Anus Beauté

Anus Beauté


Résumé :

Mitsuki Yakushiji, 16 ans, a tout pour être heureux. Sauf qu’il traîne avec lui un lourd fardeau : il souffre d’hémorroïdes. Personne n’est au courant, bien sûr, jusqu’à ce qu’une de ses camarades de classe le démasque. Frappée du même mal que lui, Shiori Miura connaît tout de cette maladie et elle est bien décidée à aider Yakushiji à la combattre, même contre son gré… Source : Kurokawa

Avis principal par ladybird3000

Voici une petite série médicale sympathique que j’ai apprécié lire. Elle nous parle d’un sujet peu glamour et dont on n’a pas vraiment envie de parler : les hémorroïdes. Yakushiji est atteint de ce mal qui le fait souffrir toute la journée. Il rencontre Miura, une camarade de classe qui voit clair dans son jeu et qui a tout deviné. La jeune fille a déjà surmonté cette maladie une fois et elle souhaite l’aider à son tour. Mais Yakushiji en est à un stade très avancé.

J’ai trouvé l’idée un peu étrange au début et j’avoue que j’ai acheté les deux volumes par curiosité. Mais en fait le mangaka traite vraiment bien le sujet, même si je n’y connais rien et que je ne sais pas si les procédures médicales sont les mêmes en France. En tout cas, le mangaka aborde le sujet avec humour tout en étant très didactique. Les explications fournies par Miura sont toujours très bien mises en images, de façon drôle mais aussi compréhensible.

Mais en plus d’être un manga humoristique traitant d’un sujet sensible pour nos fesses, le mangaka ajoute un peu de romance. En effet, Yakushiji est amoureux, mais il n’arrive pas à dévoiler son amour et surtout, ses hémorroïdes l’empêchent souvent de faire des choses qu’un lycéen normal serait capable de faire sans effort. La partie romantique n’est pas très développée et finalement ce n’est pas plus mal puisque ce n’est pas le sujet principal. Mais cela permet d’ajouter certaines scènes drôles, suite à des quiproquos principalement.

Le manga est classé dans le genre érotique, il contient donc une petite dose de fan service, avec parfois des poses suggestives. Mais c’est en général le popotin de Yakushiji que l’on voit, donc je ne dirais pas qu’il s’agit vraiment de fan service au final. On a parfois des contres-plongées sur les personnages féminins et la fille dont est amoureux Yakishiji a une poitrine très généreuse, mais ce n’est pas non plus exagéré.

Les dessins ne révolutionnent pas le genre, mais sont très bien et les dessins explicatifs sont toujours très bien réalisés. J’ai bien aimé le chara-design et les expressions des personnages sont bien faites. Surtout sachant que Yakushiji souffre constamment, cela se lit bien sur son visage.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Une série courte sympathique sur un sujet médical qu’il ne faut pas prendre à la légère. C’est frais, instructif et drôle!

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)