Arago

Arago


Résumé :

Frères jumeaux, Arago et Ewan, ont perdu très jeunes leurs parents, assassinés sous leurs yeux par le serial killer Patchman qui possède un pouvoir mystérieux : s’emparer des âmes de ses victimes par le toucher ! Treize ans plus tard, Ewan est devenu détective à Scotland Yard, tandis qu’Arago poursuit seul la piste du tueur. Leurs retrouvailles marquent le début d’une série de meurtres. Les victimes portent la signature de Patchman ! Le meurtrier inhumain au corps reconstitué de membres de ses victimes serait-il de retour ?
Source : Pika

Avis principal par Missmatsu

J’avoue que je suis ressortie de ce premier tome mitigée et à la fois perplexe, si bien qu’en dire mon ressentiment sera un peu laborieux…

On entre dans le quotidien mouvementé d’Arago, jeune frère d’Ewan, qui a vu ses parents se faire assassiner devant ses yeux d’enfant. Si Ewan est devenu au fil du temps un brillant agent de police, tentant d’oublier le meurtre de ses parents, Arago, lui, suit un bien autre dessein. Traînant dans les rues de Londres, il cherche le meurtrier de sa famille perdue, n’ayant plus que la vengeance au bout des lèvres…

L’histoire d’Arago n’est donc pas des plus originales, reprenant nombre d’éléments caractéristiques des shônens populaires, mais reste que son récit intrigue un minimum. Et on peut dire que l’auteur joue habillement avec ses personnages, ce qui m’a surpris dans le sens où il n’hésite pas à s’en défaire.

Dès le deuxième chapitre, une nouvelle porte s’ouvre sur la série, amenant un côté policier bienvenu et agréable. L’aspect fantastique qui s’en dégage est très plaisant, comportant de très bons éléments. J’ai tout de même trouvé qu’on excluait trop le lecteur des évènements et que pour le coup, on avait aucune possibilité de réflexion. C’est regrettable car ce soucis se retrouve également dans les scènes d’actions, qui restent difficiles à comprendre.

Difficile de s’attacher aux personnages pour le moment, mais le moins qu’on peut dire, c’est qu’ils sont ultra stéréotypés (non sans rappeler les jumeaux de Blue Exorcist…)

Et puis, ce n’est pas non plus du grand art au niveau du dessin, qui se montre très simpliste, et même assez différent des planches couleurs, qui m’ont semblées un niveau au dessus tout de même.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Je suis plutôt mitigée après la lecture de ce premier tome, plus ou moins convaincue par l’aspect policier/fantastique, mais déçue par de nombreuses faiblesses.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)