Another

Another


Résumé :

En 1972, Misaki, élève très populaire du collège Yomiyama-Kita, périt brusquement dans un accident. Refusant d’admettre sa mort, ses camarades de classe décident de faire « comme si Misaki était en vie ». Toutefois, à la fin de l’année, Misaki apparaît sur la photo de classe…
Vingt-six ans plus tard, Kôichi Sakakibara est transféré dans cette même classe. Il se rend vite compte de l’atmosphère sinistre qui règne parmi ses nouveaux camarades et se pose des questions sur une étrange jeune fille, ignorée de tous, qui se nomme Misaki… Source : Pika

Avis principal par ladybird3000

Another est une histoire que j’ai d’abord découverte avec la version animée, adaptée du roman. L’adaptation est assez fidèle au roman, de ce fait je n’ai pas eu beaucoup de surprises lors de la lecture, mais c’était tout de même très sympathique à lire.

Nous découvrons tout d’abord une histoire qui se raconte dans le collège Yomiyama-Kita. Il y a 26 ans, Misaki, un élève de la 3e 3 adoré par ses camarades, aurait trouvé la mort dans un accident. Refusant ce fait, ses camarades décident alors de faire comme si Misaki était toujours parmi eux. A la fin de l’année scolaire, Misaki apparaît sur la photo de classe. Nous revenons ensuite 26 ans plus tard, alors que Kôichi va faire son entrée dans le collège de Yomiyama. Le jeune garçon a quitté Tokyo pour venir vivre chez ses grand-parents. Lorsqu’il rejoint enfin sa classe, la 3e 3, il trouve que l’ambiance est étrange, surtout que l’une de ses camarades, Misaki, est mise à l’écart.

Tout d’abord, je précise que cette histoire est en 2 volumes : Celle qui n’existait pas et La fille à l’œil de poupée. Les deux volumes ne peuvent pas être lus indépendamment, ni même l’un sans l’autre, puisque l’histoire s’arrête net après le premier volume, pour continuer directement dans le second sans replacer le contexte. Je n’ai d’ailleurs pas vraiment compris pourquoi le volume avait ainsi été coupé en deux, car le texte ne s’y prête pas vraiment.

Même si je connaissais déjà l’histoire, j’ai bien aimé la lecture et particulièrement le second volume. En fait, tout se met en place assez lentement, puisque tout le premier volume permet d’introduire les personnages, la malédiction et la classe de 3e 3. Si bien que la lecture du tome 1 est finalement un peu longue. En effet, Kôichi ne sait rien de la situation qui touche la 3e 3 et le lecteur est au même point que lui. Nous avançons donc à taton, sans comprendre ce qu’il se passe vraiment dans cette classe. Heureusement, les chapitres sont parfois coupés par des passages mettant en avant les racontars autour de la malédiction et nous permettant de comprendre certaines choses. Le second volume est bien plus intéressant puisqu’une grande partie de la malédiction est dévoilée et que les personnages passent plus à l’action.

Malgré une lecture intéressante, j’ai trouvé que la narration était parfois maladroite. Je ne sais pas si cela vient de la traduction ou de la version originale, mais certaines tournures de phrase et conjugaisons m’ont gênée lors de la lecture.

Concernant la résolution de l’histoire, je l’ai trouvé bien menée et cohérente avec ce que l’on découvre dès le début et au fur et à mesure. Il y a tout de même une explication concernant le personnage de trop et la relation qu’il entretient avec un autre personnage qui m’a parue un peu étrange, car on se demande comment on n’a pas pu le découvrir avant et l’explication nous laisse un peu pantois.

  • Scénario
3.8

En conclusion

Un roman sympathique et mystérieux. Le second volume étant bien plus entraînant que le premier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)