La Mélancolie de Sumire

La Mélancolie de Sumire


Résumé :

Kinoshita Sumiré est une jeune lycéenne sans activité particulière. Un jour, traînant à la bibliothèque, elle se retrouve irrésistiblement attirée par Makimura Daichi qui ne semble pas lui prêter d’intérêt. Lui est joueur de hockey sur glace et apparemment il est amoureux de son amie d’enfance, Shôji Shinobu.
Bien qu’ils n’aient rien en commun, Sumiré n’arrive pas à l’oublier… Elle se décide à tenter sa chance !
Source : Manga News

Avis principal par KOKORO

La Mélancolie de Sumiré est une ancienne oeuvre de Yuuki Obata. Curieuse de voir ce qu’elle avait fait avant l’excellent C’était Nous, j’ai acheté cette petite série. Je dois dire que j’ai bien apprécié la lecture, on voit déjà que l’auteure a du potentiel. L’histoire est mignonne et bien construite mais ne se démarque pas vraiment par son originalité.

On commence donc avec Sumiré Kinoshita, une banale lycéenne. Un jour, alors qu’elle traîne à la bibliothèque, elle a le « coup de foudre » pour un garçon, Daichi Makimura, un joueur de hockey assez populaire. Bien qu’ils ne se connaissent pas, Sumiré réussit à se faire remarquer dans diverses situations par le jeune homme…Mais elle se rend vite compte qu’il ne fait pas, ou presque pas attention à elle, et qu’il est beaucoup plus proche de son amie d’enfance, Shinobu Shôji.

Plus tard, Sumire reçoit le numéro de Daichi par une amie à elle, et juste à l’instant où elle ose lui envoyer un message lui avouant son amour, celui-ci se met à sortir avec son amie d’enfance…
Du côté de Daichi, on ne sait pas vraiment ce qu’il pense de Sumire, il remarque assez vite qu’elle est intéressée par lui, mais on ne sait pas vraiment si c’est réciproque, il semble parfois intéressé, j’ai parfois eu l’impression que ça ne le laissait pas complètement insensible, bien qu’il soit amoureux de Shinobu.

Un scénario qui n’est pas franchement original mais qui est assez bien tourné. L’héroïne, bien qu’assez banale, se démarquera plus tard par sa détermination et ses doutes, très bien retranscrits. C’est ça que j’ai bien aimé, Sumiré ne sait pas vraiment quoi faire après qu’elle ait appris que Daichi était déjà pris, abandonner ou s’accrocher, telle est la question. La jeune fille oscillera souvent entre ces deux choix.

La relation entre Daichi et Shinobu est assez étrange et compliquée, j’ai eu l’impression que Daichi tenait beaucoup plus à elle qu’elle ne tenait à lui, mais l’histoire bonus m’a démontré un peu le contraire !

Niveau personnage, Sumire n’est pas « the » héroïne, tant elle est banale. Surtout au début. Mais ensuite, quand elle ne sait plus vraiment quoi faire après avoir appris que Daichi était en couple, que je l’ai trouvée plus attachante, surtout vers la fin, parce qu’elle est vraiment détérminée. On s’identifie facilement à elle. Daichi, je l’ai bien aimé. On ne sait pas vraiment ce qu’il pense, il est assez mystérieux, mais on voit qu’il est très attaché à son ami d’enfance. J’ai bien aimé sa gentillesse avec Sumiré et son sérieux quand il joue au hockey. Shinobu est assez antipathique, comme souvent est « la rivale amie d’enfance ultra jolie », mais elle prenait sa relation avec Daichi plus au sérieux que ce que je pensais.

J’ai trouvé que la durée de la série est juste bien, ni trop long, no trop court, notons aussi que les deux histoires bonus sont agréables.

Le dessin n’est pas encore parfaitement maitrisé, il y a parfois quelques inégalités et « erreurs », j’ai particulièrement eu du mal avec les profils. Mais j’apprécie quand même ce graphisme, je le trouve assez originale en fait, doux et les émotions sont bien transmises, surtout les regards entre les deux protagonistes.

  • Scénario
  • Dessin
3.5

En conclusion

Bien que pas très originale, La Mélancolie de Sumire est une série mignonne et bien tournée, on peut déjà y déceler le potentiel de l’auteure. Je la conseille donc aux fans de cette dernière !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)