Akira

Akira


Résumé :

En 2019, trente-huit ans après la Troisième Guerre mondiale, Néo-Tokyo arrive au terme de sa reconstruction. Dans cette ville sans âme errent Kaneda et sa bande. Des jeunes désœuvrés, élèves d’un centre d’apprentissage professionnel, qui n’ont que leur moto et leurs virées nocturnes pour seule échappatoire à l’ennui du quotidien. Mais une nuit, ils trouvent sur leur route un être des plus étranges, un enfant au visage de vieillard, avec un numéro tatoué sur la main : le numéro 26. En tentant de l’éviter, Tetsuo chute à moto et se blesse grièvement. Il se réveille dans un hôpital de l’armée avec des pouvoirs surnaturels qu’il lui faut désormais apprendre à contrôler. De retour parmi ses amis, il se rebelle contre l’autorité de Kaneda et finit par quitter le groupe…
Source : Glénat

Avis principal par Kagura Uchiha

Ce qui m’a interpellée en premier lieu dans ce manga est l’ambiance générale qui s’en dégage, de ce que pourrait représenter notre monde suite à une catastrophe d’envergure mondiale, un monde anarchique, où le peuple tente de survivre par ses propres moyens, un monde fascinant et en même temps terriblement terrifiant où la jeunesse perdue tombe dans la décadence la plus totale : drogue, alcool, adrénaline et gang font la loi. Et les adultes, totalement dépassés, en sont les simples spectateurs.

C’est dans ce monde de déchéance que vivent des personnes dotées de pouvoirs psychiques, une existence cachée (et pour cause, ils en sont les maux)jusqu’à la nuit de cette fameuse rencontre entre Tetsuo et Takashi le spécimen n°26, depuis plus rien ne sera jamais pareil pour lui et ses amis.

Le scenario est d’une assez grande complexité, et la première lecture peut être relativement difficile. En cause, le coté politique et scientifique faisant partie intégrante du récit. Bien des années après, je continue d’y découvrir des choses qui m’avaient échappé! Un contenu à la fois intrigant, stressant, nous donnant largement matière à réflexions!

Les personnages ont tous un rôle à jouer à un moment ou à un autre et sont tous magnifiquement détaillés, s’il y a quelque chose que l’auteur a mis en avant, c’est bien leurs personnalités, loin des clichés, très humaines, que ce soit dans leur côté sympathique ou bien dans leurs mauvais cotés, cela fait partie de ce que j’aime le plus.

Le style du dessin est précis et soigneux, foisonnant de petits détails pour justement un rendu plus réel, l’auteur voulant se rapprocher au plus proche de la réalité tant par les décors magnifiques et riches que par les individus composant l’histoire. Les trames sont découpés de manière à permettre de faire passer l’action de façon efficace pour le lecteur et la lecture est agréable, bien que les discussions scientifiques peuvent paraître barbantes et m’échappent encore parfois.

A noter que la série est rééditée dans une version originale.

Tome 1 Ed Originale par ladybird3000

Quand on parle de manga, Akira est le manga incontestable qui revient à chaque fois dans les conversations. Je n’avais encore jamais lu ce manga incontournable pour bon nombre de lecteurs et grâce au service de presse des éditions Glénat, j’ai enfin pu me pencher dessus et je les en remercie.

L’histoire se place en 2019 après une troisième guerre mondiale qui a ravagé les pays. Néo-Tokyo est cependant proche de la fin de sa reconstruction. La jeunesse est en pleine décadence, l’alcool et la drogue coulent à flot. Le soir, plusieurs adolescents d’un centre d’apprentissage se regroupent et parcourent la ville avec leur moto. Un soir, Tetsuo voit un être étrange au milieu de la route. Cet être au corps d’enfant et au visage de vieillard le surprend et lui fait faire un accident. Grièvement blessé, il est emporté par les militaires. Son ami, Kaneda, a tout vu de la scène. Peu après, Tetsuo semble développer des pouvoirs étranges.

Cette série se place donc dans un Tokyo ayant essuyé une troisième guerre mondiale. Les jeunes sont en pleine déchéance. Ils n’acceptent aucune autorité, que ce soit dedans ou en dehors de leur centre d’apprentissage. La seule chose qui leur donne l’impression d’être vivants, c’est une drogue étrange et le fait de monter sur leur moto chaque soir. Tout au long du tome on comprend bien que ces jeunes n’ont eu aucune autorité et presque aucune éducation. Je me demande même si la plupart a encore une famille. Par exemple, leur comportement dès qu’ils croisent une fille est vraiment outrageant, en plus ils se complaisent dans cette situation.

Je trouve la façon de raconter les faits un peu étrange. En fait, rien n’est expliqué, on avance pas à pas, et on n’en sait pas plus que le héros, Kaneda. Ce qui fait, qu’à la fin du premier tome, je ne suis pas sûre d’avoir tout compris correctement. Les militaires semblent faire des expériences, avec une drogue ressemblant à celle que les jeunes prennent, mais en beaucoup plus concentrée. Ce qui nous fait nous demander qui sont ces enfants/vieillards et quel est le but de cette expérience. Un mystère encore plus grand plane sur Akira. Ce serait l’être le plus à craindre et il aurait la capacité de détruire le monde. Pour le moment, on a quelques indices, mais ils sont vraiment maigres.

Ce premier volume introduit différents groupes de personnages. On a d’abord un groupe de jeunes avec Kaneda à sa tête. On a les militaires et les politiques qui les soutiennent financièrement. Il y a également des gangs divers et variés. Et enfin, une sorte de groupe de révolutionnaires qui tentent apparemment de contrecarrer les plans des militaires. Ce dernier groupe a des motivations qui n’ont pas encore vraiment été expliquées. Kaneda va un peu se retrouver au milieu de tous ces groupes d’individus et on sent qu’il sera le personnage central, même si pour le moment c’est juste un adolescent qui fait un peu tout et n’importe quoi.

Concernant les dessins, les décors sont vraiment bien travaillés et très beaux à regarder. Les détails fourmillent de toutes parts. Les personnages ont des traits un peu vieillot, mais cela se comprend. J’ai un peu de mal à différencier les personnages par moment et les seules filles qui nous ont été présentées ne sont pas très féminines. Ce n’est pas forcément mon style de dessins préféré, mais ils sont bien travaillés.

En conclusion, une série incontournable pour beaucoup. Personnellement pour le moment j’ai du mal à comprendre l’histoire correctement car il manque des explications.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

Tome 2 Ed Originale par Maccha

Le tome commence par un résumé bien complet (et en couleurs) du premier tome. Il faut dire qu'après 11 mois d'attente depuis la parution du premier tome, c'est bienvenu pour se rafraîchir la mémoire avant d'attaquer la suite.

Captivés par l'armée, Kaneda et Kei sont detenus dans la prison de l'armée quand Kei est possédée par quelque chose qui les guide vers Tetsuo. Ce dernier devient de plus en plus hors de contrôle. En apprenant l'existence d'Akira, il est décidé d'aller à sa rencontre malgré les dangers que cela peut provoquer.

Dans ce tome on apprend un peu plus sur Akira. Cependant il y a toujours un grand nombre de mystères qui l'entourent. Qui est-il exactement ? A-t-il un rapport avec la guerre d'il y a trente ans ? Que s'est-il vraiment passé à l'époque ? Cette ambiance mystérieuse rend le récit intrigant et on a envie d'en savoir plus.

J'ai bien aimé la manière dont l'histoire se déroule, en suivant en parallèle plusieurs personnages, comme la partie dans la prison où on suit à la fois Kei et Kaneda, à la fois Tetsuo et à la fois le colonel et le jardin des enfants, notamment quand Kei est possédée. C'est une bonne façon de rendre la lecture captivante. Cependant j'ai eu un peu du mal dans la deuxième partie du tome dans les sous-sols où l'ambiance est confuse. Je me suis sentie un peu perdue avec tous les personnages qui se retrouvent et se séparent d'une seconde à l'autre.

En parlant des personnages, pour l'instant Kaneda me paraît un peu "hors sujet". Il donne l'impression de n'avoir rien à faire avec tous ces événements et semble vouloir juste affronter Tetsuo. Quant à ce dernier, il est de plus en plus fou. Le colonel m'a paru plus humain dans ce tome en voulant protéger les enfants du jardin contre Tetsuo et pensant aux vies humaines qui seraient en danger si Akira se réveille.

En somme, un bon tome où on découvre Akira et on a envie d'en savoir plus.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

Tome 2 Ed Originale par ladybird3000

D'après les sous-titres des volumes, le premier était axé sur Tetsuo et le second sur Akira, mais au final on n'apprend toujours pas grand chose sur Akira, si ce n'est qu'il est vraiment à craindre.

Ce second volume commence assez sympathiquement par un résumé en couleur très fourni du tome précédent. Cela permet de se remettre dans l'ambiance, puisqu'il y a quand même eu un écart important entre la publication des deux volumes. Nous retrouvons donc Kaneda et Kei qui se sont fait arrêter par les militaires. Aussitôt après, Kei semble être sous l'emprise de quelqu'un d'autre et agit étrangement.

Nous découvrons plusieurs choses en parallèle, d'un côté Kei et Kaneda qui vont tenter de s'évader, d'un autre côté Tetsuo qui en apprend plus sur ses capacités et qui va tout faire pour trouver Akira et enfin nous retrouvons ces enfants/vieillards dans le jardin des enfants. Après une première partie sympathique où l'on suit tout cela, nous nous retrouvons dans des sous-sols froids où est retenu Akira. Tetsuo compte bien le récupérer, Kaneda, Kei et le groupe de rebelles veulent l'en empêcher et découvrir ce qu'est Akira et enfin les militaires tentent également de conserver Akira dans leurs murs. Cette partie du volume est un peu plus confuse, même si au final l'objectif de certains semble le même. Tout s'enchaine assez rapidement. Dans ce volume, j'ai eu du mal à comprendre l'utilité de Kaneda qui est pourtant le personnage principal il me semble. J'ai trouvé qu'il n'avait pas vraiment d'utilité et que son combat contre Tetsuo manquait de contexte. En plus de cela, le personnage qui a aidé Kaneda et Kei à fuir semble avoir des motivations propres et je n'ai pas compris ce passage où il se bat contre l'un des rebelles. Bref, ce passage n'avait pas de sens pour moi, surement car j'ai oublié quelque chose qui s'était passé dans le volume 1 et j'ai donc trouvé cela inutile.

L'histoire est toujours sympathique à lire, mais j'ai du mal avec sa construction. Surtout qu'on ne nous révèle pas grand chose et tout s'enchaine de façon assez brouillon pour moi.

En conclusion, je pense continuer à lire la série car elle contient de bons éléments, mais je suis un peu déçue pour le moment.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

Tome 3 Ed Originale par ladybird3000

Akira T3

Encore une fois le volume commence par un résumé en couleur, ce que je trouve très sympathique.

Concernant le volume, j'ai à nouveau eu du mal à rentrer dans l'histoire et tout semble partir dans tous les sens. Chaque groupe poursuit ses objectifs, respectant sa parole ou trahissant ses alliés. Même si je trouve la lecture un peu chaotique, l'action est quand même présente et le suspens également. L'apparition de nouveaux personnages n'arrange pas trop le chaos déjà ambiant, avec d'autres enfants sortis d'on ne sait où ayant eux aussi des pouvoirs.

Bref, j'ai du mal à comprendre vraiment la trame que suit l'auteur, car il y a beaucoup de choses à intégrer. Le temps entre chaque tome n'aide pas non plus, surtout que j'oublie très facilement les choses…

La fin du volume est percutante et fait oublier le chaos précédent, en donnant un bon coup de boost au scénario. Malheureusement cela ne permet toujours pas de répondre aux nombreuses questions et en ajoute même de nouvelles.

Le gros point positif de ce volume, c'est pour moi le dernier chapitre et les dessins qui sont très beaux. Les décors sont sublimes et les quelques pages à la fin, sans texte, permettent de voir tout l'impact de ce dernier événement.

En conclusion, j'espère que la suite permettra de démêler un peu l'histoire, notamment en ce qui concerne Akira.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

Tome 4 Ed Originale par ladybird3000

Akira T4

Je continue la lecture de cette série, car c'est un incontournable et que je suis quand même curieuse de découvrir la fin. Mais à chaque volume je peine un peu dans la lecture, car j'ai l'impression que c'est toujours assez chaotique.

Le volume précédent se terminait avec une explosion et la disparition de Kaneda. Dans ce volume, nous trouvons Tokyo sans dessus-dessous et plusieurs groupes se sont formés. D'abord une sorte de nouvel ordre, avec Akira ou plutôt Tetsuo à sa tête. Deuxièmement, un second groupe mené par dame Miyako. S'ajoutent ensuite des militaires étrangers qui se sont infiltrés afin de découvrir d'où est venue l'explosion. Au milieu de cela, Kei et Chiyoko tentent de venir en aide aux deux enfants/vieillards restants.

Alors que tout est confus et qu'on ne sait toujours pas vraiment qui est Akira, des événements étranges continuent à se produire autour de lui et des personnages ayant des pouvoirs. Comme si tout cela ne suffisait pas, le fin du volume vient ajouter encore une couche d'incompréhension à l'histoire. Il ne reste que deux volumes et j'espère vraiment que certains points seront éclairés. Car depuis le début, c'est une suite de courses contre la montre, de courses poursuites et de survie, si bien que tout s'enchaine sans réelle explication.

En conclusion, une série certes incontournable mais qui me perd un peu dans un chaos ambiant.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

Akira est sans conteste l’un des chefs-d’œuvre du genre, un must qui saura toucher le lecteur qu’il soit initié ou non, un titre qui fait partie de la culture manga et dont la lecture ne doit absolument pas vous échapper.

Envoi
User Review
3 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)