La Vie de Raffaello SANTI dit Raphaël

La Vie de Raffaello SANTI dit Raphaël


Résumé :

Né à la fin du XVème siècle dans l’Italie de la Renaissance, Raphaël est considéré comme le plus grand peintre de son siècle et plus généralement de l’histoire de la peinture. Partant d’Urbino, passant des années à Florence, rencontrant Michel-Ange et Léonard de Vinci, distillant son art à Rome au service de la papauté, Raphaël va connaître un succès aussi grandiose que fulgurant jusqu’à son décès brutal à 37 ans. 37 années d’une vie artistique unique que Machiko Satonaka met en images avec talent. S’attardant sur sa vie quotidienne, elle parvient à passionner le lecteur pour la vie quotidienne de cet artiste, sa façon de travailler, de penser son œuvre et aussi sa rare intelligence.
Source : Black Box

Avis principal par ladybird3000

Ce tome marque l’arrivée en France de la mangaka Machiko SATONAKA, l’une des fondatrices du shôjo dans les années 70. Cette œuvre est l’une de ses dernières en date. Elle s’est donné pour objectif d’essayer de comprendre Raffaello Santi, afin de retranscrire ce qu’a pu être sa vie.

On est absorbés de suite par l’histoire. De nombreuses œuvres sont mises en avant, beaucoup de Raffaello, certaines de Michel-Ange et de Léonard de Vinci. J’ai eu l’impression que l’auteure avait réussi à comprendre un peu Raffaello et à retranscrire sa vie. Elle a fait une importante recherche sur sa vie et sur ses œuvres. A travers ce manga, on peut voir que les peintures de Raffaello ont vraiment inspiré l’auteure et qu’elle a tout fait pour essayer de les comprendre.

Elle arrive à raconter la vie de Raffaello de manière assez réelle et elle y intègre sa relation avec les différentes personnalités et artistes du moment. J’ai trouvé cette interprétation vraiment bien réalisée. Je n’en connais pas beaucoup sur le sujet, mais j’ai quand même été absorbée par cette histoire. On voit que Raffaello a vraiment consacré sa vie à la peinture et qu’à travers sa naïveté et son envie de faire plaisir à tout le monde, il a pu vraiment se surpasser.

A la fin, j’ai bien aimé le texte de l’auteure qui explique pourquoi elle a voulu faire cette histoire et que c’est vraiment son interprétation à elle.

Les dessins sont très beaux et doux. On ressent vraiment la personnalité des personnages et leurs émotions. Raffaello a eu une vie assez dure et a vu beaucoup de gens mourir autour de lui. Et à chaque fois, malgré l’innocence avec laquelle il est dessiné, on ressent sa peine.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Une œuvre à lire de toute urgence, tant l’histoire est belle et parait réelle. L’auteure a décortiqué nombre des peintures dont elle parle, avec son œil à elle, mais on se laisse convaincre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)