Carciphona

Carciphona


Résumé :

Durant des siècles, la magie avait été monnaie courante dans le monde de Maelstrom. Une magie bienfaisante qui offrait à la société un pouvoir extraordinaire, mais également maudite, puisqu’elle avait causé la naissance des Carciphona : des humains à l’âme infectée par des esprits démoniaques. Suite à un terrible événement, la Prohibition fut mise en place et l’utilisation de la magie fut bannie dans tous les royaumes. Pourtant, quatre ans plus tard, une sorcière du nom de Veloce Visrin continue à subsister dans l’ombre, en réprimant ses pouvoirs afin de vivre en paix. Mais cette vie paisible est de courte durée lorsqu’elle se fait attaquer par l’assassin à l’origine de la Prohibition et qui pourrait bien être… une Carciphona elle-même ! Source : Editions chattochatto

Avis principal par ladybird3000

Les éditions chattochatto sont une toute jeune maison d’édition qui a pour objectif de faire découvrir de nouveaux talents en France. C’est avec la série Carciphona de l’auteure canadienne d’origine chinoise Shilin Huang que l’éditeur débute l’aventure. Cette série compte déjà 6 volumes parus en auto-édition et dont le premier volume arrivera en librairies en France dès le 24 août. Je remercie les éditions chattochatto de m’avoir permis de découvrir ce volume en avant-première.

L’histoire se déroule dans un monde où la magie était autrefois considérée comme bienveillante. Elle fut ensuite considérée comme maudite lorsque des Carciphona ont fait leur apparition. Ceux-ci sont des humains infectés par des esprits démoniaques. Afin de mettre fin à l’apparition de tels êtres et pour contrecarrer les plans d’un puissant assassin soupçonné d’être un Carciphona, le roi déclara la Prohibition, bannissant ainsi toute magie. Tout être doté de pouvoir devait donc renoncer à sa magie. Certains pays ont cependant gardé des sorcières cachées, afin de s’assurer un atout en cas de problème. C’est le cas du roi de Krontzel qui a exempté Veloce Visrin en la contraignant à ne jamais utiliser sa magie et à rester discrète.

Ce premier volume contient trois gros chapitres. Dans le premier, nous découvrons un jeune aristocrate, Keritzel. Celui-ci va se faire malmener par des jeunes du coin qui n’apprécient pas les nobles. C’est alors qu’il rencontre Veloce. Tous les habitants la traitent de sorcière et veulent la chasser. Ils ont une mauvaise opinion d’elle et lui reprochent tous les torts. Rapidement, l’assassin redoutée, Blackbird, qui est à l’origine de la décision de Prohibition, va également faire son apparition en se mesurant à Veloce. Durant ce temps, nous apprenons en même temps que Keritzel l’origine de la Prohibition et le cas particuliers de Veloce. Ce premier chapitre permet donc de mettre en place le décor ainsi que les principaux enjeux. La seule chose qui reste assez floue concerne Blackbird. En effet, nous ne savons pas qui elle est, ni quels sont ses objectifs. Par la suite, d’autres personnages sont introduits, comme Weirin, une amie de Keritzel.

En ce qui concerne les personnages, j’ai bien aimé Weirin, car elle a une personnalité assez forte. Elle ne se laisse pas faire et dit ce qu’elle pense, même si cela peut la mettre en danger. Elle sera sans doute un soutien de taille pour Veloce et Keritzel. J’ai un peu moins apprécié Keritzel, il est assez naïf et se met souvent en danger pour rien. Il y a ensuite Veloce qui a vécu une enfance difficile puisqu’elle devait vivre enfermée et réprimer ses pouvoirs. Elle n’a plus de parents et la personne qui se rapproche le plus d’un être cher pour elle, a disparu du jour au lendemain. Elle a vécu seule et méprisée de tous, sans jamais rien répondre en retour. En fait, elle a même presque renoncé à vivre. Sa rencontre avec Blackbird va faire bouger les choses et la faire réfléchir sur sa condition et sa façon de vivre. Blackbird est un personnage qui ne se dévoile pas encore beaucoup, mais je l’ai quand même bien aimé. C’est le personnage qui incarne l’ennemi pour le moment, même si je la vois plus comme une alliée, quand on réfléchit à ses actions qui bousculent et aident Veloce à changer.

Ce que je pourrais reprocher à ce premier volume, c’est la façon dont les choses sont amenées et dont l’intrigue est construite. Le début m’a semblé un peu trop artificiel. La rencontre de Keritzel et Veloce ne semble pas naturelle et c’est en grande partie à cause du personnage de Keritzel qui est naïf et de ses actes. Cependant, cela permet tout de même de mettre en place l’univers et les personnages. Ensuite, ce sont les motivations de Blackbird qui restent assez étranges et dont on ne comprend pas l’intérêt. Celle-ci semble avoir été engagée pour éliminer Veloce, mais tout ce qu’elle fait est en faveur de sa cible. Elle l’aide à se sortir de la routine que la jeune sorcière subit chaque jour, sans goût à la vie et en étant méprisée de tous. Elle l’aide finalement à aller de l’avant et à se battre pour elle-même. A la fin du premier volume, on ne sait donc pas vraiment où l’histoire se dirige, puisqu’il n’y a pas vraiment d’enjeu. Tout cela peut s’expliquer par le fait que l’auteure nous livre ici sa première histoire et son premier volume. Il lui reste donc encore du travail, mais pour un début, c’est assez prometteur. Quelques mystères ont tout de même été parsemés tout au long du volume, comme l’importance du collier de Veloce, sa mère qui était réputée et mal vue, mais aussi concernant Blackbird qui reste un personnage complètement énigmatique.

Dans ce volume, c’est aussi une dimension sociale qui est mise en avant, avec Veloce qui est rejetée et méprisée. La magie est condamnée à l’oubli et le peuple a fini par en avoir peur. Les préjugés poussent donc ce peuple à mépriser Veloce et à la repousser toujours plus, l’accusant de tout sans aucune preuve. Mais c’est aussi et surtout la peur qui les pousse à agir ainsi. L’acceptation de soi est aussi un élément de ce premier volume, avec Veloce qui renonce à tout et qui se cloisonne. Elle finit par se rejeter elle-même et fait tout pour attiser la colère. Elle pense mériter ce mépris. Mais sa rencontre avec Blackbird et avec Keritzel et Weirin va lui permettre de se voir différemment et de surmonter cette peur d’être rejetée.

Enfin, je parlerais rapidement des dessins que j’ai trouvé assez sympathiques. La couverture est très belle et le volume contient quelques pages couleur. Les dessins de ce premier volume sont parfois inégaux, les personnages ont quelques problèmes de proportions et certaines pages sont un peu trop sombres. Mais encore une fois il s’agit des débuts de l’auteure et en quelques pages on voit déjà une belle évolution. Les scènes d’action sont quand même assez bien réalisées et contiennent de jolis effets.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions chattochatto | Crédits images : CARCIPHONA © 2010 / HUANG Shilin / Editions chattochatto

Tome 2 par ladybird3000

Carciphona T2

Le second volume de Carciphona sera disponible d'ici moins d'une semaine. Je remercie les éditions Chattochatto de m'avoir permis de le lire en avant-première. A la lecture de ce volume, ma première impression est meilleure que celle que j'avais eue en fermant le volume 1, car l'histoire devient plus intéressante et on voit que l'auteure commence à maitriser un peu mieux le découpage et arrive à apporter une attente chez le lecteur.

Nos trois amis, Veloce, Keritzel et Weirin doivent fuir à cause de l'incident avec le roi de Kronzel. Ils décident donc de se diriger vers Arenscura, notamment car les deux jeunes nobles en connaissent le seigneur. Mais juste avant d'embarquer, un jeune enfélidé les vole et cela va permettre d'apporter un autre fil rouge à l'histoire, en plus de l'histoire sombre de Veloce et de Blackbird qui reste encore assez floue.

L'univers s'enrichit avec la présentation de nouvelles villes et lieux. Mais aussi et surtout avec l'apparition de nouveaux personnages et l'introduction des  théranthropes qui sont des créatures mi-humaines, mi-animales. Il y a par exemple les enfélidés mentionnés précédemment, mais également les encanidés. Ces êtres sont également dotés de pouvoirs. J'ai beaucoup aimé ces nouveaux personnages et cela permet de développer un peu plus le côté fantastique de l'histoire.

Parmi les personnages qui vont être mis en avant, il y a Meron, que l'on avait déjà aperçue dans le tome 1 et qui semblait avoir un passé commun avec Veloce. Tout est mis en lumière ici et on comprend pourquoi Veloce lui en veut et comment elles se sont rencontrées. Meron est un personnage que j'ai finalement trouvé très sympathique et que j'apprécie vraiment. Elle va se joindre au groupe pour le moment et j'espère qu'elle va pouvoir leur porter assistance et qu'elle sera encore mise en avant plus tard.

En ce qui concerne Blackbird, rien n'est dévoilé et elle apparaît toujours sans qu'on ne s'y attende pour mettre son grain de sel. J'ai presque l'impression qu'elle est toujours là, à guetter dans l'ombre en attendant le moment le plus propice pour apparaître. Mais en même temps, parfois on dirait qu'elle arrive comme un cheveu sur la soupe. Bref, tant qu'on ne saura pas vraiment ses intentions, cela sera compliqué de comprendre ses actions. Actuellement, même si ce personnage est intrigant et est au centre de la Prohibition, j'ai du mal à l'apprécier vraiment.

Quant à Veloce, elle est toujours fidèle à elle-même. Cependant, on voit qu'elle se soucie quand même de Keritzel et Weirin, même si elle a du mal à leur montrer. On va découvrir une nouvelle facette de son passé, celui qui est lié à Meron. Et surtout on va découvrir ou confirmer ce qu'elle est réellement et l'importance de son collier qui avait été volé. Elle est assez froide et dure dans sa relation avec les autres, malgré cela elle est de plus en plus attachante.

La fin du volume permet d'apporter une attente, ce que le volume 1 ne contenait pas vraiment. On nous laisse là, avec un événement qui va chambouler la suite et peut-être même la paix qui régnait entre les différentes races. Tout cela étant assez mystérieux, puisqu'on comprend qu'on ne sait pas tout et qu'il se trame quelque chose entre les enfélidés et les encanidés. Le volume contient également beaucoup plus d'humour que le volume précédent, ou du moins l'humour marche mieux et est mieux porté par les dessins. Cela permet d'adoucir l'atmosphère parfois tendue et d'apporter quelque chose en plus.

En ce qui concerne l'édition, elle est très belle encore une fois. Elle contient quelques pages couleurs, avec une présentation des personnages ainsi qu'une carte qui permet de mieux situer l'action. Le volume contient des bonus à la fin avec des croquis et explications sur certains personnages, ainsi que quelques scénettes en quatre cases. L'éditeur a modifié le dos du livre, en changeant le logo ainsi que la taille de police du nom de l'auteure. De ce fait, si vous possédez la première édition du volume 1, il y a un léger décalage lorsque les volumes sont côte à côte.

Enfin, le dernier point qui méritait d'être amélioré concerne les dessins et là encore, on voit une évolution. Les expressions et les dessins des personnages se sont améliorés et on déchiffre un peu mieux les scènes d'action, même s'il peut encore y avoir des améliorations. Il y également un bel effort sur certains décors qui sont très beaux. J'ai également trouvé qu'il y avait moins de pages sombres, permettant une meilleure lecture et de mieux profiter des graphismes.

En conclusion, un volume qui montre que l'auteure prend un peu mieux en main ses personnages et son univers, tout en apportant de nouveaux éléments à l'intrigue.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions chattochatto.

Carte

Tome 3 par ladybird3000

Carciphona T3

Après un volume 2 qui finissait sur un événement tragique, et après quelques explications rapides, tout va rapidement s'enchainer dans ce troisième volume. Ce que l'on avait commencé à comprendre concernant les encanidés et les enfélidés se révèle un peu plus complexe que prévu, mais c'est assez proche de ce que j'avais compris.

J'ai bien aimé ce volume, car on est entraîné par l'histoire et le déroulement est fluide et bien réalisé, même si certains éléments étaient attendus. L'autrice arrive quand même à nous surprendre par de nouvelles choses qui viennent s'ajouter et j'ai trouvé cela intéressant.

Le seigneur d'Arenscura va devoir prendre les choses en mains, car il a trop longtemps laissé le général Dêsair mener les opérations comme il l'entendait. Tout cela commence à s'envenimer et il était temps qu'il fasse enfin quelque chose pour mettre un terme à tout cela. Chaque personnage va mener des actions de son côté, mais au final, tout va finir par se réunir et j'ai trouvé cela vraiment bien mené.

La fin du volume arrive sur un moment où tout espoir semble perdu. Pourtant, Keritzel ne se laisse pas abattre et c'est en partie grâce à lui qu'une lueur d'espoir apparaît, et ce malgré une dernière page qui laisse présager un nouveau drame. Cela donne vraiment envie de lire la suite.

Concernant Blackbird, cela n'avance pas vraiment et elle est très peu présente. Je crois que son absence est en partie ce que j'ai apprécié, car à chaque fois qu'elle apparaît, je ne comprends pas ce qu'elle vient faire là. C'est quand même dommage, car c'est l'un des personnages qui semble crucial et principal. J'aimerais donc que la prochaine fois qu'on la rencontre, on comprenne enfin quel est son but et l'intérêt de sa présence.

Enfin, il y a Weirin, personnage que j'apprécie bien car elle permet quand même de faire avancer beaucoup de choses. Elle remue bien Veloce notamment, et même si elle est parfois trop franche et semble un peu énervée par moment, elle a le mérite de pointer les choses qu'il faut et parfois d'appuyer là où ça fait mal. A la fin du volume, j'ai beaucoup aimé la façon dont elle prend sur elle, malgré la peur.

Les dessins sont toujours sympathiques, moins sombres qu'au début, ce qui est un bon point. Les expressions sont bien réalisées et les combats toujours aussi sympathiques à regarder. Par contre, lorsque les personnages sont dessinés de loin (petits donc), j'ai parfois du mal à savoir qui est qui, et c'est assez dérangeant. Ce n'est pas que les personnages se ressemblent trop, car quand ils sont dessinés de près, on arrive bien à la différencier. C'est vraiment qu'il y a trop de peu de détails quand ils sont fait en plus petits. C'est donc un point qu'il faudra encore améliorer.

Concernant l'édition, je n'ai rien à redire. Le dessin sous la jaquette est très beau. La page couleur est bien sympathique et il y a un chapitre bonus à la fin, qui permet de voir Dêsair sous un autre jour.

En conclusion, un volume très chouette à lire et qui donne envie de lire la suite.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions chattochatto.

Tome 4 par ladybird3000

Carciphona T4

Je continue de suivre les aventures de Veloce et ses compagnons. Ce volume 4 est crucial et permet d'apporter de nombreuses réponses, notamment concernant Blackbird et Vocruen. Ce ne sont pour le moment que des indices concernant ces mystères et les réponses entraînent de nouvelles interrogations, mais cela permet de bien avancer dans l'histoire et de lever un peu le voile sur l'intrigue.

La série se bonifiait déjà à chaque volume au niveau des dessins, et c'est maintenant aussi le cas au niveau du scénario qui devient de plus en plus intéressant et que l'on sent mieux maîtrisé. En ce qui concerne les dessins, je trouve qu'il y a toujours des pages un peu trop sombres et cela oblige à regarder les dessins de plus près. Mais cela reflète aussi l'ambiance de la série, cela est donc un point mitigé pour moi. D'autant plus que j'aime bien prendre mon temps pour admirer les dessins, donc à voir si par la suite le noir sera un peu moins présent.

Le volume commence sur cinq pages couleurs recto-verso. Elles sont vraiment très belles et bien colorisées. Cela apporte un peu de lumière au volume et permet un contraste avec les pages qui suivent, notamment la dernière page couleur qui montre ce personnage lumineux et gracieux sous un jour plus sombre, et c'est encore plus frappant dans les pages en noir et blanc qui suivent.

On reprend les deux combats où on les avait laissé, avec cet être majestueux qui n'est plus que l'ombre de lui-même et que nos amis doivent fuir, et avec un nouvel affrontement entre Veloce et Blackbird. L'un de ces combats va mener à un dénouement tragique. Celui-ci est un peu laissé en suspens, mais sera sûrement abordé à nouveau ensuite. Quant à l'éternel affrontement être Veloce et Blackbird, il va se poursuivre à plusieurs reprises, mais cette fois, Veloce va pouvoir en apprendre plus sur la personne qui souhaite sa mort et qui a chargé Blackbird de l'éliminer. Ce nouveau personnage est très intrigant et peu développé pour le moment, mais cela donne envie d'en apprendre plus et de connaître la raison de son mépris.

Il y a ensuite deux éléments que j'ai bien aimé à la fin du volume. Tout d'abord le fait de voir à nouveau un morceau du passé de Veloce, lorsqu'elle vivait avec Vocruen et Meron. Même si c'est bref, cela permet de mieux comprendre les liens qui réunissaient ces trois personnages. Ensuite, c'est le chapitre bonus que j'ai trouvé très intéressant car il permet de découvrir la mère de Veloce, Auresque, sous un angle un peu plus humain. En effet, jusqu'à maintenant elle avait peu été montrée et était toujours décrite comme un être surpuissant et monstrueux. Dans ce chapitre, elle apparaît donc enfin et cela permet de la découvrir différemment.

En conclusion, tout cela donne envie de lire la suite qui devrait être assez riche avec peut-être l'arrivée de Vocruen.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions chattochatto.

Tome 5 par ladybird3000

Carciphona T5

Alors que le volume précédent m'avait paru riche en renseignements et en événements, ce cinquième volume a un peu fait retomber mon enthousiasme. Il se passe des choses intéressantes notamment avec l'apparition d'une "immortelle". Mais j'ai quand même trouvé qu'il manquait un petit quelque chose dans ce volume, ce qui est peut-être aussi dû au fait que Veloce nous montre une facette un peu faible et démoralisée. De plus, Blackbird ne fait pas du tout d'apparition dans ce volume, alors qu'elle était toujours présente d'une manière ou d'une autre. Mais ce point n'est pas mauvais pour moi, car jusqu'ici je trouvais qu'elle apparaissait parfois un peu trop pour peu de chose. Son absence est donc en soi un élément qui est intéressant également.

Bref, dans ce volume, nous allons nous concentrer sur Veloce et son but de retrouver Vocruen. Son empressement et sa précipitation son assez inhabituels et cela la rend plus humaine. Mais en même temps, elle va se montrer faible et pessimiste, tout en étant un peu naïve en se confiant à un inconnu, Seroccrim. J'ai trouvé cela assez inattendu et en même temps cela rend son personnage plus attachant, car elle montre enfin un intérêt pour quelque chose, ou pour quelqu'un.

Il y a ensuite l'arrivée d'une fée, une immortelle qui enlève des enfants Carciphona. Ce nouvel élément m'a plu, même si pour le moment je ne vois pas trop où cela va mener. On se rend compte que plusieurs personnes ou créatures tentent d'un coup de se débarrasser des Carciphona. Cela paraît soudain, mais mènera sans doute à une révélation importante, du moins je l'espère. De plus, les graphismes de cette fée sont très beaux !

Enfin, je parlerais briévement des deux amis qui accompagnent Veloce, Keritzel et Weirin. J'ai toujours du mal à apprécier Keri que je trouve presque inutile. En fait, il est là mais ne semble pas faire quoique ce soit d'important, à part soutenir Veloce en silence. Mais dans ce volume, un certain pouvoir semble se révéler à lui et j'espère que cela sera plus développé par la suite. Quant à Weirin, elle a des manières qui m'agacent parfois, mais je trouve que c'est le moteur du petit groupe et que par ses paroles franches, elle permet aux autres d'avancer. Pour moi, c'est un personnage clé pour la suite et j'ai hâte de voir si elle se révélera autrement à un moment donné.

La révélation en fin de volume pourra en surprendre certains, et cela a été mon cas, mais je dirais que ce n'est pas vraiment un point qui peut tout changer. Avant la lecture du volume, j'étais tombée sur quelques commentaires indiquant à quel point cette révélation était troublante, je m'attendais donc à quelque chose qui pouvait changer le cours de l'histoire, mais ce n'est pas vraiment le cas. Alors oui, cela étonne et aura une importance par la suite, mais ce n'est pas quelque chose qui va apporter des réponses ou plus de questionnements à l'intrigue.

En conclusion, un volume à la fois plus "calme" que le précédent, mais également plaisant à lire avec l'apparition d'une fée, créature immortelle. Maintenant, il faut attendre la sortie du volume 6 qui promet d'être riche.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions chattochatto.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Un premier volume qui m’a fait découvrir une artiste prometteuse. L’histoire et les personnages sont sympathiques, mais les enjeux doivent encore être définis afin de donner un objectif à l’héroïne.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)