3D Material

3D Material


Résumé :

Dans un monde contemporain où les valeurs traditionnelles s’estompent face au consumérisme et au capitalisme, Sakura Fujisue dresse, en deux histoires courtes, le portrait de trois jeunes femmes en quête d’identité. Loin de la légèreté des shôjo mangas pour adolescentes, mais sans tomber non plus dans les clichés racoleurs de mangas faussement underground, l’auteure de Comme elles invite ses lectrices à réfléchir sur leur condition de jeunes femmes des temps modernes, en délivrant toujours, au final, un profond message d’espoir et d’évolution.
Source : Akata

Avis principal par ladybird3000

Ce one-shot me semblait plutôt intéressant et comme il s’agissait de la mangaka de Comme elles, j’ai tenté l’expérience. Et finalement, je n’ai pas vraiment apprécié ma lecture. Ce volume contient en fait deux histoires et va retracer le quotidien de trois jeunes femmes assez différentes mais qui au final se cherchent et se posent des questions sur leur futur professionnel ou amoureux.

La première histoire, La voix des anges, nous raconte l’histoire d’Ema qui ne peut pas faire ce qu’elle souhaite alors qu’elle était une lycéenne très sérieuse et studieuse dont tout le monde croyait qu’elle réussirait peu importe son choix. On retrouve donc une jeune femme qui croit que ce qui lui arrive est injuste et qu’elle méritait ce qu’elle n’a pas pu avoir. Ema est blessée mais aussi et surtout, elle s’ennuie profondément tous les jours, avec un quotidien fade et toujours identique. C’est lorsqu’elle croise un ancien camarade de classe, qu’elle va prendre un chemin un peu différent afin de s’évader pour une courte période. J’ai trouvé que cette histoire montrait surtout Ema en train d’essayer d’échapper à son quotidien. Elle fait des choses différentes et parfois un peu injustes envers les autres, sous le prétexte qu’elle ne peut plus les supporter. Certaines images qu’elle renvoie sont pessimistes et presque dangereuses pour elle. On ressent tout son mal-être et ses actes et pensées nous le font bien comprendre.

3D Material est la seconde histoire du volume. On y retrouve Suzu, une jeune étudiante qui va comprendre ce qu’est l’amour et surtout vivre sa première déception avec Eiichi. La jeune fille n’y connaît rien en amour et va finir par sortir avec Eiichi. Mais elle va avoir du mal à comprendre ses sentiments et à les assumer. Ce n’est que quand elle s’y abandonnera pleinement qu’elle se rendra compte qu’Eiichi n’est pas honnête avec elle et qu’elle vivra sa première déception amoureuse et pas des moindres. Dans cette histoire, le manque de communication est un facteur des soucis des personnages. L’amour naissant de Suzu la fait passer par différentes étapes et elle en comprendra beaucoup d’aspects, notamment le fait de pardonner ou non à l’autre. En parallèle, on a Mizuno qui est une jeune fille très populaire auprès des garçons. Elle commence à s’intéresser à Eiichi car elle voit que Suzu est heureuse avec lui. On va ensuite comprendre qu’elle cherche en fait un amour qui la rende heureuse comme Suzu lorsqu’elle est avec Eiichi.

Avec du recul, je trouve que ces deux histoires sont plutôt intéressantes, mais sur le moment j’ai été plutôt déçue de ma lecture. J’ai eu du mal avec les dessins que je ne trouve pas vraiment beaux et qui m’ont empêchée de m’attacher à l’histoire. Parfois, il y avait des dessins jolis pourtant. Mais les dessins des visages ne me plaisent pas trop. Des deux histoires, j’ai préféré la seconde. Dans la première, le personnage d’Ema est trop pessimiste et j’avais l’impression qu’elle se laissait trop aller. Donc j’ai eu du mal à l’apprécier. Dans la seconde histoire, je n’ai pas aimé le personnage de Mizuno, mais j’ai quand même bien aimé le déroulement de l’histoire et les autres personnages. J’ai été touchée par Suzu qui n’y connaît rien à l’amour et qui considère plutôt les hommes comme des amis. Et puis la fin de l’histoire se termine sur un message optimiste plutôt intéressant. Pour moi, la première histoire commence trop vite et se termine de la même façon, car c’est un moment fugace d’évasion. La seconde histoire est plus concrète et me semble donc plus aboutie.

Dans ces deux histoires, on découvre les moments de doute de trois jeunes filles qui finissent par se terminer sur une note positive, mais pour moi il y avait trop de sombre, surtout dans la première histoire. Ce qui fait que je n’ai pas vraiment apprécié la lecture.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Un one-shot intéressant mais que je n’ai finalement pas tant apprécié. La seconde histoire est clairement plus aboutie que la première et véhicule un message plus optimiste.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)