendue, le tout est cohérent et très bien mené, ce qui donne plaisir à lire. Pour ma part, je pense que tout aurait pu se terminer au bout de trois volumes, mais d’un autre côté, c’est tellement sympathique à lire que cinq volumes ne sont pas de trop. A la fin de chaque volume, il y a des chapitres bonus qui sont également appréciables.

Les dessins sont plutôt jolis et mettent bien en avant les personnages, notamment les beaux serveurs. J’ai également trouvé que Sumi, et en général les personnages féminins comme masculins, étaient bien dessinés. Les expressions sont également bien retranscrites.

En conclusion, une série dont la trame est plutôt attendue, mais dont l’histoire et les personnages sont très sympathiques. J’ai pris plaisir à lire cette série.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

2nd Love – Once upon a lie est une série sympathique et agréable à lire, racontant une comédie romantique drôle et touchante avec un couple équilibré malgré la différence d’âge.

Envoi
User Review
3.5 (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)