Les Âmes Perdues

Les Âmes Perdues


Résumé :

Shûichirô a toujours eu le don de percevoir le surnaturel : les esprits et les auras malveillantes sont partout, si bien qu’il s’est toujours senti à l’écart de ses semblables. Jusqu’à ce qu’il rencontre Ten, un mystérieux ermite masqué qui comprend son désarroi et l’invite à séjourner chez lui. Pour Shûichirô, c’est l’occasion de repartir de zéro : personne ne le connaît au village, et Ten sait comment chasser les démons autour de lui. Mais comme le fait remarquer le sage vieil homme auprès de qui Shûichirô a trouvé du travail : « les morts sont toujours moins effrayants que les vivants »… Source : Boy’s Love – IDP

Avis principal par ladybird3000

Dans ce one-shot assez épais, Yuki Ringo nous propose une histoire qui se déroule dans les années 50, en ajoutant une touche de surnaturel.

Nous y rencontrons Shûichirô, un jeune homme qui a toujours pu voir les esprits et les auras malveillantes accrochées aux personnes. Depuis la mort de sa grand-mère qui l’a recueilli et élevé alors qu’il était abandonné, il se retrouve seul et décide de s’offrir un nouveau départ. Après un malaise, le voilà qui se réveille dans la maison de Ten qui semble être un yamabushi, moine vivant dans la montagne. Celui-ci porte un masque en permanence et ne côtoie aucun autre humain.

J’ai beaucoup aimé lire cette histoire qui est vraiment bien développée et intéressante à lire. Le volume est assez épais, avec plus de 280 pages, ce qui laisse à l’autrice le temps de bien mener son histoire et de découvrir les personnages.

Shûichirô semble fragile de santé, notamment à cause de sa faculté à ressentir les esprits. L’aspect surnaturel est pourtant encore plus développé, puisqu’il semble se remémorer, à travers ses rêves, une partie de ce qui pourrait être sa vie antérieure. Durant tout le volume, nous découvrons donc le personnage actuel, mais également la vie qu’il a vécu avant de se réincarner. A part ce morceau de rêve, il ne se rappelle de rien. Sa rencontre avec Ten va lui permettre de comprendre ce qu signifie ce rêve.

Il y a ensuite Ten, un personnage assez renfermé et peu loquace. Il semble veiller sur Shûichirô en silence et le pousse un peu de l’avant, en lui disant par exemple de se rendre en ville pour faire des courses. Au fur et à mesure, on comprend son attachement à Shûichirô, jusqu’à ce que l’on voie son passé, touchant et terrible.

En parallèle de l’histoire et de ce côté fantastique et surnaturel, il y a également des passages bien ancrés dans le réel. Shûichirô va devoir faire face à d’autres personnages, desquels il va se rapprocher, pour le meilleur ou le pire. En effet, il fait confiance à son prochain et va se retrouver dans des situations parfois risquées. J’ai trouvé tout le fil de l’histoire bien mené, avec un peu de suspens et de mystère. Cela montre aussi que certaines rumeurs ou certaines personnes ne sont pas ce qu’elles semblent être.

L’histoire d’amour est présente et développée tout au fil du tome, doucement mais surement. Il n’y a que deux scènes érotiques, à la toute fin du volume, sans compter un certain passage au milieu du volume qui ne dure que deux pages et qui est profondément marquant. En réalité, j’aurais presque préféré que les deux scènes érotiques à la fin ne soient pas présentes, afin de garder cette pudeur que l’on ressent du début à la fin, et ce voile de mystère.

J’ai trouvé les dessins très joliment réalisés, avec des décors assez fournis. La couverture est très belle, tout comme la page couleur présente au début du volume.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love – IDP.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Un one-shot que j’ai pris plaisir à lire, intrigant, doux et mystérieux.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)