Crystal Sky of Yesterday

Crystal Sky of Yesterday


Résumé :

L’histoire empreinte de nostalgie d’un homme se rappelant de sa jeunesse: la vie et les amours de jeunes lycéens avant leur entrée à l’université dans les années 90 en Chine. Un regard porté sur cette jeunesse à la poursuite de ses rêves…
Source : Kotoji

Avis principal par ladybird3000

C’est avec ce titre que les éditions Kotoji se sont lancées dans le manhua et ont inauguré leur collection Asian District. Pocket Chocolate était déjà connu en France pour deux séries Le Mont du Sud et Butterfly in the Air, toutes deux publiés par feu les éditions Xiao Pan. C’est cependant avec Crystal Sky of Yesterday que je découvre cet auteur de talent.

Avec ce titre, Pocket Chocolate nous fait redécouvrir les émois de jeunesse et la transition entre le passage de l’adolescence à l’âge adulte. On va suivre l’histoire de Tu Xiaoyi qui doit rentrer dans sa ville d’origine et qui va alors se replonger dans ses souvenirs d’adolescence. Pocket Chocolate signe ici un titre avec un côté autobiographique et avec un travail des couleurs très intéressant et éblouissant.

J’ai vraiment beaucoup aimé ces deux tomes. Au travers de cette histoire, Tu Xiaoyi se replonge dans son adolescence, avec ses joies, ses tristesses et ses regrets. La narration est faite comme si c’était Tu Xiaoyi lui-même qui nous racontait son histoire. En plus des dialogues entre les personnages, on a Tu Xiaoyi qui explique son état d’esprit à chaque moment, ce qui fait qu’on a vraiment l’impression de suivre son évolution et son ressenti à chaque instant. Il se remémore tout ce qu’il s’est passé à l’époque, ses moments heureux comme ses moments tristes et emprunts de colère. On va ainsi le voir avec son ami Peanuts, bras dessus bras dessous, mais on verra aussi leurs différents. On verra son intérêt pour Yao Zhetian et son envie de se rapprocher d’elle. On verra aussi la fascination qu’il a pour Qi Jingxuan mais aussi la révolte qu’il lui inspire. En somme, des sentiments et des ressentis qui évoluent au fil des pages. On verra aussi comment ces jeunes gens font face à la pression scolaire et parentale. Ce sont vraiment tous les éléments de la jeunesse de Tu Xiaoyi qui sont dépeints, avec une sorte de mélancolie qui se dégage du titre. La façon de raconter les choses et les couleurs sont pour beaucoup dans le ressenti que l’on a. Lorsqu’on lit le synopsis, on ne s’attend pas vraiment à cela. L’histoire semble plutôt banale au premier abord, mais le travail de Pocket Chocolate permet à l’histoire de se révéler vraiment, au travers du jeu des couleurs, des dessins et de la narration.

Les dessins sont très beaux et les jeux de couleurs sont sublimes et servent vraiment à l’histoire. En lisant, j’ai eu comme l’impression de regarder un film d’animation, tellement les couleurs sont marquantes et le texte donne aussi cette impression grâce à la façon dont il est narré. Cela ne m’a pas fait l’effet d’un manga qu’on lit, mais vraiment l’effet d’un court métrage qui se déroule devant soi. C’est une sensation étrange mais très intéressante. L’édition quant à elle est vraiment agréable et permet au titre de dévoiler tout son potentiel. Les pages en papier glacé sont très appréciables.

  • Scénario
  • Dessin
4.8

En conclusion

Une très belle histoire à découvrir si ce n’est pas déjà fait. De part la narration et les couleurs, cette œuvre touche et est une très belle découverte.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)