Battle Royale – Ultimate Edition

Battle Royale – Ultimate Edition


Résumé :

La république d’Extrême Orient, nation totalitaire d’Asie, expérimente un jeu de massacre appelé « le programme ». Des classes de 3e sont choisies arbitrairement pour y participer. Les élèves d’une même classe doivent s’entretuer jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’un seul survivant. Telle en est la cruelle règle. Les 42 élèves de la classe de 3eb du collège Shiroiwa se retrouvent engagés dans ce véritable « jeu de la mort », sans même savoir pourquoi… Source : Soleil

Avis principal par ladybird3000

Je ne pense pas me tromper en disant que Battle Royale est l’une des premières séries de survival game, genre qui a largement été exploité par de nombreux mangakas depuis. A l’origine, il s’agit d’un roman qui a ensuite été adapté sur plusieurs supports. Pourtant, étant friande de ce genre d’histoires, je ne l’avais pas encore lu et grâce à cette réédition en version Ultimate, c’est maintenant chose faite.

L’histoire se déroule dans la république d’Extrême Orient, dirigée par une armée inflexible et qui s’est faite ennemie de nombreuses autres nations. Le rock y est interdit car pouvant transmettre des pensées subversives. Un projet a été mis en place par le président, appelé le Programme, afin de montrer sa force aux nations ennemies. Celui-ci vise à choisir au hasard 50 classes de 3e. Chaque classe est relâchée dans un environnement différent avec pour règle que les élèves s’entretuent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un. C’est dans ce jeu macabre que nous rencontrons différents personnages, dont notamment Shûya, un garçon naïf au grand cœur qui souhaite que tout le monde se serre les coudes et s’en sorte.

J’ai bien aimé ce premier volume, malgré le fait que le style semble un peu dater. Mais ce qui m’a le plus déplu dans ma lecture, c’est le personnage qui va expliquer à la classe dans quelle galère ils se trouvent. Ce personnage est vraiment détestable et je pense que les auteurs lui ont donné cet apparence et personnalité pour une bonne raison. En effet, dès ce premier volume, on sent qu’il contient une dimension politique et sociale assez importante. La république est décrite comme stricte et n’hésite pas à pousser des adolescents au massacre pour augmenter son influence. Cette politique semble être représentée par ce « professeur » violent et que certains veulent déjà éliminer. Shûya parle rapidement d’entraide et souhaite rassembler le plus de monde pour vaincre le Programme. On comprend que lorsqu’il se soulèvera vraiment, ce sera pour faire face au Programme, mais surtout à ce professeur qui représente la politique déformée de cette république.

Cette histoire n’est donc pas un simple survival game et cela sera peut-être plus flagrant par la suite. Il s’agit de survie, c’est un fait, mais aussi de survie dans une société étriquée et injuste. L’aspect survie et massacre est vraiment bien représenté, notamment avec le dessin qui fourmille de détails, même les détails les plus macabres.

Ce que j’ai bien aimé aussi, c’est que les auteurs s’attardent sur les différents personnages, même ceux qui ne vont pas apparaître longtemps. J’ai trouvé cela sympathique, car cela permet de les découvrir et de ne pas en faire seulement de la chair à canon. Certains personnages sont moins développés, mais il s’agit principalement de ceux qui reviendront par la suite et qui auront un peu plus d’importance.

Les dessins donnent cette impression que la série commence un peu à dater et ce style ne plaira peut-être pas à tous. Malgré cela, je l’ai apprécié car les dessins sont vraiment bien réalisés et pleins de détails. Les mouvements sont fluides et les scènes d’action se lisent bien. Au final, la chose qui m’a moins plu dans les dessins, c’est le fait qu’ils représentent des collégiens mais que les personnages me semblent en fait plus âgés.

L’édition en volume double est bien réalisée, avec des pages couleur au début et un marque page offert. Il y a également quelques explications entre les chapitres concernant le Programme par exemple et d’autres éléments de l’histoire.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil.

Tome 2 par ladybird3000

Battle Royale - Ultimate Edition T2

La tuerie continue dans ce second volume, même si par rapport au premier, il y a quand même moins de morts. Et pour cause, à la fin du volume précédent, il ne restait déjà plus que 27 élèves sur les 42 du début.

Certains élèves tentent d'échapper à leur funeste destin et souhaitent sauver le plus de monde possible. C'est le cas de Shûya et Noriko, qui ont réussi à rallier Kawada à leur cause. Cependant, ses intentions ne sont pas encore sûres, d'autant plus quand on apprend qu'il aurait peut-être une autre idée en tête. De plus, même s'il semble les suivre, il reste toujours très prudent et n'hésite pas à montrer son désaccord dans certaines situations. Toujours est-il que sans lui, les deux grands naïfs seraient déjà morts. Shûya et Noriko ne font pour ainsi dire pas grand chose pour assurer leur survie et comptent énormément sur Kawada. L'auteur explique même à la fin que le héros n'est pas un meneur et qu'il n'a finalement rien d'un "héros" digne de ce nom, si ce n'est son état d'esprit.

En parallèle, un second groupe se forme avec Shinji et Yutaka. Ceux-ci souhaitent également contourner les règles et s'échapper vivants. Ce que l'on apprend concernant Shinji est assez intéressant et cela renforce l'aspect "guerre contre le gouvernement". Shinji est un personnage qui s'était déjà démarqué dans le volume 1 et qui encore une fois montre ses capacités et son intelligence.

Sans oublier Hiroki qui se démarque mais qui n'a pas encore vraiment été présenté ou plutôt sur lequel on s'est pour le moment assez peu attardé.

Enfin, alors que certains s'entraident, d'autres continuent le massacre tranquillement, sans être inquiétés. Il s'agit de Mitsuko et Kazuo qui tuent sans sourciller. Cela paraît assez étonnant venant de collégiens qui avaient tout d'ordinaire avant d'arriver dans ce jeu. Et pourtant, lorsque l'on découvre un bout de leur passé, on peut comprendre un peu mieux. Dans ce volume, Mitsuko est mise en avant et on découvre donc un peu son histoire. Histoire qui me semble quand même assez peu probable pour une collégienne, mais qui explique son caractère.

L'histoire se concentre donc sur certains personnages, qui ressortent comme étant les pièces centrales du récit. Cependant, les autres personnages ne sont pas en reste et au fil du volume nous en découvrons certains, en voyant leur passé ainsi que leur lutte dans le jeu. J'ai bien aimé le personnage de Chigusa, tant dans ce que l'on découvre de son passé que dans sa façon d'être dans le jeu. Il y a aussi l'histoire de Yoshimi qui m'a plu, d'autant plus qu'elle nous permet en même temps de mieux connaître Mitsuko.

En conclusion, un volume très riche, puisqu'il s'agit d'un volume double. L'histoire avance et les personnages continuent à diminuer en nombre.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil.

  • Scénario
  • Dessin
3.7

En conclusion

Une nouvelle édition pour Battle Royale, que je recommande aux fans du genre et à ceux qui n’avaient pas encore eu l’occasion de découvrir la série.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)