Host Club – Le Lycée de la Séduction

Host Club – Le Lycée de la Séduction


Résumé :

Haruhi étudie dans un prestigieux lycée de riches. Elle est la meilleure élève de son lycée mais c’est aussi l’élève la plus pauvre. Alors qu’elle cherchait une salle pour étudier tranquillement, elle rentre pr hasard dans la salle du « Host Club » un club composé de beaux garçons qui tiennent compagnie aux filles de l’établissement. Sans le faire exprès, elle casse un vase d’une valeur de 8 millions de yens, pour rembourser sa dette, elle va devoir se faire passer pour un garçon et tenir compagnie à plus de 100 filles.
Source : Manga News

Avis principal par ladybird3000

J’avais déjà eu l’occasion de découvrir cette histoire par le biais de l’anime, que j’avais d’ailleurs beaucoup apprécié. C’est particulièrement le personnage de Tamaki qui m’avait plu. J’ai donc voulu tenter de lire le manga, surtout pour voir s’il allait plus loin que l’anime, et en effet c’est le cas.

L’histoire commence avec Haruhi, meilleure élève d’un établissement pour enfants de riches. Cependant, elle est elle-même très pauvre. Cherchant un endroit calme où étudier, elle va tomber sur les beaux garçons du « Host Club ». Par inadvertance, elle va faire tomber et casser un vase d’une grande valeur et c’est en travaillant pour le « Host Club » qu’elle va devoir rembourser cette dette. Elle doit alors se travestir en garçon et tenir compagnie aux filles de l’établissement.

J’ai plutôt apprécié la lecture de cette série, même si j’ai trouvé qu’elle était un peu trop longue. En fait, ce n’est qu’à partir du tome 14 que j’ai trouvé que l’histoire avançait vraiment. Tout le début est surtout un enchaînement de quiproquos et d’événements qui ne permettent pas vraiment de voir évoluer les personnages. J’exagère un peu en disant cela, car on découvre quand même les personnages, leur personnalité et leur situation, mais c’est surtout à partir du tome 14 que j’ai trouvé qu’il se passait des choses intéressantes. J’ai d’ailleurs beaucoup aimé la fin de l’histoire, car elle évolue d’un coup. Pour moi, il y a quand même beaucoup de scènes trop longues à lire et qui ne font pas avancer l’histoire. Par contre, l’humour est bien présent et c’est ce qui fait que la lecture est tout de même plaisante. A vrai dire, il y a tellement d’événements par ci, par là, qu’on ne voit même pas le passage en classe supérieure des personnages. Pendant je ne sais combien de tomes, ils restent dans la même classe, on voit leur activités de club, toujours délirantes, mais il manque un contexte je trouve. Si bien qu’on dirait qu’il s’est passé au moins 3 ans d’activités avant qu’ils ne passent en classe supérieure.

J’ai bien aimé redécouvrir les personnages. J’aime toujours autant Tamaki, surtout quand il cultive ses champignons (vous verrez de quoi je parle). Ce personnage est très attachant je trouve. Même s’il est toujours à côté de la plaque. J’aime bien les autres personnages aussi, mais c’est vraiment lui qui m’a le plus marquée. J’aime bien la relation qu’il a avec Haruhi.

Les dessins, je les ai trouvé bien. On retrouve le style shôjo, surtout avec les grands yeux qui brillent et les personnages masculins qui apparaissent entourés de fleurs et d’étoiles. Cela est souvent fait également pour le côté comique. Les dessins s’améliorent au fil des tomes et c’est appréciable.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Un shôjo humoristique plaisant à lire. Il tire un peu en longueur, mais il faut vraiment lire la fin car elle réserve de belles surprises.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)