Afterschool Charisma

Afterschool Charisma


Résumé :

À l’académie St Kleio, le droit d’entrée est très exclusif. La prestigieuse institution n’accueille que des clones de personnages historiques célèbres : Beethoven, Élisabeth Ire, Freud, Napoléon ou Hitler. Sommés d’exceller dans les disciplines où ont brillé leurs modèles, ils ignorent tout de la raison de leur existence.
Parmi eux, une seule anomalie, le jeune Shiro Kamiya, adolescent tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Alors que le lycéen tente à grand-peine de s’intégrer au milieu de ses illustres camarades, John Kennedy, premier clone sorti de l’académie, est assassiné en pleine campagne électorale. Un clone est-il condamné à revivre le destin de son modèle ? Quels moyens a-t-il d’échapper à son sort ? Source : Ki-oon

Avis principal par ladybird3000

J’ai beaucoup apprécié la lecture de cette série qui met en avant les clones et leur devenir. De plus, cela a également permis à la mangaka de mettre en avant des personnages historiques célèbres, ce qui est aussi très intéressant.

Nous allons suivre une histoire peu ordinaire donc, avec Shiro, un lycéen tout ce qu’il y a de plus normal, hormis le fait qu’il étudie dans une école dont les élèves sont tous des clones de personnages historiques. Son quotidien est donc peu banal puisqu’il côtoie des personnes illustres et très douées dans leur domaine.

La première chose qui m’a plu dans cette histoire, c’est le fait de voir des personnages historiques mis en avant, dans un milieu dans lequel on ne s’attend pas vraiment, c’est-à-dire le lycée. On voit ces illustres personnes se côtoyer comme si de rien n’était, alors qu’elles ne proviennent pas des mêmes époques. Des liens peuvent même se tisser en elles, ce qui est assez intéressant. Au milieu, nous avons Shiro, qui permet d’apporter un regard extérieur. Lui est un humain normal et il va donc être parfois rabaissé par certains car il n’a rien de spécial.

La seconde chose que j’ai bien aimé, c’est que la mangaka met en avant les clones, tout en émettant différents avis sur leur condition. Ces clones ne sont pas vraiment humains, puisqu’ils ont été créés artificiellement, mais en même temps ils le sont quand même. Comment faut-il les traiter? Ont-ils un droit de paroles? Doivent-ils se conformer à ce rôle de clone et devenir des copies améliorées de leur modèle? Toutes ses questions sont soulevées et on se heurte parfois à des avis contraires, ce qui permet d’amener une réflexion. Encore une fois, le personnage de Shiro permet d’apporter un regard nouveau sur la condition de clone, car pour lui ses camarades sont comme lui finalement.

Une histoire très bien menée également. Puisque sous cet aspect se cache également quelque chose de plus profond. Le début qui semble plutôt gentillet va rapidement mal tourner et les choses vont vite basculer. On va de révélations en révélations et l’histoire prend une tournure très intéressante. Parfois, certaines choses sont amenées de façon un peu hésitante ou trop brutalement, mais dans l’ensemble je trouve que c’était plutôt cohérent.

Au milieu de tout ce suspens et de cette tension, l’humour y a également parfois sa place, notamment au début de l’histoire. Alors que la mangaka met en place son univers et ses personnages, nous avons le droit à quelques scènes parfois drôles et sympathiques. Cependant, une fois que nous rentrons dans le vif du sujet, l’ambiance change et l’humour n’est plus vraiment présent, ce qui n’est pas plus mal étant donné la tournure que prennent les événements.

Les dessins sont bien réalisés, tant au niveau des personnages que des décors. J’ai bien aimé le style de la mangaka.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Une série vraiment sympathique à suivre, qui soulève bien des questions sur le clonage humain. L’histoire est bien construite et le suspens est bien présent.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)