Les Temps retrouvés

Les Temps retrouvés


Résumé :

Coup de foudre au centre Gin ! Ippei, fringant retraité, voit la vie en rose depuis qu’il a posé les yeux sur Kotoko, nouvelle recrue du club de musique de la maison de retraite. À son âge, il ne pensait pas revivre de telles émotions et s’imaginait plutôt passer ses journées à s’occuper de ses petits-enfants ou à papoter avec ses camarades septuagénaires… Et pourtant, son cœur bat comme à ses vingt ans pour l’élégante vieille dame. Mais comment réapprendre à séduire quand on n’a plus l’habitude de la drague et qu’il faut faire face au poids écrasant des conventions sociales ? Source : Ki-oon

Avis principal par Maccha

J’étais bien tentée par ce titre dès l’annonce de la licence avec de beaux visuels et la couverture pleins de douceur et de couleurs pétillantes et je n’ai pas été déçue.

Dernière celui-ci, on retrouve le duo Cocoro Hirai et Kei Fujii qu’on avait découvert en France en avril 2018 par le recueil plein d’émotions Sous un ciel nouveau. Cette fois-ci, ils nous proposent une belle histoire en deux tomes mettant en scène un couple de personnages mignons et bien touchants.

En plus des dessins, j’étais attirée par les personnages principaux qui sont des seniors, ce qu’on ne voit pas souvent. Ippei, 72 ans, a perdu sa femme il y a 5 ans. Dans un centre pour seniors où il va régulièrement, il rencontre Kotoko, 70 ans, qui a perdu son mari il y a 6 ans. Dès le premier regard, on sent le coup de foudre pour lui, c’est beau. Petit à petit, ils se rapprochent et construisent un lien sincère. C’est un peu le second printemps de leur vie. Ils se ressemblent un peu, chacun a perdu un conjoint qui lui manque et semble avoir du mal avec ses enfants perdus dans leur quotidien. En effet, même s’ils vivent avec la famille de leurs enfants, ils sont assez seuls et incompris, un peu déçus par leur fils respectif. Heureusement il y a les petits-fils pour Ippei avec qui il passe de bons moments. Ils retrouvent donc en l’autre quelqu’un qui le comprend. En se parlant de leur conjoint respectif, de leur ancienne vie en tant que conducteur et institutrice, ils partagent leurs souvenirs. Il y a beaucoup de nostalgie et les souvenirs ont une place assez importante dans cette histoire.

Ippei et Kotoko font penser à deux adolescents face à l’amour, surtout Ippei, ce qui fait sourire. Il retrouve ainsi les émois amoureux, avec ses joies et ses peines. Bien sûr, ils ont d’autres préoccupations supplémentaires, se demandant ce qu’auraient pensé leur défunt conjoint de cette nouvelle relation, combien de temps il leur reste à passer ensemble, le regard des autres… Leurs amis du centre sont également attachants. On voit qu’à cet âge on n’est pas si différent que dans notre jeunesse. Ils sont tous les deux mignons et touchants en essayant de rattraper le temps qu’ils ne se connaissaient pas à travers les photos et les souvenirs. Cependant alors qu’ils ont bien mérité une vie paisible auprès d’un compagnon bien-aimé, tout le monde ne voit pas d’un bon œil leur belle histoire. J’ai fermé ce premier tome avec un pincement au cœur, cette fin perturbant un peu la tranquillité et la douceur qui régnaient et j’ai hâte de voir comment leur histoire va survivre à ces obstacles.

Au niveau de l’édition, sorti dans la collection Latitudes des éditions Ki-oon, on a droit a un beau livre de 160 pages tout en couleurs et en grand format (17 x 24 cm), avec une couverture cartonnée souple sur un papier granuleux. Une très belle édition qui met en valeur une belle histoire.

Le trait de Cocoro Hirai est assez réaliste et réussit à transmettre les émotions. Le choix des couleurs ajoute de la douceur qui va bien avec l’ambiance de l’histoire.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

A l’image de la couverture, une histoire douce et colorée, pleine de nostalgie.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)