Kilari Star

Kilari Star


Résumé :

Sur une base de scénario identique à la série originelle Kilari, l’auteur décline les orientations différentes de l’aventure. Le propos est plus simple et plus accessible, à même d’être proposé à un jeune lectorat entre 8 et 11 ans.
Source : Glénat

Avis principal par Maella

Kilari Star se veut comme un remake court de Kilari, avec des scènes différentes et de nombreuses différences avec le scénario original. On pourrait dire que c’est un bonus pour les fans de la série originale et qu’il n’apporte rien de plus.

L’histoire de base reste la même : alors qu’elle se baladait, Kilari tombe sur Seiji et Hiroto du duo d’idole Ships. Elle a littéralement le coup de foudre sur Seiji, mais ne sait pas tout de suite qu’il est une grande idole. Elle décide alors de suivre les Ships et découvre la vérité. Afin de pouvoir être auprès de celui qu’elle aime, la jeune fille décide de devenir une idole.

Le scénario est donc toujours aussi bateau, mais ce qui m’a vraiment marqué, c’est la rapidité des évènements et les grands détails qui ont changé. Tandis que j’avais l’impression que dans la série originale, on prenait un peu plus le temps. Normal me direz-vous, étant donné que la série ne fait que 6 tomes et qu’il est annoncé directement que l’histoire est revisitée. Mais du coup, l’ascension de la jeune fille se fait plus rapide, ainsi que l’évolution de ses sentiments et on a à peine le temps de suivre (même si de base ça se faisait aussi un peu rapidement, mais pas autant qu’ici). Ce qui ne change pas, c’est le caractère enfantin de l’histoire et des dialogues qui se veulent court et sans mots compliqués, et le côté mignon du tout.

Rien de changé du côté des personnages, les personnalités restent les même. Kilari est toujours une fille naïve, gloutonne et combattante. Seiji joue le rôle du garçon parfait et gentil, un peu trop « amoureux » de sa tortue, Kaname. Et enfin, Hiroto est le méchant aux premiers abords, mais qui s’avère avoir un grand coeur et est toujours aux côtés de Kilari pour la soutenir. On retrouve le classique des rivales gentilles ou qui veulent tout faire pour écraser Kilari.

Au niveau des dessins, j’ai trouvé que celui d’Ikeda Taeko se rapprochait un peu de celui d’An Nakahara, mais avec des traits moins appuyés et un style encore plus enfantin. Je regrette que le nombre de costumes soient réduits par rapport à la série originale, je les trouvais plutôt réussi, alors qu’ici, ils sont rendus plus simplistes à mon goût.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Glénat.

  • Scénario
  • Dessin
2.8

En conclusion

Une série qui pourrait plaire aux fans, il n’est pas vraiment nécessaire de la lire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)