A Sex Therapist

A Sex Therapist


Résumé :

Quartier des plaisirs, la nuit… dans un recoin d’une ruelle peu fréquentée se trouve le Bar Cain. Là-bas, un mystérieux thérapeute se charge de vous libérer des tourments de vos désirs inavoués… Onuki, Obinata, Takero, Aki, Reo, Akira et Seiji sont tous de jeunes hommes en proie au mal de l’amour qui décident de s’abandonner entre les mains expertes de Cain… mais qui est-il, au juste ?
Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par Kûkaku

J’avouerais avoir commencé ce mangas avec une petite peur du contenu, vu le titre et la couverture aguicheuse, et c’est sur qu’à ce niveau la, rien dans le mangas ne m’a fait l’apprécier.

L’histoire tourne simplement autour d’un host qui se prostitue afin d’aider les autres -la grosse blague- en leur permettant de coucher avec leur bien aimé s’ils ont quelques problèmes pour se déclarer. L’auteur nous offre donc des scènes X gratuites, très explicites et non censurées, juste pour le plaisir du X. Chaque chapitre durant une vingtaines de pages, il est évident qu’elle ne prends pas le temps de développer une quelconque histoire, et du coup, comme par miracle, après avoir couché avec notre cher host, le client se confesse miraculeusement à son bien aimé, et on se rend compte, miraculeusement encore une fois x), que le bien aimé était lui aussi amoureux du protagoniste, oh~ comme c’est émouvant.
Bon, trêve de plaisanterie, vous aurez bien compris que ces chapitres sont grossiers et n’ont aucun intérêt.

Le seul point dont l’auteur pourrait être fière est son talent graphique. Oui, le manga a beau être nul, il faut bien avouer que les chara design sont très jolis, et les personnages plutôt séduisant -et les scènes X aussi sont bien faites d’ailleurs, mais passons- mais on s’arrête la. Sinon, à part des lits ou le bar, on ne voit franchement pas de décors, donc vraiment, le seul bon point du manga est le chara design.

Mis à part ca, je n’ai pas grand chose de plus à dire, puisque je ne pourrais même pas commenter le caractère des personnages, puisqu’ils ne sont pas développés. Même les personnage de Cain, que l’on voit dans tous les chapitres, ainsi que celui d’un certain Bartender, qu’on ne sais même pas qui c’est au final, ne sont pas travaillés. Le premier nous apparait seulement comme un gros pervers à la recherche d’une aventure d’une nuit, et le second…le second, j’avoue ne pas avoir lu assez de dialogues pour comprendre son rôle, s’il en avait un

  • Scénario
  • Dessin
1.8

En conclusion

Enfin bref, je le déconseille à tous sauf s’il y’a des amateurs de X gratuit.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)