Last Notes

Last Notes


Résumé :

Le « bois de santal nécromantique ». Tel est le produit bien particulier qui se vend dans une petite boutique d’un quartier populaire de Tokyo. Lorsqu’on le brûle, l’âme du défunt que l’on souhaitait revoir apparaît dans les fumées. La boutique est tenue par Haru et Aki, deux jeunes hommes aux charmes troublants, dont les origines sont elles aussi bien mystérieuses. Un jour, Emilu, la petite fille de leur fournisseur de santal nécromantique, fait irruption dans la boutique, et bouleverse leur vie à tous les trois…
Source : Pika

Avis principal par Maccha

L’histoire commence avec un petit prologue introduisant notre héroïne, une jeune fille qui semble vivre en réclusion. Pendant qu’elle déblaie la neige du toit, on remarque que les voisins semblent l’ignorer et ne lui proposent pas d’aide comme ils font entre eux. Bien qu’elle se sente enfermée dans sa maison à cause de la neige qui s’accumule, elle se sent en sécurité dans cette maison. Mais un appel téléphonique met un terme à cette « réclusion paisible ».

Ensuite on se retrouve dans une boutique d’encens difficile à trouver, tenue par deux jeunes hommes de grande beauté, Aki et Haru. Ils fournissent un bois de santal spécial appelé « encens des âmes » qui permet de communiquer avec l’esprit d’un défunt. Au premier chapitre, on rencontre deux clients dont un qui veut faire un usage pas très noble de l’encens, et l’autre une actrice avec une histoire assez touchante. A la fin du chapitre, on retrouve notre héroïne à la recherche de la boutique d’Aki et de Haru. Par la suite, on apprend qu’elle est la fille de leur fournisseur de santal et ils lui proposent de rester chez eux, maintenant qu’elle n’a plus de famille.

Dès le départ, Aki ne garde pas ses distances avec Emiru, d’abord attiré par son odeur comme il a un odorat sur-développé. C’est un personnage qui semble libre et toujours avec le sourire. De son côté, Haru est un personnage sérieux et semble être le personnage froid mais gentil.

Enfin, Emiru, notre héroïne, est un personnage un peu pathétique. Déjà à leur rencontre, elle est dans un sale état avec tout le voyage qu’elle a effectué avant de venir à la boutique. Bien qu’elle soit contente d’être aux côtés d’Aki et de Haru, elle a peur de devoir quitter ce nouvel environnement et leur ment même pour pouvoir rester. On peut la trouver un peu agaçante mais quand on apprend un peu son passé, on éprouve de la sympathie pour elle, du moins de la compassion. J’ai bien aimé la comparaison qu’Aki fait entre Emiru et les chats abandonnés qu’il recueille et dont il souhaite gagner l’affection. Maintenant qu’elle rencontre des gens qui l’acceptent, j’espère voir l’évolution de cette jeune fille toujours rejetée par son entourage jusqu’alors. On sent également la mise en place d’une certaine romance.

J’ai également bien aimé le côté surnaturel apporté par l’encens des âmes dont certains contes populaires de l’époque Edo semblent évoquer. La rencontre avec un esprit est toujours un moment touchant. Quelques touches d’humour ajoutent également du rythme au récit.

Au niveau du dessin, je trouve que c’est assez joli. On reconnait bien les traits de la mangaka.

Tome 2 par Maccha

Last Notes 2

Haru et Aki accompagnent Emiru à son village à la recherche des indices sur le bois de santal mais à cause de la neige accumulée, le toit s'est effondré et la maison est inhabitable. Les villageois sont toujours aussi médisantes envers Emiru et même son ami d'enfance la condamne en la voyant arriver avec les deux beaux garçons. On découvre une autre facette d'Aki lorsqu'il s'énerve contre lui pour leur attitude indifférente et malveillante envers la jeune fille. On voit qu'il s'est bien attaché à Emiru. Cette dernière rit enfin réellement en quittant ce village, consciente que les souvenirs les plus précieux sont dans son coeur. Elle se sent enfin délivrée.

De retour en ville, c'est une vie de lycéenne presque ordinaire qui l'attend. Elle fréquente le même lycée qu'Aki qui doit refaire sa terminale. Sans surprise, Aki est bien populaire et a du succès à l'école, alors que pour Emiru ce n'est pas aussi évident de se faire des amis mais elle se trouve au moins la volonté d'aller de l'avant grâce à sa rencontre avec Aki et Haru. Elle est aussi de plus en plus troublée par Aki et sa manque de confiance en elle ne facilite pas les choses. Avec l'apparition de Mihiro, une jeune fille qui semble bien proche de celui-ci, elle est encore plus perturbée par ses sentiments. Haru apparaît dans ce tome un peu comme un grand frère veillant. On apprend le passé d'Aki qui explique pourquoi il a le même âge que son frère Haru alors qu'ils ne sont pas jumeaux et sa faiblesse pour les chats abandonnés.

Le bois de santal est un peu mis de côté dans ce tome et on a l'impression de lire un shôjo classique qui se déroule au lycée. Ce n'est pas inintéressant mais c'est un peu dommage que l'atmosphère particulière du premier tome soit un peu dissipée alors qu'on s'attendait plus à des indices sur l'encens des âmes ou la mère d'Emiru.

Tome 3 par Maccha

Last Notes 3

Depuis qu'Emiru a réalisé ses sentiments pour Aki, elle est bien troublée et n'arrive plus à se comporter normalement avec lui. Avec la neige qui a fondu, elle repart vers son village avec Haru pendant qu'Aki reste auprès de Mihiro qui a eu un malaise. L'occasion de voir un peu plus Haru qui était plutôt resté en arrière plan dans le tome précédent. La relation entre le trio se tend lorsque celui-ci embrasse la jeune fille alors qu'il se rend compte que les deux autres se rapprochent de plus en plus... On a du mal à comprendre ses véritables pensées tant il parait impassible. Cependant, on comprend mieux la relation entre les deux frères et leur interdépendance en apprenant leur passé. Ils vont devoir accepter qu'il est temps de devenir indépendants.

Il faut dire que l'histoire va un peu vite dans ce tome. L'encens des âmes n'est finalement pas très utilisé et on n'a rien appris sur la mère d'Emiru depuis le premier tome. Il faut croire que la probabilité qu'elle soit vivante a juste servi de prétexte pour la mangaka pour expliquer la raison qu'Emiru a grandi dans ce village malgré l'attitude des villageois. C'est dommage que l'auteure n'a pas utilisé tout le matériel qu'elle avait comme on l'aurait souhaité. Peut-être qu'elle aurait mieux développé les choses si l'histoire était un peu plus longue. Tout de même, on peut conclure en disant que Last Notes est un shôjo sympathique avec des personnages sympathiques.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Une série courte et sympathique avec un trio formé par une jeune fille, qui jusqu’alors a vécu en isolement avec son grand-père, et deux beaux garçons aux caractères opposés dans une histoire surnaturelle où un encens nous permet de communiquer avec les esprits.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)