BL Métamorphose

BL Métamorphose


Résumé :

À 75 ans, Yuki vit le quotidien bien réglé d’une grand-mère japonaise, entre mots croisés et cours de calligraphie. En flânant un jour dans une librairie pour fuir la chaleur, elle craque pour un manga, intriguée par sa couverture chatoyante… Ce n’est qu’en rentrant chez elle que Yuki se rend compte qu’elle a fait l’acquisition d’une bande dessinée d’un genre bien particulier : un boy’s love, une romance entre garçons ! L’histoire pourrait s’arrêter là, mais, contre toute attente, notre mamie tombe littéralement sous le charme de ce récit et n’a plus qu’une idée en tête… lire la suite ! C’est la jeune Urara, apprentie libraire et accro au genre, qui va devenir la conseillère de la vieille dame en la matière ! Pour l’adolescente timide et complexée, qui vit sa passion dans le secret, la rencontre avec Yuki va être un véritable déclic. Par-delà les générations, les deux fangirls vont s’ouvrir l’une à l’autre et découvrir les joies d’une amitié hors du commun ! Source : Ki-oon

Avis principal par ladybird3000

J’avais hâte de lire ce premier volume car l’histoire me semblait intéressante avec un aspect important sur les relations humaines à travers les générations. Et en effet, c’est une lecture vraiment sympathique que je recommande, donc laissez vous tenter par ce premier volume.

Voici l’histoire de Yuki, une grand-mère japonaise qui vit son quotidien un peu monotone mais bien rempli, entre les cours de calligraphie qu’elle donne et ses sorties au supermarché ou à l’hôpital pour récupérer ses ordonnances. Un jour, elle tombe sur l’espace yaoi d’une librairie et se laisse tenter par un volume pour sa couverture sans savoir de quoi cela parle. Elle se remémore sa jeunesse où elle lisait quelques mangas et essaie de retrouver ces émotions. Malgré la nature du livre qu’elle a acheté, elle n’attend qu’une chose, pouvoir lire la suite. Alors qu’elle retourne à la librairie, elle va faire la connaissance de Urara, une lycéenne fan de yaoi mais qui vit sa passion en cachette et n’a personne à qui en parler.

J’ai trouvé cette histoire vraiment touchante car on s’attache aux deux personnages malgré leurs différences de génération et de caractère. En ce qui concerne Yuki, on voit que le temps qui passe a une autre répercussion sur elle, par exemple elle compte combien de volumes elle pourra lire de la série suivant le rythme de parution de celle-ci. Le temps a donc une signification et un certain poids. Pour Urara c’est plutôt ses relations avec les autres qui lui pèsent. Elle voudrait pouvoir s’ouvrir et parler de ses passions, mais elle se voit mal aborder ses camarades de façon aussi insouciante. Une sorte d’amitié va donc lier ces deux personnes qui cherchent un contact humain.

Concernant les dessins, c’est un style un peu atypique mais qui va parfaitement avec ce genre de séries. Les personnages sont bien représentés, qu’ils soient âgés ou plus jeunes. Il s’en dégage une sensation de douceur et de calme. Le sujet abordé contribue aussi à cette ambiance reposante. Le volume contient une page couleur appréciable.

  • Scénario
  • Dessin
4.2

En conclusion

Un premier volume coup de cœur exposant des relations humaines intergénérationnelles autour d’un sujet qu’on ne croirait pas pouvoir réunir les générations, à savoir le boy’s love.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)