L’amour à l’excès

L’amour à l’excès


Résumé :

Tsubasa, une toute jeune lycéenne, pense avoir trouvé l’âme sœur en la personne de Sugiyama un camarade qui, elle en est persuadée, l’a secourue sur le chemin du lycée un jour où elle avait fait un malaise. Mais devant l’empressement de la jeune fille, Sugiyama se défile et lui demande de ne plus l’importuner. Pour se consoler de ce cuisant échec, Tsubasa accepte d’aider sa meilleure amie au club de basket. Sa rencontre avec l’équipe va totalement bouleverser son existence.
Source : Panini Manga

Avis principal par Maccha

C’est grâce au service presse des éditions Panini Manga que j’ai pu lire le premier tome de L’amour à l’excès. Bien que la mangaka fût déjà publiée en France avec ses séries Love Berrish!, Chocolate Cosmos ou Stardust Wink, c’est avec cette série que je la découvre et je remercie les éditions Panini de m’avoir donné cette occasion.

Voici un shôjo divertissant et sympathique, qui ne sort pas vraiment des sentiers battus mais où on passe un bon moment de lecture. On retrouve un graphisme conventionnel et plusieurs clichés du genre avec une héroïne simple et bien naïve, attirée par un beau garçon difficilement saisissable. Je trouve Tsubasa un peu agaçante avec sa niaiserie mais j’apprécie sa franchise et son côté excessif qui est assez drôle. A vrai dire, quand j’avais lu le titre français la première fois, je l’avais trouvé un peu moyen et je ne comprenais pas pourquoi ils avaient choisi un tel titre. Mais en découvrant le caractère de l’héroïne, j’ai finalement trouvé ce choix pertinent.

Tsubasa a tendance à s’emballer rapidement et se donne à fond en voulant aider son entourage. C’est ainsi qu’elle est rejetée par Sugiyama, un garçon qui l’aurait secourue alors qu’elle avait fait un malaise. Elle a aussi tendance à penser être amoureuse rapidement. Elle croit d’abord que c’est le destin qui lui a envoyé Sugiyama, puis Aki qu’elle rencontre dans le club de basket. On peut se dire qu’elle n’est pas vraiment amoureuse de ces deux garçons mais elle comprendra rapidement ce qu’est réellement être amoureuse en devenant manager au club de basket masculin. Ce club, constitué uniquement des beaux gosses bien sûr, donnera un nouveau sens à sa vie. Elle qui a peur qu’on la trouve lourde à cause de son caractère excessif, se verra acceptée par les membres du club telle qu’elle est. Elle aura ainsi plus de confiance en soi et se fera des amies grâce au soutien d’Aki et des autres.

Concernant Aki, pour l’instant on ne sait pas beaucoup de choses sur lui : il ne parle pas beaucoup, est complexé par sa taille et est un gros mangeur. Il semble être surpris par la manière de penser de Tsubasa et lui donne des espoirs sans s’en rendre compte, rien que par le fait qu’il ne soit pas à l’aise avec les filles à l’exception de celle-ci.

Les deux autres personnages qui se démarquent dans le club sont les deux amis d’Aki : Toba, très populaire auprès des filles, et Karasuma, un personnage énergique et bien sympathique. Toba est un personnage attractif qui semble apprécier Tsubasa. J’ai également apprécié le personnage de Yuri, l’amie d’enfance de Tsubasa, une fille gentille mais flegmatique qui fait des remarques pertinentes.

A la fin du premier tome, on retrouve une histoire hors série sur la série précédente de la mangaka, Stardust Wink. J’ai bien aimé ce chapitre centré sur un personnage masculin même si je n’ai pas lu la série d’origine. Je pense que les fans de la série seront encore plus ravis.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Panini Manga.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Un shôjo plutôt classique mais sympathique et divertissant. Si vous aimez les histoires d’amour lycéennes, ce titre peut vous plaire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)