Last Game

Last Game


Résumé :

Yanagi a tout pour lui dans la vie : élégance, famille fortunée, réussite scolaire… Bref, il est le roi du monde !
Mais bientôt, son statut est remis en cause par l’arrivée de Kujo, une jeune fille austère qui ne tarde pas à le battre à plate couture aux examens ! Yanagi cherche alors un moyen de se venger…
Source : Manga News

Avis principal par Beldaran

C’est grâce aux avis plus que positifs lus que je me suis lancée dans la lecture du premier tome et qu’écrire si ce n’est que j’ai adoré.

La première chose que j’ai trouvé particulièrement intéressante c’est la narration. En effet, l’histoire nous conduit de l’école primaire à l’université, en passant de manière brève sur les périodes collège et lycée qui servent de cadre « habituellement ». Ainsi on découvre la rencontre, à l’école primaire, entre le roi Yanagi et l’imperturbable Kujo. C’est là que le premier jeu apparaît ou plutôt le premier objectif de Yanagi : battre Kujo ! Cependant, arrivés au lycée, Yanagi bascule le jeu sur un terrain qu’il maîtrise : l’amour. Cela va se révéler aussi compliqué que pour le reste et surtout très drôle.
Ce cheminement jusqu’à l’université nous permet de nous familiariser avec le duo mais également d’observer l’évolution de leur relation et on constate qu’ils ont développé une sorte d’amitié. L’histoire, ensuite, se concentre sur la période universitaire et c’est cela que j’ai apprécié car les évènements deviennent plus complexes. La fin du tome voit Yanagi modifier le jeu de départ, ainsi ce qui n’était que de la simple rivalité scolaire, se transforme en tout autre chose, pour notre plus grand plaisir.

Le second fait qui rend le récit attractif c’est le point de vue que nous offre essentiellement les pensées de Yanagi. Je suppose que ce n’est pas une situation inédite mais c’est la première fois que je rencontre le procédé que j’ai trouvé bien chouette. Il est très intéressant de suivre son évolution et surtout la manière dont va changer le regard qu’il porte sur Kujo plus il en apprend sur elle. Cela le rend attachant et on compatit (souvent) pour lui car les réactions de Kujo à son égard peuvent être très « franches ». Kujo se dévoile au travers des yeux de Yanagi et ses motivations vis-à-vis de sa mère sont très touchantes. Le dernier chapitre présente (enfin) le point de vue (rapide) de Kujo depuis l’école primaire mais cela ne nous renseigne pas plus sur ses sentiments.

A noter que l’humour est particulièrement présent et rythme le récit. Les échanges entre les deux personnages sont savoureux avec un Yanagi qui est souvent pris au dépourvu et se révèle très chou dans ses réactions contre une Kujo totalement hermétique (pour l’instant) à ses efforts.

Les graphismes sont simples et agréables.

Tome 11 par Beldaran

Last game Vol.11

Voilà, Last Game c’est terminé. La série fut à l’image de ce tome : fraîche, drôle et émouvante.

Suivre le récit du point de vue du garçon aura vraiment été intéressant et appréciable car oui cela change des autres titres. En 11 tomes, les différents personnages grandissent, évoluent sous nos yeux, Soma est celui qui a le plus changé d’ailleurs, démontrant ainsi que les personnages secondaires ne sont pas simplement des faire-valoir.

Je n’ai pas trouvé de longueurs au fil des volumes, même si le fait que Kujo ne percute pas, a pu être rageant mais cela a poussé Yanagi dans ses retranchements pour mon plus grand plaisir.

Il n’y a pas vraiment de surprise dans ce tome final, quoique, Kujo restant Kujo, nous avons droit à des dialogues succulents et des passages cocasses. La fin du volume 1 annonçait ce final mais l’auteur l’a bien amené. Le duo reste mignon jusqu’au bout notamment avec le premier rencard dans un lieu improbable. Il est chouette de constater que les caractères des personnages ne changent pas et Yanagi ferait presque même pitié : la dernière page est absolument formidable.

Finalement, la mangaka a réussi à adapter des scènes classiques à sa sauce, les rendant intéressantes et sortant des sentiers battus. Les graphismes sont simples mais offrent des visages très expressifs.

Last Game fut une série très agréable à lire, en proposant de suivre l’histoire d’amour du point de vue du garçon.

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Last Game est un titre très sympa, porté par un duo attachant. Ce premier tome fut très agréable à suivre.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)