La Voyageuse de 1934

La Voyageuse de 1934

Résumé :

Taïwan, 1934. Peng Xuanmei est une chanteuse extrêmement populaire. Après avoir tiré une prédiction dans un temple, elle se retrouve projetée dans notre monde moderne. Taïwan, de nos jours. Li Yixing est une jeune femme qui na pas encore réussi à faire ses preuves dans le monde musical. Ensemble, les deux chanteuses vont collaborer pour renvoyer Peng Xuanmei à son époque et réaliser leurs rêves : enregistrer un album et se produire au Sunrise Music Festival !

Avis principal par Maccha

Après Ocean Colored Polaris paru en 2021 aux éditions Chattochatto, Yushi Wu revient en 2024 avec deux one-shots, La Voyageuse de 1934 aux éditions Mahô, en attendant Fall In Love With Spring qui devrait paraître en été chez Chattochatto.

Ayant bien aimé son travail dans Ocean Colored Polaris et attirée par le thème de voyage temporel, j’étais curieuse de découvrir La Voyageuse de 1934 que j’ai eu l’occasion de lire sur mangas.io. Adaptation d’un roman de Hua Ling, le one-shot est composé de sept chapitres, appelés chansons, et un petit bonus à la fin résumant les caractéristiques des personnages principaux.

L’histoire principale se déroule en 2022. Yixing est une chanteuse de 25 ans dont la carrière était prometteuse. Suite à un accident, la jeune femme se sent coupable d’avoir gâché la carrière de sa cousine et n’arrive pas à lancer la sienne, en se limitant à chanter dans les mariages. Issue d’une famille de musiciens, entre son grand-père qui était un musicien de renom et son père qui n’a pas connu le même succès mais qui lui a transmis la passion de la musique, elle doit affronter le mépris et l’animosité de sa tante et de sa cousine dans le milieu. Un jour, elle voit une apparition fugace d’une jeune femme qui réapparait chez elle où elle habite avec son frère. Il s’agit de Peng Xuanmei, une jeune fille de 17 ans qui juste après sa dispute avec son ami Atu en 1934 se trouve tout à coup en 2022. Surprise de voir les changements dans la ville et que sa maison soit occupée par des « pékinois », Xuanmei est abattue lorsqu’elle constate que quelqu’un d’autres a sorti un disque avec la chanson qu’elle devait enregistrer, « Une étoile dans la ville » dont un certain M. Rei avait écrite pour elle, un homme marié dont elle semble amoureuse et qui semble être le grand-père de Yixing… Sentant que la chanson soit la clé, ils vont essayer d’aider Xuanmei à rentrer chez elle. Le trio est rejoint par Yichen, un jeune homme que Yixing a rencontré lors d’un mariage et qui semble être un des rares fans de son père, et qui est le portrait craché d’Atu, ami de Xuanmei… Yixing qui ne se sent plus comme une vraie chanteuse, qui a perdu la confiance en soi après son traumatisme et ne fait que chanter en imitant les interprètes, est touchée par la voix et l’éclat de cette jeune fille venue du passé. Elle se sent proche d’elle et comprend sa peur de rater sa carrière. Elles vont en quelques sorte s’entraider tout en découvrant l’avenir qui attend la jeune fille et ce qui lie tous ces personnages.

J’ai trouvé l’époque d’origine de Xuanmei intéressante, le Taïwan au temps de l’occupation japonaise. Je trouve cependant que l’aspect historique est peu développé. A part sa surprise de voir les gens qui parlent « le pékinois » chez elle, Xuanmei n’insiste pas dessus. Elle ne semble pas très secouée de se trouver dans le futur et à part le malaise qu’elle fait, ses réactions face à son voyage temporel m’ont paru invraisemblables, même si on peut se dire que c’est le choc et qu’elle est jeune. Seule la chanson qu’elle doit enregistrer lui semble importante. Elle semble surtout déçue de sa carrière et veut rentrer pour enregistrer la chanson à temps, en se disant que tout est arrivé parce qu’elle a atterri dans ce monde et que tout s’arrangera quand elle retournera au sien. J’ai trouvé son attitude et sa manière de penser peu convaincantes. J’aurais aussi aimé voir plus ses premiers jours où elle découvre le monde du futur, c’est plutôt survolé.

De manière globale, j’ai trouvé la lecture sympathique. J’aurais juste aimé que certains points soient mieux exploités et plus approfondis comme l’aspect historique, le voyage temporel ou l’accident qui a changé la vie de Yixing et de sa cousine. La fin m’a aussi paru un peu abrupte, j’aurais aimé en savoir plus sur ce qui attend nos personnages. Je pense qu’avec un tome supplémentaire on aurait eu plus de temps pour approfondir ces différents points. C’est surtout la chanson qui est mise à l’honneur.

J’ai bien aimé les quatre personnages. Yixing est plutôt amère au début, entre ses désillusions et sa méfiance contre Yichen par exemple, mais grâce à sa rencontre avec ce dernier et Xuanmei, elle évolue. Elle retrouve peu à peu confiance en elle et a enfin un déclic. Elle a un bon frère même s’il peut être dur dans ses propos. Xuanmei est pétillante. On est touchée par son histoire notamment lorsqu’elle découvre ce qui lui est arrivé dans le futur. Enfin, Yichen est plutôt direct mais est gentil et a un côté timide finalement. On s’attache aux quatre personnages qui créent une ambiance chaleureuse, ce qui change de l’ambiance du début hautaine et méprisante avec la tante, la cousine et les anciens collègues de Yixing. J’ai aussi bien aimé les interactions de Xuanmei et de Yichen.

J’aime le trait de Wu Yushi et je trouve la couverture sublime avec Xuanmei en haut et le choix des couleurs. Visuellement, j’ai trouvé que Xuanmei faisait plus âgée par rapport aux autres personnages alors qu’elle est plus jeune, probablement à cause de son style d’époque et j’ai bien ce décalage où elle apparait à la fois comme la plus jeune et la plus vieille du groupe.

Fiche réalisée grâce à l’accès presse de mangas.io.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

Résumé

Un one-shot sympathique qui met le chant à l’honneur. Un récit plus long aurait permis d’exploiter plus le potentiel de l’histoire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)