Beast master

Beast master


Résumé :

Yuiko adore les animaux, mais malheureusement pour elle, ce n’est pas réciproque ! Un jour, un nouvel élève se présente au lycée. Cependant, le jeune Léo, au regard si bestial, est vite mis à l’écart par sa classe. Yuiko est la seule à déceler chez lui une certaine naïveté et se rapproche peu à peu du garçon. Mais la jeune fille est loin de se douter que son nouveau camarade cache un lourd secret…
Source : Kazé

Avis principal par Zwitzwit

Bon autant le dire de suite, j’ai bien aimé ce shojo. Je ne savais pas qui en était l’auteur mais le dessin puis certains aspects de l’histoire me rappelaient Dengeki Daisy. C’est normal car il est également l’auteur de Beast Master !

Côté chara design, rien à redire. C’est dans la même veine que Dengeki Daisy. Les personnages sont beaux sans que le style shojo soit poussé à son extrême. Le trait est précis et sec lors des actions ( ce qui me fait pense aux dessins des shonen..). Le style plutôt épuré. Le mangaka a réalisé un travail sur les yeux surtout ceux de Léo qui permettent de déterminer son état. Au début de l’histoire ses yeux sont durs et effrayants, mais vers la fin ils deviennent doux… C’est l’un des aspect visible des changements qui s’opèrent dans ce personnage.

Beast Master compte 7 chapitres. L’histoire est donc courte,du coup , il n’y a pas de temps mort dans l’action mais l’histoire ne peut donc pas être fouillée et développée…De ce point de vue la, Dengeki Daisy est plus travaillé. J’aurais bien aimé que la psychologie des personnages soit plus travaillée, approfondie.

J’ai bien aimé le thème de l’homme sauvage dompté par la lycéenne. Je trouve ça mignon. Tout comme dans Dengeki Daisy, on pense que Léo est là pour la protéger, ce qu’il fait lorsque c’est nécessaire, mais elle aussi lui apporte son aide. Autre parallèle avec Dengeki Daisy le personnage principal masculin est tourmenté ( bien que Léo le soit moins que Kurosaki..) .On retrouve aussi pas mal de personnages similaires comme le père de Léo qui fait penser au directeur de l’école de Toru.
Beast Master me fait un peu penser au premier jet de Dengeki Daisy.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Ce n’est pas le shojo de l’année mais il est sympathique et on passe un bon moment à le lire. Peut être à lire avant Dengeki daisy.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)