La Fille du Temple aux Chats

La Fille du Temple aux Chats


Résumé :

En rase campagne se trouve un temple tranquille essentiellement habité par les chats. C’est là que Gen a passé les premières années de sa vie, auprès de cousins éloignés. Et c’est ici qu’il décide de revenir vivre à l’âge de 15 ans, pour s’éloigner de ses parents avec qui il ne s’entend plus. Il retrouve ainsi Chion, un peu plus âgée que lui. Mais évidemment, la petite fille a beaucoup grandi et Gen peut difficilement rester indifférent. Source : Soleil

Avis principal par Beldaran

Alors que nous découvrons le premier volume de la série, celle-ci se terminera au Japon, avec son neuvième tome, fin décembre. Le nombre de volumes paraît satisfaisant pour cette tranche-de-vie tout en douceur.

C’est aux côtés du jeune Gen qui s’est retranché dans un vieux temple auprès de la famille éloignée, que la vie quotidienne paisible dans cette campagne profonde, se révèle. La séquence la plus rythmée concerne une attaque de frelons, vous voilà prévenus. L’histoire est contemplative, simple et saupoudrée d’un humour léger. Le rendu est réellement rafraichissant. Gen est encore en vacances ce qui lui permet de s’acclimater à cette nouvelle vie auprès de Chion, sa grand-mère, du chien mordilleur et des chats, beaucoup de chats. C’est au travers de ses yeux que nous découvrons tout ce beau monde.

Le récit prépare le terrain à une probable romance mais pour le moment nous sommes face à une franche complicité qui rend l’histoire intéressante à suivre.

Derrière ce calme, pointent des problèmes liés à la gestion du temple, quelque peu décrépi, qui nécessite la présence d’un moine afin de le relancer. Gen ne semble pas prêt à se raser la tête. Une voisine, du même âge que Gen, vient dynamiser la routine quotidienne. Le fait que Gen rentre au lycée dans le prochain tome devrait délocaliser le récit hors du temple.

Les personnages ne sont pas nombreux pour le moment mais le duo formé par Gen et Chion est attachant. Gen est un adolescent de 15 ans qui a choisi de quitter la ville, en conflit avec ses parents, pour s’installer au cœur de la campagne japonaise. Lorsqu’il était enfant, il a passé du temps au temple mais n’en conserve que de vagues souvenirs que Chion s’amuse à réveiller. Il tombe peu à peu sous le charme de cette cousine, joyeuse et dynamique. Chion est une jeune fille de 19 ans qui a abandonné les études pour reprendre l’entretien du temple. Elle est de nature spontanée et d’une gentillesse incroyable avec les autres. Elle prend un malin plaisir à taquiner Gen. Une complicité naturelle se met rapidement en place entre eux, à voir, si elle évoluera en relation amoureuse.

Les dessins sont très agréables avec des angles de vues variés et audacieux. Le rendu des paysages est particulièrement réaliste. Les personnages sont très expressifs. En revanche, le point qui m’a légèrement dérangé, c’est le nombre de plans insistants sur les fesses de Chion. Je pense que certains étaient dispensables.

L’édition est correcte.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil Manga.

Tome 2 par Beldaran

La Fille du Temple aux Chats T2

Gen s’acclimate doucement mais sûrement à la vie au temple avec sa charmante cousine Chion et la horde de chats facétieux qui occupe le site. J’ai failli oublier le chien, Ten.

C’est la rentrée, il est temps pour l’adolescent de découvrir le lycée et toutes les nouveautés qui l’accompagnent dont la découverte des camarades de classe et Chion a un rôle précis lors de ce passage. Il y a aussi le choix d’un club. En bref, une vie de lycéen classique.

A côté de ça, Gen fait tout pour aider au temple et se motive avec Ten, même si les chats en décident, souvent, autrement.

Chion prend une décision radicale pour aider les finances du temple. Décision qui annonce de l’animation pour la suite. L’apparition d’un nouveau personnage masculin, connu de la grand-mère, devrait donner des sueurs froides au petit Gen.

Le récit continue d’exploiter la relation entre Gen et Chion et surtout les émois du jeune homme vis-à-vis de sa cousine. Toute la mise en scène participe à cela, avec de nombreux non-dits également. C’est un aspect naturel que l’autrice ne traite pas toujours en finesse, hélas.

D’ailleurs, le fessier de Chion prend toujours autant de place, notamment dans les premières pages et cela est grandement exaspérant, tout comme la dernière scène du premier chapitre.

Heureusement, les décors restent toujours aussi soignés et détaillés. On prend plaisir à découvrir les recoins du temple et les différents chats.

La lecture est toujours aussi plaisante, dans la lignée du premier volume.

Tome 3 par Beldaran

La Fille du Temple aux Chats T3

Le récit est maintenant bien en place avec l’ensemble des personnages qui a trouvé ses marques. Ainsi le volume développe des scènes paisibles de la vie quotidienne assez classiques mais agréables à suivre grâce à une mise en scène soignée. D’ailleurs, les chats occupent une place très importante dans ce tome. J’ai pris plaisir à les chercher dans le recoin de chaque case. Leur présence renforce le côté serein de cette tranche-de-vie. Le plus beau est celui qui trône fièrement sur la couverture et surtout il est l’élément nouveau du temple. Il apporte de la fraicheur. Il ne faut pas oublier Ten-chan, le toutou qui sait tirer son épingle du jeu quand il le faut !

Différents événements rythment le volume à commencer par les révisions aux examens durant la Golden Week pour Gen et ses camarades de classe. Heureusement, Hiruma veille au grain de manière musclée. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur Chion et d’observer l’intégration complète de Gen au sein d’un groupe d’amis qui se projettent déjà en été, en vacances à la plage.

Cette transition, entraine Chion et Gen à la ville afin d’acheter un maillot de bain pour cette dernière. Durant cette escapade, l’attirance qu’on devine entre les deux personnages passe un cap, enfin un cap, disons que Chion lâche une phrase lourde de sens à la dernière page. A noter que la grand-mère sent quelque chose et d’une certaine façon jour les entremetteuses.

Les dessins restent dans la veine des premiers volumes avec des décors particulièrement soignés et de jolis angles de vue à l’intérieur du temple. Fatalement, le postérieur de Chion se dévoile toujours autant, dans des situations variées, certes, mais il faut reconnaître que c’est usant.

La formule ne change pas et le tome propose un récit tranquille, agréable à suivre.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Soleil Manga.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

La Fille du Temple aux Chats est une tranche-de-vie paisible et rafraichissante, idéale pour se détendre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)