Dengeki Daisy

Dengeki Daisy


Résumé :

« Quoi qu’il arrive, je te protégerai. » Depuis la mort de son frère, l’unique parent qui lui restait, Teru vit seule, avec pour soutien moral, le téléphone portable que son frère lui a donné et sur lequel elle reçoit les mails d’un personnage mystérieux se faisant appeler “Daisy”. Un jour, pour une raison idiote, elle se retrouve à travailler au service de Kurosaki, le gardien du lycée aux allures de voyou. Mais ce vaurien n’aurait-il pas quelque chose à cacher à Teru ?
Source : Kazé

Avis principal par Aela

Simplement irrésistible ! Ce sont tout simplement ce qui vient à l’esprit à la lecture de Dengeki Daisy. Ce petit bijou est l’œuvre de Kyousuke Motomi qui utilise un pseudonyme masculin et se représente comme un homme moustachu mais il s’agit bien d’une mangaka. Kyousuke Motomi nous livre une histoire diablement efficace et bien ficelée portée par des personnages originaux, le tout saupoudré de mystère, sans oublier la petite pincée d’amour…

Le graphisme est moderne, et on y retrouve tous les codes des shôjo mais également un peu du shonen ce qui donne un titre visuellement rythmé et soigné… Une vraie réussite de ce côté-là…

Teru est attachante, amusante, volontaire et très drôle, malgré qu’elle soit naine avec un bonnet A. De son côté, Kurosaki, qui est le gardien du lycée, fume, bois, est parfois violent et froid, et traite Teru comme son larbin mais sous cette carapace se cache une personnalité toute autre ainsi que quelques secrets…
Et enfin, le mystère Daisy qui est vite éclairci pour le lecteur (Dengeki Daisy, à l’origine, devait être un one shot) mais l’héroïne, elle, reste dans le flou pour le plus grand plaisir du lecteur, son seul lien avec Daisy est le téléphone portable, objet de beaucoup de convoitise, avec lequel elle communique par mail avec cette personne qui la réconforte quand elle en a besoin.
De plus, le couple formé par Teru et Kurosaki est délicieusement ensorcelant, tout en subtilité, ils sont touchants et captivants. Un régal pour tous lecteurs de shôjo …

Série complète par ladybird3000

Dengeki Daisy T16 collector

J'ai beaucoup aimé cette série, qui allie assez bien romance, drame et suspens. Le thème de l'informatique m'a également bien plu.

Nous découvrons Teru, une lycéenne qui vit seule après le décès de son grand frère qui était son dernier parent. Mais chaque jour, elle peut compter sur le soutien de l'énigmatique Daisy. En effet, avant de mourir, son frère lui a confié un téléphone portable avec lequel elle pourrait contacter un certain Daisy, en qui il avait toute confiance pour prendre soin de sa sœur. Un jour, Teru se retrouve obligée d'aider le gardien de l'école dans ses tâches quotidienne. Celui-ci semble n'être qu'un voyou qui passe son temps à fumer. Mais qui est-il vraiment?

En fait, le premier mystère est assez vite dévoilé et pour cause la mangaka ne pensait pas que son histoire deviendrait une série. Le voile sur le personnage de Daisy est donc très rapidement levé, mais uniquement du côté des lecteurs. Cette ignorance de la part de Teru va d'ailleurs permettre à l'histoire de prendre des tournants parfois inattendus. Mais le suspens n'en reste pas là, puisqu'au fil des tomes, d'autres mystères vont venir épaissir la trame du scénario. J'ai beaucoup aimé la façon dont l'histoire évoluait et les personnages que l'on apprend à découvrir au fur et à mesure.

Teru est un personnage assez atypique, bien loin des jeunes filles frêles, même si elle a parfois besoin d'aide et d'être "sauvée". Elle a un caractère bien trempé et n'hésite pas à venir en aide aux autres, même si pour cela elle risque d'être blessée. C'est un personnage que j'ai vraiment apprécié découvrir et voir évoluer au fur et à mesure. Elle a également ses blessures et ses peurs, mais ne les montre jamais, ou du moins elle essaie d'être assez forte pour les cacher. C'est également un personnage qui donne sa confiance et qui ne reste pas sur les actions passées. Ensuite, il y a Kurosaki qui ressemble vraiment à un voyou, sauf lorsqu'on regarde de plus près. Il commet souvent des erreurs, mais fait tout pour protéger les personnes qui lui sont chères. C'est un personnage auquel on s'attache, surtout lorsqu'on en découvre plus sur lui. Ensuite, nous avons bien d'autres personnages que j'ai tout autant apprécié, mais je n'en dirais pas plus.

Concernant l'histoire, elle contient une part de romance qui est d'abord assez peu présente et qui prend plus de place vers la fin du récit. En fait, j'ai trouvé que la romance était présente juste ce qu'il faut, sans gâcher l'histoire mais sans être trop effacée. La trame de l'histoire tourne assez autour de l'informatique, ce que j'ai apprécié. C'est un thème intéressant et qui est finalement assez inattendu dans un shôjo. De plus, il est bien développé, donc j'ai trouvé cela intéressant. Enfin, j'ai également adoré les mystères et le drame qui se cache sous tout cela. Au début, cela semble gentil, mais plus on avance et plus on entre dans un scénario sombre et intéressant. J'ai particulièrement apprécié la fin de l'histoire qui est bien menée.

Les dessins sont sympathiques également. Les traits sont fins et s'améliorent au fil des tomes. J'ai bien aimé le style comique de certaines scènes, qui m'ont parfois fait éclater de rire. Car même si cette série contient de la romance, des mystères et du drame, elle contient également une bonne part d'humour, toujours bien amenée et qui fait mouche à chaque fois!

En conclusion, une très bonne série que je recommande. Dommage qu'elle soit en arrêt de commercialisation car c'est un shôjo qui vaut le coup d'être lu.

 

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Kyousuke Motomi surfe sur les codes du shôjo avec une grande justesse et a su rajouter cette pincée de mystère qui donne un goût savoureux à l’intrigue et nous livre ce titre qui a sa place dans toute shôjothèque.

Envoi
User Review
5 (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)