Bloody Monday

Bloody Monday


Résumé :

En apparence, Fujimaru Takagi est un élève comme les autres mais, en réalité, c’est un hacker de génie. Connu sous le pseudonyme de Falcon, Fujimaru travaille en étroite collaboration avec la « THIRD-I », une agence gouvernementale secrète qui œuvre dans l’ombre pour préserver la sécurité publique. Les capacités hors du commun de Fujimaru sont mises à contribution le jour où l’agence découvre une carte mémoire contenant de troublantes informations. Il semblerait qu’un virus meurtrier élaboré en Russie sera bientôt utilisé par des terroristes. Il s’agit d’une crise sans précédent : la survie de populations entières est en jeu ! Source : Pika

Avis principal par ladybird3000

Voici un thriller comme je les aime, sur fond de menace terroriste à l’arme biologique et avec une organisation gouvernementale secrète. Au début de l’histoire, nous voyons un virus mortel faire des ravages en Russie. Une japonaise, Maya, semble être en rapport avec la dissémination du virus et son arrivée au Japon. Nous voilà ensuite au lycée, avec Fujimaru, un lycéen banal qui fait partie du club de journalisme. Mais il s’avère qu’il n’est pas si banal que cela, puisqu’il est en réalité Falcon, un hacker extrêmement doué et qui vient souvent en aide au Third-I, une organisation gouvernementale secrète dont son père est le vice-président. Chargé de décrypter les informations contenues dans une carte mémoire, Fujimaru et ses amis vont être entraînés dans un complot terroriste dont l’arme serait un virus mortel. En parallèle, son père est accusé d’avoir tué le président du Third-I et se retrouve en cavale, ne donnant pour seul indice à son fils que les mots suivants : « Bloody Monday ».

J’ai vraiment beaucoup aimé la première saison de cette série. On est rapidement embarqué dans cette histoire avec le groupe de terroriste dont on ignore tout et avec le Third-I. Rapidement, on comprend que l’entourage de Fujimaru pourrait contenir un traître. Tout au long de l’histoire, on doit rester sur le qui-vive car des traîtres pourraient se cacher n’importe où. On en vient donc à douter de tout le monde, même des amis les plus proches de Fujimaru. Dès le début, on voit que Maya, la personne ayant introduit le virus au Japon, se fait embaucher en tant que professeur dans le lycée de Fujimaru. On sait donc déjà qui est le premier espion qui n’est là que pour se servir de lui et la tension monte donc rapidement.

Les personnages sont intéressants. Déjà Fujimaru qui est un génie de l’informatique et qui peut s’introduire dans n’importe quel système. Il a une relation très proche avec sa sœur. Celle-ci ne sait rien de ses activités, mais elle lui voue une confiance aveugle. Elle va souvent être un poids pour lui, car prise pour cible, surtout que sa santé lui fait défaut. Mais Fujimaru ne renonce jamais à rien pour la sauver. Il y a également le meilleur ami de Fujimaru, Otoya, qu’il nomme son « back-up » personnel. Celui-ci sait tout des activités de Fujimaru, peut être un peu trop même, car cela pourrait lui causer des ennuis. Rapidement, il va d’ailleurs être embarqué dans cette chasse à l’homme. Il y a ensuite tout un tas de personnages appartenant au Third-I, ainsi que le groupe de terroriste qui n’est pas en reste.

L’histoire est vraiment bien développée. Rien n’est laissé au hasard et le mystère est toujours présent. On ne connaît pas toujours les plans de Fujimaru par exemple, ils nous sont parfois expliqués en décalé, ce qui permet de garder une certaine tension. Nous ne connaissons pas tous les visages des terroristes, ce qui permet de garder un certain trouble quant à leur personne. Et à chaque fois, il se peut que le Third-I soit infiltré, même lorsqu’on vient juste de découvrir un espion. On ne sait pas jusqu’où cela peut aller. Tout est donc bien construit et on ne s’ennuie pas. La fin est satisfaisante, même si l’on sait qu’il y a encore 2 saisons après celle-là.

Du côté des dessins, ils sont bien réalisés. Les décors sont bien faits et les scènes de combats, ou plutôt d’échanges de tirs, également.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Une très bonne série à découvrir. Le suspens est présent d’un bout à l’autre et on ne sait jamais à quoi s’attendre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)