Au temps de l’amour

Au temps de l’amour


Résumé :

Jeune artiste célibataire, Shiori est aussi réservée que secrète. Le seul à recueillir ses confidences est son meilleur ami, Toda, étudiant à la faculté.
Mais tout bascule le jour où elle rencontre (est-ce le hasard ?) Kageyama, camarade d’université de Toda, qui semble aussi solitaire qu’elle. Tout de suite, elle est comme fascinée par le jeune homme et va chercher à apprendre un peu plus sur lui, jusqu’à ce que la fatalité fasse naître le début d’une étrange histoire d’amitié…
Source : Manga News

Avis principal par ladybird3000

Au vu de la couverture et du titre de ce one-shot, on pourrait croire à une histoire romantique, or ce n’est pas le cas. Ce titre est plutôt sombre et contient une grande part dramatique, ce qui le met en opposition directe avec son propre titre.

On va suivre l’histoire de Shiori qui est étudiante à l’université. Elle est très discrète et ne semble pas s’intéresser aux relations amoureuses. Elle est souvent en compagnie de Toda, un ami également étudiant qui est secrètement amoureux d’elle. Un jour, elle rencontre par hasard Kageyama, un étudiant de la même université que Toda. Celui-ci ne semble pas très bavard et très renfermé. Shiori, fascinée et intriguée par le jeune homme va alors tout faire pour essayer d’apprendre à le connaître. Mais le jeune homme cache un terrible secret et Shiori va être entraînée dans une spirale dangereuse d’amitié, d’amour et de violence.

J’ai beaucoup aimé ce one-shot. Il est plutôt à l’opposé de ce que sont titre nous laisse entrevoir. Il parle d’amour en effet, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Le titre est plutôt sombre, voire malsain par moment, avec des thèmes durs abordés, tels que le viol ou le meurtre. Shiori est une jeune femme plutôt renfermée et un événement terrible va lui arriver, ce qui fait qu’elle va être blessée profondément et se renfermer encore un peu plus. Elle qui n’a jamais eu de relation amoureuse commence par une vision plutôt horrible de l’amour. Et avec cela, elle va en être presque dégoûtée. Son attirance pour Kageyama est ce qui va lui valoir de vivre plusieurs événements marquants. Celui-ci a dressé un mur entre lui-même et les personnes qui l’entourent. Tous les deux se ressemblent un peu, dans le sens où ils sont plutôt fermés à l’amour. Mais chacun va commencer à découvrir l’autre et une relation d’amitié un peu ambiguë va naître. Kageyama a un passé assez sombre et c’est pour cela qu’il s’est coupé des autres. De plus, il est aussi question d’homosexualité, étant donné que celui-ci aime les hommes. Ce sont donc des thèmes plutôt forts qui sont abordés et ce de façon plutôt intéressante, sans être dans la surenchère.

De plus, les personnages évoluent dans le monde de l’art. Ceci permet une certaine poésie à l’histoire, avec certaines comparaisons et réflexions bien amenées. J’ai trouvé que ce côté poétique se retrouve également sur la couverture. La mangaka met en scène des personnages qui sont touchés par la cruauté de la vie et qui malgré tout s’en sortent et relèvent la tête en s’entraidant. L’amitié et l’amour n’y sont pas abordés de façon romantique, au contraire on voit plutôt le côté malsain qu’il peut engendrer.

Les dessins sont simplistes et épurés, ce qui permet de mettre encore plus en avant le côté réel de l’histoire. L’héroïne a l’air plutôt banale, mais cela reflète bien son caractère réservé. J’ai bien aimé les dessins, ils sont simples mais efficaces. On se rend compte rapidement qu’on est dans une histoire qui se veut sérieuse et réaliste.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

En conclusion

Un très bon one-shot que je recommande de lire, sauf aux plus jeunes.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)