Ange, mode d’emploi

Ange, mode d’emploi


Résumé :

La vie de la jeune Tenko est complètement bouleversée le jour ou sa cousine Nanari créatrice de jouet, lui offre une peluche ayant l’apparence d’un petit dinosaure. Car celle-ci se met à prendre vie. De plus, l’étrange animal est bien décidé à se mêler de la vie de sa propriétaire jusqu’à l’obliger à rentrer dans une école mixte alors que Tenko n’est pas à l’aise avec les garçons…
Source : manga-news

Avis principal par Maccha

Ange, mode d’emploi est un des premiers mangas que j’avais achetés quand j’étais encore une adolescente. En la relisant aujourd’hui, je me dis que c’est une série qui plairait plus aux jeunes filles. C’est un shôjo sympathique et mignon même s’il y a quelques maladresses.

A l’époque je me retrouvais un peu en Tenko qui a du mal à parler aux garçons. Avec l’arrivée d’une peluche dinosaure, sa vie va commencer à changer. En effet, pour une raison inexplicable, cette peluche prend vie et est convaincue qu’en rendant sa propriétaire heureuse, elle va devenir un ange. Elle va donc tout faire pour aider Tenko à se rapprocher de Madoka qu’elle aime, même si souvent elle va plus mettre Tenko dans des situations embarrassantes que l’aider.

Ce petit dinosaure accro aux onigiris est tout simplement adorable avec toutes les bêtises qu’il fait. Les autres personnages sont aussi sympathiques, notamment Tenko et ses deux amis, Aya, un garçon d’apparence si féminine qu’on a du mal à le considérer comme un garçon, et Sawa, une fille de nature plutôt sérieuse. Madoka est un beau garçon sympathique mais je l’ai trouvé un peu effacé par rapport aux autres personnages.

J’ai trouvé qu’il y avait quelquefois des maladresses au niveau du scénario où on avait l’impression de partir parfois un peu dans tous les sens ou que certains éléments étaient mis de côté comme s’ils étaient oubliés. Cependant comme c’est une série humoristique, cela ne gênera peut-être pas tout le monde.

Au niveau du graphisme, les dessins sont convenables pour le genre mais on a du mal à différencier les adultes des jeunes.

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Un shôjo sympathique et mignon pour tout public, sans prétention, où on passe un bon moment de lecture.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)