Adekan

Adekan


Résumé :

Shirô, un fabricant de parapluies et ancien maître d’armes de l’ombre, rencontre Kôjirô, un lieutenant de police au sang chaud et amoureux de justice. Ils se retrouvent tous les deux confrontés à une série d’enquêtes étranges et rocambolesques dans les bas quartiers de leur ville… Source : Ototo

Avis principal par Beldaran

Suite au conseil d’une membre de la page je me suis lancée dans l’aventure Adekan et quelle aventure ! Les couvertures me faisaient de l’œil depuis un moment mais je n’avais jamais sauté le pas, finalement j’ai dévoré les 7 premiers tomes de ce titre hors norme. Le manga est pré-publié au Japon dans un magazine orienté shôjo mais il est classé dans la collection seinen des éditions Ototo. Le procédé n’est pas rare mais dans ce cas précis, l’œuvre est un tel melting-pot de genres qu’il est difficile à étiqueter. Cet improbable mélange offre une étrange harmonie pour une lecture singulière mais curieusement addictive.

Nous découvrons puis suivons le quotidien d’un lieutenant de police et d’un créateur/vendeur de parapluie dans un Japon alternatif du début du XXe siècle, fortement marqué par l’ouverture sur l’Occident. Le récit enchaine les enquêtes, au rythme régulier d’un chapitre par histoire. Ces dernières mettent toujours en avant des relations complexes, des personnages troubles pour un dénouement toujours surprenant. En trame de fond, le fil rouge, teinté de fantastique, tisse sa toile et le passé de Shirô se révèle par bribes avec ce mystérieux peuple vivant reclus dans les montagnes. Il faut se montrer patient car lorsque l’intrigue fait une importante avancée, s’en suit un chapitre/histoire qui vient couper le rythme et parfois ce dernier n’est pas très intéressant. L’ambiance qui se dégage est fortement malsaine avec de nombreuses situations dérangeantes et des personnages réellement tordus. Cependant, l’humour désamorce cette atmosphère particulière grâce à des situations cocasses et des personnages loufoques.

Les personnages sont au cœur de l’histoire et bénéficient d’un traitement soigné. Ce n’est pas forcément le duo phare qui fait avancer le récit, les personnages secondaires jouent un rôle important ce qui offre un certain équilibre à la narration. Kôjirô est un lieutenant de police passionné qui croise la route du lascif Shirô, mystérieux créateur de parapluie au design original. Ils forment une bonne équipe à la relation quelque peu ambiguë. Kôjirô tient le rôle du grand frère protecteur, rôle pas évident à tenir avec un Shirô tout en sensualité qui charme autant les femmes que les hommes et qui présente une réelle répulsion pour les sous-vêtements. Le frère de Shirô, Anri fait une entrée fracassante dans le train-train quotidien du duo mais je vous laisse la joie de la découverte car il y a une pléthore de personnages secondaires, notamment l’excentrique capitaine Saotome dont je suis fan.

La force du titre réside dans son graphisme, c’est magnifique. Il y a une réelle inventivité dans l’architecture, l’agencement des rues et surtout les costumes aussi riches qu’extravagants. On apprécie se perdre dans les décors finement travaillés grâce à un découpage unique et surprenant. Le rendu des scènes d’action est un peu brouillon dans les premières pages mais gagne en clarté et dynamisme au fil des tomes. Les personnages sont fins et sensuels.

L’édition est très agréable avec une traduction bien rythmée et une illustration couleur dépliante à chaque début de tome pour apprécier comme il se doit le travail de l’auteur.

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

Adekan est un titre qui charme autant par son récit que par ses dessins. C’est un titre aussi étrange que fascinant.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)