Alice au Royaume de Cœur

Alice au Royaume de Cœur


Résumé :

Alice Liddell somnole dans son jardin quand un lapin blanc l’entraîne bien malgré elle dans un étrange tunnel. De l’autre côté du miroir, la voilà au centre d’un jeu intrigant et secret : tous les garçons du royaume de Cœur cherchent par tous les moyens à la séduire… quand ils n’essaient pas de la tuer !
Source : Ki-oon

Avis principal par ladybird3000

A l’origine, cette histoire est tirée d’un otome game, un jeu de drague pour jeune fille. Il a été adapté en shôjo et voici le résultat.

On retrouve Alice, sauf que cette fois, elle est entraînée contre son gré dans le terrier du lapin. Celui-ci la force ensuite à boire une potion étrange. Elle finit par apprendre que lorsque la fiole qui contenait la potion qu’elle a bu sera à nouveau remplie, alors elle pourra décider de rentrer dans son monde. Cette fiole se remplit au fur et à mesure qu’elle rencontre des gens de Wonderland. Nous allons donc suivre ses aventures et voir ses rencontres avec les différents protagonistes qui sont presque tous des hommes, dont le Chapelier, Peter le lapin blanc… Mais Wonderland est un monde dangereux et les personnages sortent leurs armes au moindre prétexte.

Bien que ce soit à l’origine un jeu de drague, cela ne se ressent peut être pas forcément dans cette série. On est quand même dans un shôjo harem et Alice est entourée d’hommes, hormis la reine de Cœur. Mais ce n’est pas pour autant qu’Alice joue la mijaurée ni la femme soumise. Au contraire, elle n’est pas très facile et repousse continuellement les avances de ces messieurs.

Même si le célèbre conte a déjà eu plus d’une adaptation, je trouve qu’ici l’idée est plutôt originale. Déjà, Alice est emmenée contre son gré dans ce monde étrange. On apprend au fur et à mesure, que ce monde est en fait une sorte de jeu, avec des acteurs et des sans visages. Seuls les acteurs ont une importance. Wonderland est divisé en quatre territoires, dont trois qui sont en guerre et un qui est neutre. C’est pourquoi Alice peut être en danger n’importe quand. De plus, les personnages sortent leurs armes tout le temps pour en découdre. Parfois même juste quand ils se croisent car pour eux c’est normal. Ce qui m’a déplu dans l’histoire, c’est qu’elle n’est pas aboutie. On nous parle continuellement de règles du jeu, mais le jeu ne nous est jamais expliqué. Il semblerait également qu’Alice ait oublié quelque chose concernant son monde d’origine, mais on ne nous en parle pas vraiment non plus. En fait, c’est le gros point faible d’après moi : au final, on ne sait rien du jeu, de son but et de ses règles.

La romance est développée tout au long de l’histoire, mais c’est surtout à sens unique. Ce sont les prétendants qui avouent leurs sentiments à Alice, mais celle-ci ne semble pas vraiment les accepter ni les partager. Il n’y a qu’à la fin, qu’elle semble avoir fait son choix. Mais pour moi, ce choix est trop rapide et n’a pas vraiment lieu d’être. On dirait que la mangaka a juste choisi celui qu’elle préférait. En plus de la romance, l’humour est également présent. J’ai bien aimé ce côté là car les personnages masculins en voient de toutes les couleurs avec Alice. Elle ne se laisse pas faire et n’est pas soumise. J’ai bien aimé son caractère et ses réactions. De plus, les personnages font la guerre à tout bout de champ sans se soucier de leur vie et cela va inquiéter Alice. Elle ne les comprend pas et va leur faire savoir. Elle va d’ailleurs permettre à plusieurs d’entre eux de changer et de ressentir un peu mieux leurs émotions et ce qui les entoure. J’ai trouvé cela intéressant que les personnages évoluent à son contact.

Du côté des dessins, je les trouve bien réalisés, mais les visages sont trop allongés et pointus. Dans les derniers tomes cependant, cela change et les visages sont plus arrondis. Ce changement ne m’a finalement pas plu, car cela faisait des visages un peu trop ronds. J’ai beaucoup aimé voir Peter en version lapin, cela ajoute un côté mignon à l’histoire.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Une série sympathique mais dont les enjeux ne sont pas assez expliqués, voire pas du tout, et c’est dommage.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)