Le Chant des Souliers Rouges

Le Chant des Souliers Rouges


Résumé :

Deux collégiens aux passions contrariées. Le hasard d’une rencontre. Des chaussures rouges échangées. Devenu lycéen, Kimitaka découvre que suite à ses encouragements, Takara, la fille à qui il a confié ses baskets, s’épanouit le ballon à la main. Inspiré, il décide à son tour de ressortir les souliers rouges pour se lancer dans le flamenco… et, peut-être, se trouver lui-même. Source : Kazé Manga

Avis principal par ladybird3000

C’est le premier manga de Mizu Sahara que je lis, même si j’ai déjà été plusieurs fois attirée par les couvertures de ses œuvres qui ressemblent à des aquarelles.

Nous découvrons Kimitaka, un garçon qui rentre au lycée. Suite à un incident, il a passé la fin du collège entre l’infirmerie et sa chambre, renfermé sur lui-même. Ce garçon n’attend rien de la vie, ni des autres. Il a renoncé à sa passion pour le basket et n’a envie de rien. On le découvre lors de sa rentrée au lycée où il ne compte pas se faire d’amis et uniquement suivre les cours. En parallèle, nous découvrons Takara, une jeune fille qui a également abandonné sa passion, la danse, pour un autre sport, le basket. Et ce choix n’est pas un hasard… Kimitaka pourrait d’ailleurs se tourner vers un nouveau sport, la danse! Cette histoire est donc l’histoire de la rencontre de deux adolescents qui ont abandonné leur passion mais qui ont permis à l’autre d’en trouver une nouvelle.

Ce volume renferme déjà beaucoup de choses. Il est introductif mais on sent déjà que les personnages ont vécu beaucoup et ont le cœur lourd. Cela commence avec Kimitaka qui a eu une vie de collégien difficile, en partie à cause de sa jalousie tenace. Il regrette ses actes mais dans le processus il a aussi perdu ses amis, qui l’ont traité de la pire manière qui soit. Il y a aussi Takara. On ne l’a pas encore beaucoup vue, mais au travers de sa grand-mère on voit déjà qu’elle a également été rejetée par ses camarades, à cause de son apparence physique. Enfin, nous avons Namari, la petite sœur de Kimitaka. Elle aussi a dû faire face à ses camarades, mais pour une raison différente. Même si ce volume est beaucoup centré sur Kimitaka, on voit beaucoup de choses sur les autres personnages et l’histoire est rapidement mise en place, avec tous ces personnages qui sont déjà brisés à moitié alors que ce sont encore des enfants. Nous découvrons ensuite deux personnes du lycée de Kimitaka qui vont commencer à former un petit groupe avec lui. Ceux-ci aussi en ont gros sur le cœur et j’ai hâte d’en découvrir plus sur eux, comme sur Takara.

Ce volume est donc déjà bien chargé et contient énormément de choses. Tout s’imbrique doucement et les personnages sont attachants. On a envie de voir comment cela va évoluer et on veut les encourager.

Les dessins sont assez atypiques mais j’ai bien aimé le trait du mangaka. La couverture est magnifiques, tout comme les pages de début de chapitre qui même en noir et blanc sont très belles. Le volume contient quelques pages couleurs qui sont également très jolies.

Tome 2 par ladybird3000

Ce second volume est toujours aussi intéressant et on s'attache aux personnages. Kimitaka ne renonce toujours pas et le grand-mère du studio voit quelque chose en lui qui lui permet d'avancer elle-même. Elle va donner tout ce qu'elle peut pour conserver son studio. Sa détermination est vraiment forte. En même temps que cela, on découvre le petit fils de cette grand-mère qui a la même passion qu'elle. Sa mère voit cela comme un passe temps assez inutile et ne l'encourage pas, au contraire. Ce garçon a du mal à comprendre pourquoi sa grand-mère donne autant d'énergie pour sauver son salon, surtout pour un inconnu.

En parallèle, on découvre un peu plus la petite sœur de Kimitaka, Namari. C'est une enfant qui n'aime pas les conflits et qui reste en restrait de façon à arranger les choses tranquillement. Elle va se brouiller avec son amie du club de basket, celle-ci étant jalouse de la réussite de Namari qui a pourtant moins d'expérience. On voit à quel point une amitié peut être fragile, mais également qu'elle peut se renforcer grâce à cela. Cela va également permettre à Kimitaka de se rapprocher un peu de sa sœur, de la comprendre et d'essayer de veiller sur elle.

Quant à Hana et Tsubura, les deux nouveaux amis de Kimitaka, vont peu à peu se rendre compte qu'ils n'ont pas vraiment leur place dans le club qu'ils ont chacun rejoint. De fil en aiguille, ils vont accompagner Kimitaka au studio et finir par se joindre à lui. Kimitaka continue de soutenir Takara, mais dans l'ombre car il ne se sent toujours pas à la hauteur.

Je finirais avec le grand-père de Kimitaka, qui semble être un peu sénile mais qui veille sur ses petits enfants à sa manière. La force de cette histoire, c'est de dévoiler tout un tas de personnages, jeunes ou âgés, qui ont chacun des soucis ou des préoccupations. On voit la différence entre chaque être représenté, leurs passions et leurs façons d'être et de se comporter. Même au travers d'un personnage croisé le temps de quelques pages seulement, la mangaka arrive à pointer les défauts et les forces de la nature humaine.

En conclusion, les personnages sont attachants et essaient chacun d'avancer, un pas après l'autre.

Tome 3 par ladybird3000

Ce volume se concentre un peu plus sur les deux amis de Kimitaka. On va découvrir leurs blessures et ce qui les a éloigné des autres.

Tout d'abord, nous découvrons la blessure profonde de Hana. Sous ses airs indifférents et sûr de lui, on comprend qu'il est en fait peu confiant et a du mal à s'exprimer à voix haute devant les gens. Son talent pour le chant et la perte de celui-ci lui ont valu de nombreuses critiques par les adultes. Adulé un temps, puis délaissé et critiqué la minute d'après, cela a laissé une marque sur cet enfant devenu adolescent. Ce traumatisme est vraiment fort, puisqu'il va jusqu'à le rendre malade. Ses amis sont là pour le soutenir, mais ce n'est pas toujours facile d'accorder sa confiance, surtout qu'il a pris l'habitude de tout rejeter.

Ensuite, il y a Tsubura qui va montrer ses faiblesses également. Cela commence par son envie d'aider Hana, quitte à se blesse lui-même. En effet, en prenant sa défence, cela ne va pas plaire à certains et Tsubura va se retrouver à son tour tyranisé. On va rapidement comprendre qu'il n'a aucune confiance en lui et qu'il fait tout plaire aux autres. Il prend énormément sur lui, mais a envie d'aider, c'est pourquoi il prend la défence d'Hana, ou d'une lycéenne qu'il ne connait pas. Il a si peu confiance en ses capacités qu'il fait tout pour se rendre utile. J'ai trouvé que ce personnage faisait finalement preuve de courage et de force, même s'il se sert un peu des autres pour se sentir utile.

L'histoire continue, tout en nous dévoilant les forces et surtout les faiblessses de chacun. Le trio d'amis est attachant et on sent un véritable lien se tisser entre eux. J'apprécie beaucoup de découvrir leur progression à chaque page.

En conclusion, un très bon volume où chacun donne le meilleur de lui-même et essaie d'aller de l'avant.

  • Scénario
  • Dessin
5

En conclusion

Une série qui promet de mettre nos émotions à fleur de peau. J’ai adoré les personnages et j’ai envie de les suivre sur ce chemin.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)