Les mystérieuses Cités d’Or

Les mystérieuses Cités d’Or


Résumé :

XVIème siècle. Des quatre coins de l’Europe, de gigantesques voiliers partent à la conquête du nouveau monde. À bord de ces navires, des hommes avides de rêves et d’aventures. La promesse de terres lointaines, peuplées de légendes et de richesses, attise toutes les convoitises.
Esteban, jeune orphelin de Barcelone, embarque dans un de ces navires à la recherche de son père. Son chemin va croiser celui de Zia, une jeune Inca, ainsi que celui de Tao, dernier descendant de l’empire de MU. Accompagnés du mystérieux Mendoza et de ses deux acolytes, Sancho et Pedro, ils s’engagent dans une aventure périlleuse à la recherche des mystérieuses Cités d’Or !
Source : Kazé

Avis principal par Fleurs de Sakura Manga

La lecture de ce manga fut une agréable surprise pour moi qui l’avait surtout pris par nostalgie car je suivais l’animé quand j’étais petite…

Mais il s’avère que son adaptation en manga est plutôt réussie surtout qu’il ne comptera que 5 tomes. C’est très sympathique à lire et il n’y a pas les quelques longueurs de l’animé qui compte 39 épisodes. Le sens de lecture est occidental, car il faut le préciser, il s’agit d’un global manga (un manga à la française)

Les dessins ne sont pas exceptionnels mais on y retrouve bien les traits des personnages. Des pages ont couleurs sont bien illustrées.

L’histoire est néanmoins parfois (trop) rapide, et j’ai souvent eu l’impression d’avoir passé une ou deux pages, mais ce n’était pas le cas. Cela m’a surtout frappée lors de la tempête sur le bateau… On passe rapidement d’une scène à une autre. J’ai donc eu plusieurs fois l’impression qu’il manquait quelques vignettes pour faire le lien entre les scènes. Heureusement pour moi, je connais l’histoire originale mais ceux qui découvriront complètement l’histoire seront peut-être gênés. Ce premier tome reprend les 7 premiers épisodes de l’animé jusqu’à la découverte du Solaris.

Ce manga s’adresse d’abord aux nostalgiques comme moi, qui ont connu la série animée et qui l’ont par la suite fait découvrir à leurs enfants. En le lisant je revoyais les différents épisodes dans ma tête et cela donne envie de revoir les DVD.

Le petit plus qui m’a fait énormément plaisir, c’est les pages documentaires en fin de volume qui sont très intéressantes et surtout le « Au revoir, à bientôt ». C’était comme si j’entendais à nouveau la voix des mini-documentaires (celle de Jean Topart décédé en 2012) sur la culture précolombienne qu’il y avait à la fin de chaque épisode.

Article original publié sur Fleur de Sakura Manga

  • Scénario
  • Dessin
3

L’extrait

Je vous conseille de jeter un petit coup d’œil à ce manga… que vous soyez nostalgiques (ceux qui ont dans les 30 ans) ou plus jeunes. C’est sympa à lire.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)