De l’amour à l’écume, jamais !

De l’amour à l’écume, jamais !


Résumé :

Suite aux recommandations de son ami Ishihara, Kobayashi change de boîte, des étoiles plein les yeux. Malheureusement, tout ne se passe pas comme prévu et le jeune homme est très vite déçu. Alors qu’il raconte ses déboires à Ishihara dans un bar, ce dernier en profite pour lui suggérer de ses changer les idées… Akaishi n’est pas seulement beau. Il possède également un étrange pouvoir qui lui permet de communiquer avec les défunts. C’est d’ailleurs la célébrité locale dans le petit village de Tadano, où tous les habitants le surnomment « Dieu ». Dans une mini-série en plusieurs chapitres, découvrez les aventures paranormales de « Dieu » et de son entourage. Source : Boy’s Love IDP

Avis principal par Beldaran

Je m’attaque enfin à une nouveauté de septembre 2018, oui j’ai beaucoup de retard, qui nous permet de découvrir le travail d’Emi Mitsuki avec son premier recueil qui compile six histoires. Si j’ai apprécié celles occupant la majeure partie de l’ouvrage, j’ai profondément détesté la première et la dernière, enfin, surtout celle-ci car la thématique représentée est franchement malsaine et a tué ma lecture. Je n’y reviendrai pas dessus.

Le premier récit qui a d’ailleurs donné son nom au one-shot, se développe dans un milieu original et aurait pu être intéressant si la relation avait été mieux traitée car pour le coup c’est le néant et la mise en scène est déplorable.

Le recueil est sauvé par les quatre récits qui se déroulent dans le village de Tadano avec le personnage surprenant de « Dieu » qui fait office de liant. L’autre aspect intéressant est le fait que les différents protagonistes soient liés au service des travaux publics de la mairie du village. Les histoires évoluent dans le milieu professionnel, ça change et cela fait du bien. Différentes thématiques sont abordées comme le deuil ou le fait d’accepter de regarder la vérité en face afin de passer à autre chose. Dans l’ensemble c’est bien fait. La narration est maîtrisée et le fait que certains personnages soient récurrents rend l’ensemble plaisant. Il est évident que le personnage phare est Akaishi, surnommé dieu. Il a la capacité de voir et surtout de s’entretenir avec les morts. Ce don lui permet de venir en aide à de multiples personnes et cela apporte au récit, une touche surnaturelle bienvenue. D’ailleurs, l’histoire centrée sur lui et son collègue/ami, Arashima m’a laissé sur ma faim car j’aurais souhaité en apprendre plus. Ils sont touchants tous les deux et leur relation est attendrissante.

Pensez à jeter un œil sous la jaquette afin de lire la postface de l’autrice qui nous donne des informations sur les personnages et la construction générale des différentes histoires.

Les graphismes sont sympas mais sans plus. Encore une fois, je retiens le personnage de Dieu dont le design est réellement soigné.

Comme d’habitude l’édition propose une page couleur, liée au visuel de la couverture. En revanche, quelques coquilles émaillent les pages.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love IDP.

  • Scénario
  • Dessin
2.5

En conclusion

Dans l’ensemble le recueil propose des histoires sympathiques et divertissantes mais deux récits gâchent la lecture.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)