360° Material

360° Material


Résumé :

Dans la classe de première année de lycée de Mio, il y a Taki , un génie des math, sympathique mais un peu étrange. Un jour, à la station de métro, après les cours, Mio sauve la vie de Taki qui allait tomber sur les rails. Le lendemain, Taki lui rend la pareille en la sauvant d’un accident avec une voiture. C’est ainsi que commence le premier d’amour de Mio !
Source : Zwitzwit

Avis principal par Zwitzwit

Lorsque j’ai lu les premiers chapitres de la série, il y a quelques temps déjà, j’étais très emballée par cette série. Un début atypique, un héros hors des stéréotype des héros de shojo, un dessin fort agréable, tout pour attirer mon attention de shojo-addict !
J’ai récemment terminé la lecture de la série (toujours en scan..) je peux donc donner mon avis sur la série dans son ensemble, celui-ci ayant un peu évolué.

Dans les premiers chapitres , on nous présente Mio et Taki , les deux héros de cette série. Mio est une héroïne classique de shojo je dirais , mignonne qui se questionne car novice en amour mais je trouve qu’elle manque un peu parfois de réactivité sans cependant être passive , molle ou mièvre. La personnalité de Taki me semble plus intéressante. Taki est un beau garçon qui pourrait être populaire sans la bizarrerie que lui confère le fait d’être souvent dans son monde . C’est d’ailleurs ce qui est à l’origine de sa rencontre avec Mio : il était sur les quais du métro, le nez en l’air perdu dans ses pensées lorsqu’il a été bousculé et serait tombé sur les rails sans l’intervention de Mio qui lui sauve ainsi la vie.
De plus Taki se remet d’une rupture difficile. Et il ne nous est pas présenté comme le petit ami idéal : il ne répond pas aux sms, même s’il peut se montrer attentionné il reste un peu distant. On n’est donc pas dans les standards du héros de shojo. Ce qui de mon point de vue est une bonne chose.

Le couple se forme assez rapidement, dans le premier ou le second tome, et cela aussi est appréciable parce que je trouve que les romances qui s’éternisent sont lassantes à terme. La série va donc se focaliser sur l’évolution du couple et la façon dont il va faire face aux différents obstacles rencontrer. On se retrouve dans le débat : l’amour triomphe-t-il de tous les obstacles ?

Ce qui est dommage, c’est que plus on avance dans la lecture de la série et plus on retrouve les « trames » classiques des shojos dans les obstacles rencontrés par le couples : la voisine qui s’interpose , l’ex-petite amie qui veut renouer, la camarade qui met le doute, et le fameux triangle amoureux. Alors bien sur c’est à chaque fois bien amené par la mangaka et traité avec assez de réalisme, cependant lorsqu’on connaît les shojos , on voit arriver les choses à l’avance , il n’y a pas de surprise.

Rien à redire sur le dessin, il est très agréable et doux. Le trait est égal. Il est parfaitement adapté au genre.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

360° material est une bonne série dont l’histoire est bien menée et le trait maitrisé. Les lecteurs confirmés pourront regretter que l’originalité du début de l’histoire soit absente lors du développement de celle-ci. Les novices vont adorer.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)