Ares

Ares


Résumé :

Dans un environnement médiéval très détaillé, le royaume de Cronos est une nation dévastée par les guerres incessantes. C’est dans ce contexte qu’Ares s’enrôle chez les soldats de l’ordre du Temple en quête de logis et de repas gratuits. Il trouve sur sa route de talentueux compagnons d’arme. Source : Meian

Avis principal par Beldaran

Les 12 premiers volumes de la série ont d’abord été publiés par les anciennes éditions Booken entre 2011 et 2016. Les éditions Meian reprennent le flambeau et déclineront le titre en trois coffrets comprenant les volumes et autres cadeaux. Le premier coffret contient les 10 premiers tomes que j’ai littéralement dévoré en deux petits jours.

C’est une grande épopée qui nous attend, une vaste aventure qui s’étend sur 26 volumes et qui surprend de prime abord par son univers, riche de multiples inspirations. En effet, le monde proposé s’inspire fortement et très librement de la mythologie grecque et de l’Empire romain avec un soupçon de période médiévale, le tout saupoudré d’une bonne grosse couche de modernité. Le rendu est surprenant et bigrement bien fichu. C’est brillant. Ce melting-pot improbable donne des costumes extravagants mais vraiment classes et des décors soignés, pour une lecture des plus immersive et captivante.

L’histoire se déroule dans le royaume de Chronos qui doit faire face à un voisinage belliqueux qui a la rancune tenace et à des complots qui le mine de l’intérieur. Au cœur de la tourmente, se trouve un groupe, L’ordre du Temple, qui est appelé pour épauler l’armée de Chronos lors de conflits. Les héros appartiennent à ce groupe de mercenaires.

La narration est dynamique et nous conduit avec brio d’une confrontation à une autre tout en mettant en place diverses intrigues politiques et en dévoilant le passé de ses personnages. Le récit est bien équilibré mais le changement de ton peut surprendre. En effet, l’histoire peut vite passer d’un événement comique à l’horreur des combats. C’est un récit sans concession sur la guerre donc qui sait être dur, notamment avec ses personnages.

L’histoire est transcendée par ses personnages, tous plus charismatique les uns que les autres, le trio, Ares, Mikaël et Barouna. Le destin les a réunis au sein de L’ordre du temple pour le meilleur et pour le pire. L’évolution de leur lien est très agréable à suivre, même si on sent, plus l’histoire avance, qu’ils devront faire des choix tragiques.

Ares est jeune homme enjoué, nonchalant mais qui cache un grand talent de bretteur. Son triste passé est dévoilé dans un long flash-back et explique son objectif à atteindre, simple mais efficace. Il est accompagné par Mikaël qui possède une personnalité trouble. Il est glacial mais incroyablement doué à l’épée et Ares semble l’adorer. Barouna est fort également. Il se bat avec une arme particulière et fait preuve d’une grande volonté. Son passé est assez terrible. J’ai failli oublier Gogh. Il a élevé la lâcheté au rang d’art mais c’est un grand artiste.

J’en arrive au point qui divise, les graphismes. Pour moi, les dessins collent parfaitement à l’histoire. Si j’ai immédiatement accroché au récit, c’est en parti grâce à eux. L’auteur a un style atypique, brut, qui fait un bien fou aux rétines. Les scènes d’actions sont incroyablement variées et fluides, malgré un côté brouillon dans les premiers volumes. Le design des personnages est fort sympathique aussi. Le mélange des genres paye.

Les 10 volumes sont compilés dans un chouette coffret et accompagnés de quatre ex-libris exclusifs, et d’un poster inédit au format A2. En revanche, le couac vient du fait que de multiples bulles sont mangées par la reliure rendant la lecture désagréable par moment. Certaines sont tout bonnement illisibles. C’est la seule fausse note de l’édition avec la présence de quelques coquilles.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Meian.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Ares est un manhwa qui frappe fort et qui fait un bien fou. L’histoire est bien construite et s’articule autour de personnages attachants et charismatiques. Je suis réellement impatiente de m’attaquer à la suite.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)