Fate/Apocrypha

Fate/Apocrypha


Résumé :

Dans les années 2000, le Saint-Graal est dérobé par un groupuscule rebelle. Pour les arrêter, l’Association des Mages parvient à déclencher une Guerre Sainte exceptionnelle : 14 mages répartis en 2 factions lutteront à mort pour obtenir le calice divin. 14 Esprits héroïques, âmes des héros du passé, du présent et du futur, leur prêteront main-forte dans cette battle royale à grande échelle. Un ultime Esprit héroïque est invoqué : Jeanne d’Arc. Sous le nom de Ruler, la jeune femme est chargée de superviser la Guerre et s’assurer du bon déroulement de celle-ci. Source : Ototo

Avis principal par ladybird3000

La saga des Fate a débuté avec le jeu de type visual novel de Type-Moon : Fate/Stay Night. Celui-ci a été adapté en séries animées, en films d’animations et en manga. Ce dernier étant disponible en France aux éditions Pika. Par la suite, la saga s’est vue déclinée sur différents supports, que ce soit des suite, préquelle ou spin-off. En ce qui concerne les mangas, après Fate/Stay Night, nous avons eu l’édition de la série Fate/Zero aux éditions Ototo. A l’origine, il s’agit d’un light novel qui correspond à la préquelle de la série originale, adapté ensuite en manga. La série dont je vais vous parler est un spin-off de la saga, également adapté d’un light novel et licencié aux éditions Ototo : Fate/Apocrypha.

Cette histoire se déroule après la troisième Guerre du Saint Graal, dans un monde alternatif à Fate/Stay Night (F/SN étant la 5e guerre et F/Z la 4e). Le volume reprend rapidement les bases de l’histoire et les règles. De ce fait, si vous ne connaissez pas la saga, vous pouvez quand même lire cette série. Personnellement je n’ai pas encore lu les mangas, mais je connais déjà l’univers au travers des séries animées.

Lorsqu’une Guerre du Saint Graal est déclenchée, sept mages sont choisis et doivent invoquer un esprit héroïque pour combattre. Les sept servants ainsi invoqués combattent jusqu’à ce qu’il n’en reste plus qu’un, le vainqueur remportant le pouvoir du Saint Graal. Après la troisième Guerre Sainte, les choses commencent à changer dans le monde et les mages tentent de reproduire des guerres inférieures, sans pour autant parvenir à obtenir le pouvoir du Saint Graal. Seul un homme, Darnic Prestone Yggdmillennia, parvient à reproduire cette cérémonie auparavant uniquement maîtrisée par les familles des Tohsaka, des Einzbern et des Makiri. Mais ces mages n’ont pas dit leur dernier mot et vont à leur tour invoquer sept servants afin de combattre la famille Yggdmillennia. Cette quatrième Guerre Sainte verra donc s’affronter quatorze servants. Afin que tout se déroule correctement, le Graal lui-même invoque un servant de type Ruler qui devra veiller au bon déroulement de cette guerre.

Ce premier volume permet d’introduire l’univers brièvement pour ceux qui ne le connaissent pas et de mettre en place rapidement les deux camps avec leurs mages et leurs servants. Nous comprenons que cette guerre sera assez différente des précédentes, puisqu’il y a cette fois deux camps réunissant chacun sept servants. L’apparition de Ruler ne se fait qu’à la toute fin du volume et j’attends d’en apprendre plus dans le prochain volume.

Les personnages ne sont pas encore beaucoup développés. Pour cause, une trentaine de personnages est présentée en quelques pages seulement, soit quatorze mages et quatorze servants. Trois couples de mage/servant se distinguent pour le moment, à savoir le chef des Yggdmillennia, Shiro Kotomine et Kairi Shishigô. Chaque servant correspond à un esprit héroïque, c’est-à-dire à une figure historique. Il est donc sympathique de découvrir ces différents servants. J’ai d’ailleurs trouvé que les chara-design des servants étaient très réussis et j’ai hâte de les découvrir mieux et de les voir combattre.

L’édition est vraiment belle, avec plusieurs pages couleur au début du volume, nous permettant de voir les Saber noir et rouge face à face. De plus, entre les chapitres nous avons des bonus racontant l’histoire des esprits héroïques. Chaque présentation étant bien détaillée et prenant une page recto-verso. Nous découvrons notamment les deux Saber au travers de ces pages, ce qui est vraiment intéressant.

Du côté des dessins, ils sont bien réalisés et assez détaillés. Comme dit plus haut, j’ai beaucoup aimé les différents servants, même si pour le moment on les a vus rapidement. Les différents mages aussi ont chacun leur caractère et une apparence propre. Il n’y a pas encore vraiment eu de combat et j’espère qu’ils seront à la hauteur de nos attentes.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 2 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T2

Les combats commencent déjà dans ce second volume et on comprend rapidement que les servants ont une force surhumaine, dévastant tout sur leur passage. J'ai trouvé le combat bien réalisé et dessiné, même si je pense que cela peut être amélioré afin que ce soit plus dynamique et encore plus spectaculaire.

Encore une fois, on est vite submergés par le nombre de personnages. Presque tous les servants des noirs sont présentés et nous connaissons donc leurs noms. Personnellement je ne suis pas très calée en histoire et les rappels entre chapitres sur les héros dont sont tirés les servants me sont bien utiles. De plus, c'est assez instructifs et je trouve ça sympathique.

Pour le moment, j'ai un peu de mal à apprécier la Saber des rouges, mais je trouve que le personnage est tout de même intéressant, notamment son lien avec Arthur.

La chose que j'apprécie et qui permet d'apporter quelque chose en plus à la saga, c'est la présence du servant Ruler. Pour le moment, elle n'a pas encore eu beaucoup d'utilité, mais j'ai hâte de voir comme cela va évoluer.

Enfin, l'intrigue concernant les Homoncules est mise en avant et on sent qu'il va se passer quelque chose de ce côté là aussi. Bref, ce n'est pas seulement un autre Fate, puisqu'il y a des éléments nouveaux et intéressants, avec Ruler notamment et le fait qu'il y ait le double de servants avec deux camps qui s'affrontent.

En conclusion, un second volume encore assez dense et plein de renseignements, même si j'aimerais que les affrontements éclatent.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 3 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T3

Les personnages continuent d'être développés, en particuliers les servants et les maîtres des noirs. Quelques servants des rouges apparaissent également, à savoir Berserker, Archer et Rider, mais c'est surtout dans le repaire des noirs que se déroule l'action de ce volume.

J'ai eu du mal à comprendre le début du volume, en partie car j'avais oublié quelques éléments des volumes précédents. Le fait d'avoir un grand nombre de personnages et de lire les volumes en décalé n'aide pas trop. De plus, ce passage ne concerne que les premières pages du volume, ce qui ne permet pas de bien comprendre mais c'est sans doute là pour ajouter de l'intrigue.

La partie concernant l'homoncule me plait assez bien. Je ne sais pas encore où cela va mener, mais cela ajoute quelque chose en plus au scénario.

Encore une fois, nous avons droit à plusieurs affrontements, deux pour être exacte, avec plusieurs adversaires par combat. Je les ai trouvé bien réalisés. Cependant, Ruler n'apparaît pas vraiment, sans doute car sa présence n'est pas encore utile. Il n'empêche que j'aimerais bien la voir un peu.

En conclusion, un volume sympathique mais toujours aussi dense.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 4 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T4

Je dois avouer que j'ai relu les volumes précédents afin de reprendre sur de bonnes bases. Ainsi, j'ai pu m'attaquer à la lecture des tomes 4 à 7 en étant bien dans l'histoire.

Ce quatrième volume débute avec le repli de Archer et Rider des rouges. Pendant ce temps, le Rider des noirs tente de faire s'échapper l'homoncule qu'il a recueilli, mais tout ne se passe pas comme prévu. A ce moment, nous commençons à comprendre que cet homoncule va sans doute être un personnage clé pour la suite de l'histoire.

Il y a également Ruler qui est un peu plus mise en avant. Elle va interagir avec quelques personnages, dans le but de comprendre les divers événements qui lui ont échappé. On voit qu'elle prend son rôle très à cœur et qu'elle reste impartiale en toute circonstance. Elle va être amenée à rejoindre l'homoncule et à partir de là, leur chemin va devenir de plus en plus intéressant.

Enfin, nous découvrons l'Assassin des noirs et son maître. Le but de ce dernier est encore un peu flou, mais ainsi tous les personnages sont maintenant en scène et assez bien ancrés dans le récit.

Le volume contient de belles pages couleur et un résumé des personnages et de l'histoire, ce qui est très bien pour ne pas s'y perdre avec tous ces intervenants. Il y a également une interview croisée de l'auteur Akira Ishida et du chara-designer Konoe Ototsugu.

En conclusion, le récit commence à nous mener vers quelque chose d'intéressant, notamment en ce qui concerne l'homoncule et Ruler.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 5 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T5

Ce tome commence avec un petit flashback opposant Mordred et Arthur, ce qui ne peut que faire plaisir aux fans.

Le première partie du volume se concentre justement autour de Saber des rouges et son maître. Elle va tout d'abord s'opposer à l'Assassin des noirs, puis à leur Archer. Cela est l'occasion pour mettre en avant deux maîtres des noirs, un frère et une sœur, Caules et Fiore. J'aime bien ces deux personnages, qui semblent être plus raisonnables que les autres maîtres des noirs.

La seconde partie va plus se concentrer sur Shirô Kotomine, que je trouve louche depuis le début et qui nous montre enfin son vrai visage, ou du moins en partie. En effet, j'ai toujours du mal à comprendre qui est réellement ce personnage et ce que l'on découvre me semble plus flou qu'autre chose. En tout cas, on rentre en plein dans le vif du sujet et j'ai hâte d'avoir plus d'explications, non seulement concernant ce maître des rouges, mais aussi son servant Assassin.

Cette fois encore, le volume contient des pages couleurs et des explications sur divers servants. Il y a aussi une interview croisée entre l'auteur du roman Yuichiro Higshide et le réalisateur de la série animée Yoshiyuki Asai.

En conclusion, ce tome annonce un combat de grande ampleur, opposant les servants noirs aux rouges en une seule bataille.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 6 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T6

Le volume suivant annonçait le début du grand combat opposant tous les servants et on est servi avec tous les affrontements qui se déroulent en parallèle.

Nous avons tout d'abord l'Archer des noirs et le Rider des rouges qui vont se retrouver face à face. Ces deux personnages se trouvent avoir un passé commun, ce qui apporte une certaine dose de fatalité à ce combat. Les deux Lancers vont se retrouver face à face et je dois avouer que celui des rouges a quand même bien la classe. Shirô Kotomine va affronter le Berserker des noirs, avec l'assistance du Caster des rouges. Ce Shirô soulève encore plus de questions que précédemment, c'est le seul maître qui va mettre le pied sur le champ de bataille. Et enfin, après avoir tenté de faire tomber l'Assassin des rouges, le Rider des noirs va se retrouver face au Saber des rouges.

Les combats s'enchaînent, pêle-mêle, avec des combattants qui changent d'adversaire en cours de route. Mais tout cela est assez bien mis en scène et on ne s'y perd pas trop. La fin du volume est très intéressante et donne absolument envie de lire la suite.

En conclusion, des combats à perte de vue, avec des servants qui donnent tout ce qu'ils ont, même si peu d'entre eux ont utilisé leur noble fantasme.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 7 par ladybird3000

Fate/Apocrypha T7

Ce septième volume reprend les personnages où on les avait laissé et surtout, nous découvrons enfin que l'homoncule a une réelle importance dans ce récit, puisqu'il contient le cœur du Saber des noirs et peut apparemment l'invoquer à travers son corps. Je ne suis pas sûre d'avoir compris comment cela marchait vraiment, mais en tout cas, cela permet d'apporter quelque chose d'inédit et de tout à fait intéressant. S'en suit un combat acharné entre les deux Saber.

Après cela, le Berserker des rouges sous la domination des noirs va peu à peu perdre la raison. Son état était déjà assez critique dans le volume précédent, mais maintenant il ne contrôle plus rien et va utiliser son noble phantasme, mettant en danger la population. C'est à ce moment là que la présence de Ruler est particulièrement importante, puisqu'elle doit veiller à ce que les servants ne créent pas de carnage. Elle dévoile alors un pouvoir immense et d'une luminosité incroyable. J'ai trouvé les quelques pages où elle utilise son pouvoir très belles. Ce volume contient d'ailleurs plusieurs pages d'illustrations très réussies.

Enfin, le combat est loin d'être terminé et c'est au tour du Lancer des noirs de libérer son noble phantasme, même si c'est contre son gré. Il a aussi droit à une très belle double page. Avec cela, Ruler va de nouveau montrer son utilisé dans cette guerre Sainte et elle va surtout dévoiler la véritable identité de Shirô Kotomine, ce qui me laisse quand même un peu perplexe.

En conclusion, ce volume est riche en retournements de situation et apporte quelques éclaircissements à l'intrigue.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Un premier volume introductif qui promet de beaux combats, avec des personnages qui n’attendent qu’à être développés.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)