Gokusen

Gokusen


Résumé :

Kumiko Yamaguchi est la quatrième héritière de l’effrayant clan de yakuzas “Kuroda”. Mais contre toute attente, elle a choisi d’exercer le métier de prof ! Qui plus est, elle se retrouve affectée dans le fameusement malfamé lycée Shirokin. Une comédie hilarante autour de la rencontre improbable entre le monde mafieux et enseignant ! Source : Kazé

Avis principal par ladybird3000

Gokusen est un titre qui fait un peu penser à GTO, mais le genre est complètement différent puisqu’ici on a affaire à un josei et non à un shônen comme GTO, ni à un seinen comme Kazé l’a classé. Pour ma part, j’ai plus apprécié ce titre que GTO et cela peut se comprendre car finalement l’histoire et les personnages sont traités différemment. L’humour n’est également pas le même.

Gokusen c’est donc l’histoire de Kumiko, une jeune enseignante issue d’une famille de yakuzas. Tout juste diplômée, son premier emploi se situe dans le lycée le plus malfamé du coin. A ses airs de jeunes femmes fragile à lunettes, on ne croirait pas qu’elle puisse tenir tête à ses étudiants. Mais au contraire, Kumiko va devoir essayer de cacher sa vraie nature et réprimer ses réflexes qui sont parfois peu dignes d’une jeune femme ni d’une enseignante.

J’ai vraiment apprécié cette histoire. Kumiko doit cacher qu’elle fait partie d’une famille de yakuzas, mais parfois, c’est plus fort qu’elle et elle ne peut s’empêcher d’intervenir plutôt comme une yakuza que comme une enseignante. Les situations peuvent parfois être drôles et on se demande toujours comment elle va faire pour s’en sortir sans être démasquée.

Les personnages sont pour la plupart des yakuzas ou des lycéens qui se comportent comme tel. Mais au fur et à mesure on va finir par s’attacher à eux. Car finalement, la plupart a tourné de cette façon en partie à cause de leur environnement et ce ne sont pas de mauvais bougres. Les élèves de Kumiko vont donc petit à petit l’accepter comme enseignante et une relation solide va naître entre tous ces personnages qui ne semblent pourtant pas solidaires au premier abord, hormis entre eux.

Puisqu’il s’agit ici d’un josei, il y a également un touche de comédie romantique. Kumiko est éperdument amoureuse, mais dès qu’il s’agit d’amour elle n’est plus aussi sereine. C’est un personnage fort qui ne recule devant rien, mais l’amour lui fait perdre tous ses moyens. Même si cet aspect n’est pas prédominant, il est présent par moment et est appréciable. De plus, cela permet d’ajouter une autre touche de comique, avec le comportement de Kumiko qui change lorsque son prince apparaît.

Concernant les graphismes, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de très détaillé. Le trait est très épuré, il en est de même avec les décors qui ne sont pas très fournis. Cela ne m’a pas dérangée, mais il faut s’habituer un peu aux personnages je pense. Ce genre de graphismes se retrouve beaucoup dans les josei, ou du moins c’est ce que j’ai ressenti avec les différents josei que j’ai pu lire. Mais ici, même si le trait est simpliste, il n’est pas pour autant inélégant. De plus, malgré cela les expressions des personnages sont tout de même très bien faites.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Un très bon josei qui allie humour, comédie romantique et baston. Un cocktail détonnant.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)