Golden Sparkle

Golden Sparkle


Résumé :

Mal à l’aise avec les filles et exaspéré par leur comportement, Himari choisit de s’inscrire dans un lycée exclusivement masculin. Ses débuts dans sa nouvelle classe se passent à merveille et, très vite, le jeune homme se lie d’amitié avec Gaku, l’un de ses camarades. Il y a néanmoins une ombre au tableau : ces derniers temps, il arrive à Himari de se réveiller avec le caleçon mouillé. Angoissé à l’idée d’avoir contracté une maladie grave, le garçon ne sait vers qui se tourner. Quand Gaku apprend ce qui tracasse son ami, il va le rassurer et lui apprendre à se masturber pour soulager ses petits « problèmes ». Au fil du temps, Himari se rend compte que l’amitié qu’il porte à son camarade de classe évolue en un autre sentiment… mais lequel ? Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par ladybird3000

La mangaka est déjà connue en France pour le titre Coup de foudre pour cupidon, que je n’ai pas lu, et on la retrouve ici avec un nouveau one-shot.

Dans celui-ci, elle nous fait découvrir deux garçons que tout semble opposer. D’abord Himari, qui a toujours vécu avec sa mère et sa sœur. Il avait une certaine popularité auprès des filles au collège, mais a préféré les fuir et intégrer un lycée pour garçons afin de ne plus devoir supporter la gente féminine avec laquelle il a du mal à communiquer. Il y a ensuite Gaku, un garçon qui a enchaîné les relations lorsqu’il était au collège et qui a décidé lui aussi d’intégrer ce lycée pour garçon afin d’aller dans un endroit où personne ne le connaît. Tous deux vont rapidement devenir amis.

Mais ce qui va les rapprocher encore plus, c’est le fait qu’Himari ne sache rien de son corps, ni de ce qu’est un garçon à la puberté. En effet, son père est absent et il a séché tous les cours d’éducation sexuelle. Alors quand il se rend compte que son caleçon est mouillé tous les matins, il pense d’abord avoir une maladie. Une chose en menant une autre, il avoue lors d’une discussion avec Gaku qu’il ne sait pas ce qui lui arrive. Gaku va alors lui proposer de l’aider et de lui montrer comment se « soulager » et faire ce que tous les garçons de son âge font.

J’ai apprécié la lecture de ce volume, mais il y a quand même certaines choses qui m’ont un peu déplu. Par exemple, le fait que Himari ne sache pas du tout ce qui lui arrive, alors qu’il est au lycée, cela me parait un peu exagéré. Mais cela en fait un personnage attachant et un brin naïf, il est « la pureté incarnée » comme le dit Gaku. Quant à Gaku, on ne sait pas trop s’il fait ça seulement pour aider son ami, car il est hétérosexuel mais ne semble pas être repoussé par l’idée.

Au fil du tome, on va découvrir comment Himari en est venu à être effrayé par les filles, mais aussi ce que Gaku a vécu au collège. Au fur et à mesure, on commence à mieux les comprendre et finalement le rapprochement qui opère entre eux semble naturel. Ils ne forcent pas les choses et ne deviennent pas juste attiré l’un par l’autre pour une raison saugrenue. J’ai bien aimé voir le développement des personnages, mais aussi les questionnements de leur entourage, même si ce dernier point aurait pu être un peu plus poussé.

Les dessins sont bien réalisés et agréables à regarder, que ce soit les personnages masculins ou féminins. D’ailleurs j’aime bien quand il y a des personnages féminins dans les yaoi, car cela donne une impression plus réaliste, de voir un environnement où il n’y a pas exclusivement des garçons. Le page couleur au début du tome est jolie également.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Un one-shot sympathique à lire, avec des personnages attachants.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)