Coyote

Coyote


Résumé :

Coyote, alias Lili, un loup-garou cachant sa vraie identité ressent une irrésistible attirante pour Marlène, un pianiste de bar qui n’est pas insensible à son charme. Si la véritable nature de Coyote, qui doit rester secrète, empêche tout rapprochement entre eux deux , elle en sera en fait l’élément initiateur . Une passion sur fond de vendetta dans le monde des êtres surnaturels.

Avis principal par Zwitzwit

J’ai reçu ce titre grâce au Service Presse de chez IDP/ Boy’s Love. Je ne lis pas de yaoi (ceux que j’ai lus jusqu’ici ne m’avaient pas particulièrement plus) mais j’avais beaucoup aimé le précédent titre de cette mangaka et comme j’avais ce manga chez moi je l’ai donc lu…

Coyote, un loup garou dont la véritable nature doit rester secrète, est irrésistiblement attiré par « Marlène », un pianiste de bar. Celui-ci le surnomme Lili en référence à « Lili Marlène », une chanson de Marlène Dietrich, son idole, et ressent également cette forte attirance. On sent une certaine inégalité assez vite entre les deux. Au départ, on a l’impression que Lili sait ce qu’il veut mais que Marlène hésite, cependant rapidement la situation s’inverse et c’est Marlène qui semble sûr de lui et fait avancer la relation. Lili paraît donc comme un novice à initier et Marlène se pose donc en guide, bienveillant et tolérant.

J’aime beaucoup le dessin de cette mangaka, c’est d’ailleurs la première chose qui m’a attirée. Comparé à « Void » je trouve que le dessin est plus abouti, tout aussi beau mais plus égal d’une case à l’autre

Le récit est fluide, les idées et les images s’enchaînent de manière logique et compréhensible. Pas de souci de ce coté-là !

La psychologie des personnages soit très travaillée, selon moi, mais ce n’est que le tome 1 et on peut espérer que cet aspect se développe dans le tome à venir. On retrouve ce qui est pour moi (une novice en yaoi) un classique du genre : l’hésitation. Autant l’hésitation concernant la relation, ça passe, autant ça me fatigue vite le « mais c’est mal, tu es un garçon ! » alors que bon clairement les deux protagonistes se cherchent depuis le début du tome…
La relation démarre rapidement. C’est une relation intense et charnelle. On ne voit pas de scène du quotidien entre « Lili » et « Marlène » uniquement celles axées sur leur relation physique. Ce qui est bien car ça évolue rapidement, ce qui est moins bien (en lien avec le fait que l’aspect psychologique des personnages soit peu étoffé) c’est que la relation reste sur le plan physique… Mais là encore vu qu’il y a un autre tome on peut s’attendre à ce que les choses évoluent de ce point de vue là également.

Je n’ai pas assez de culture yaoi pour vraiment juger de l’originalité de ce titre cependant, je trouve la relation assez classique même si j’apprécie que l’initiation soit librement consentie. Il me semble que peu de yaoi se déroulent dans des univers fantastiques et cet aspect est assez développé, de manière intéressante et cohérente, ce qui donne un attrait supplémentaire à cette histoire qui ne se limite pas à la simple narration de la relation charnelle entre les deux héros. Chacun d’eux a un passé que l’on découvre au fil du tome et dont on soupçonne qu’on va en apprendre plus dans les tomes suivants. On découvre également l’existence secrète des loups-garous et des règles qui régissent leurs existences.

Autant je déplore le manque de travail sur la psychologie des personnages qui restent dans des schémas assez classiques, autant je trouve que grâce au dessin, le travail sur les regards, la transcription des émotions, la mangaka arrive à nous faire ressentir l’attirance forte et irrésistible qui existe entre les deux hommes. Donc, vous l’aurez compris, le point fort de ce manga, selon moi c’est le dessin. Je l’adore. Je trouve que la mangaka fait très bien passer les émotions grâce à ses dessins. Le travail est soigné, régulier. Autre point d’accroche pour moi, l’univers fantastique, les loups-garous, tout ça, ça m’intéresse. Ce yaoi me plaît même si je suis un poil moins enthousiaste qu’après ma lecture de « Void ». J’attends donc beaucoup de la suite !

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
4.5

Résumé

Si vous aimez le surnaturel, que vous avez plus de 18 ans et que vous cherchez un yaoi au dessin soigné, ce manga est fait pour vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)