La Voie du Tablier

La Voie du Tablier


Résumé :

Tatsu l’Immortel était le plus terrible des yakuzas. Son nom est lié à de nombreuses histoires, qui font date dans la société des malfaiteurs. Mais aujourd’hui, il a cessé cette activité pour devenir… un homme au foyer accompli !! Source : Kana

Avis principal par Beldaran

Très, très emballée lors de l’annonce, j’attendais cette nouveauté des éditions Kana de pied ferme et je sors totalement conquise par ma lecture. Le titre français est décidément bien trouvé !

Nous découvrons le quotidien de Tatsu, ex-yakuza surpuissant, faisant tout pour maitriser les arcanes du parfait homme au foyer, tout un programme ! C’est une comédie tranche-de-vie très originale qui se met en place.

La construction du récit est simple, à l’image d’un titre comme Les vacances de Jésus et Bouddha. En effet, les chapitres sont courts, sans véritable lien entre eux, si ce n’est la volonté de Tatsu de devenir un homme au foyer accompli, afin de seconder au mieux son épouse qui travaille d’arrache-pied. La présence de cette dernière interroge au sujet de leur rencontre et sur ce qui a poussé l’homme à changer de vie.

A cause l’ancienne activité de Tatsu et de sa mine patibulaire, les quiproquos et autres comiques de situation s’enchainent à bon rythme et si vous adhérez à ce type d’humour, vous allez passer un excellent moment.

Différentes saynètes de la vie quotidienne sont présentées, comme préparer un bentô, affronter les soldes ou garder l’enfant d’une voisine. Cependant, il y a toujours un élément perturbateur, le chapitre avec le chat est formidable ou l’apparition des mafieux qui souhaitent se rappeler au bon souvenir de Tatsu, à chaque fois le final surprend. Il est fort notre ancien yakuza.

Tatsu est naturellement le personnage qui porte le récit grâce à ses aventures de la vie quotidienne. Il est curieux, s’intéresse à tout mais son look typé yakuza et son regard mauvais, malgré son tablier, font qu’il est souvent incompris. Ne pas se fier aux apparences qu’ils disent ! L’inversion des rôles, sur le fait que sa femme travaille et lui soit à la maison est très intéressant également. On s’interroge sur leur rencontre à tous les deux et les informations devraient être distillées au compte-goutte. Un ancien disciple de Tatsu chez les yakusas, Masa, fait une entrée remarquée et devient un personnage récurrent. Le voilà embarqué dans une nouvelle formation, cela promet ! De nombreux personnages gravitent autour de Tatsu, voisins ou mafieux et viennent nourrir l’histoire.

Les dessins sont vraiment bons et la mise en scène est excellente. Elle renforce l’aspect comique du titre et souvent les paroles ne sont pas nécessaires. Tatsu a une bonne tête de mafieux en total décalage avec la majorité des situations et les autres personnages ne sont pas en reste. L’ensemble est très expressif. Les décors sont particulièrement soignés et travaillés.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Kana.

Tome 2 par Beldaran

La Voie du Tablier T2

Kousuke Oono reprend la même formule que pour le premier volume et nous offre la lecture détente par excellence. Afin de savourer et d’apprécier au mieux le gag-manga, je pense qu’il ne faut pas lire le volume d’une traite, même si j’avoue avoir eu du mal à m’arrêter.

Le tome est composé de 9 courts chapitres. La construction est particulièrement dynamique et enchaine les quiproquos et les moments cocasses grâce au look de notre cher yakuza en total décalage avec la société.

Tatsu est à fond dans son rôle d’homme foyer dans lequel il s’investit totalement et avec passion. Ainsi les évènements classiques du quotidien prennent une dimension totalement surréaliste, comme la tombola du quartier marchand ou encore la brocante. Je me suis gondolée devant deux chapitres en particulier, le premier où Tatsu découvre les cours de fitness et plus précisément celui de yoga. Ce passage met en avant que finalement ce sont les femmes qui acceptent le plus facilement l’ancien yakuza. Et celui sur l’achat d’une voiture où les réflexes de yakuza remontent à la surface. Cela nous entraine dans des situations où la tension monte crescendo dans la surenchère jusqu’à la chute, simple et inattendue.

Justement, en parlant de chutes, elles sont toutes brillamment travaillées et toujours surprenantes. Elles renforcent la dimension humoristique des chapitres et surtout mettent en lumière le soin apporté par l’auteur au développement de ces courts chapitres qui exploitent parfaitement les caractéristiques du personnage principal.

Le dernier chapitre dévoile les beaux-parents de Tatsu et nous offre un grand moment de baseball. J’espère que nous en appendrons plus sur sa rencontre avec Miku.

Il y a également la présence de 3 chapitres bonus, un totalement ubuesque sur le chat Gin et deux autres qui apportent un éclairage nouveau à deux autres chapitres du volume.

Nous pourrions craindre, face à la répétition du schéma narratif, l’installation d’une certaine lassitude à la lecture mais ce n’est pas le cas pour le moment. En effet, Kousuko Oono présente de nombreuses idées et les situations restent réellement variées pour notre plus grand plaisir.

Le dessin est toujours au top. Le trait de l’auteur est un des points forts du titre. Les décors sont détaillés et soignés. L’expressivité des personnages est toujours aussi travaillée et renforce l’aspect comique du récit.

Avec ce deuxième tome, l’auteur confirme l’excellente impression laissée par le premier volume. Vivement la suite des aventures de Tatsu, le super homme au foyer.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Kana.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

La Voie du Tablier s’annonce comme une tranche-de-vie comédie atypique qui fait du bien aux zygomatiques. Une excellente lecture !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)