Les torches d’Arkylon

Les torches d’Arkylon


Résumé :

Quand Arkaïs , un chevalier dragon végétarien et Sombrelune, un elfe noir un peu radin sont engagés pour retrouver un paladin disparu, ils ne se doutent pas qu’ ils vont être mêlés à un complot qui dure depuis des siècles… Avec un artefact surpuissant sur les bras, une sorcière rancunière et un barbare aux trousses, nos deux mercenaires vont devoir, combiner leurs talents et affûter leur courage ! Car la quête qui les attend ne va être que poursuites, batailles et trahisons… La quête des Torches d’Arkylon ! Mais tout ceci n’est qu’une histoire. Celle d’une bande dessinée lue par une jeune mère à son fils dans le coma… Deux mondes , deux histoires… reliés par une vie !

Avis principal par Beldaran

Les Torches d’Arkylon est une série qui a connu quelques difficultés de publication. Après un premier tome publié en 2014 chez Akata, plus rien. Elle renaît de ses cendres l’année dernière grâce à une campagne de crowdfunding sur Ulule qui conduit à la publication du tome 2 et à la réédition du tome 1 aux éditions ArK. Cette nouvelle édition propose un format plus grand et de nouvelles couvertures.

Il y a des titres dont à la première page on sait qu’on va adorer, c’est l’effet que m’a fait la première page du chapitre 1 qui m’a conduit à dévorer les deux volumes au son du CD, présent dans les contreparties du Ulule : absolument génial !

Le récit nous entraîne dans le monde fantastique d’Arkylon aux côtés d’un duo détonant en mission. Cependant, surprise scénaristique, nous basculons dans le monde « réel » qui nous indique qu’Arkylon est en fait une BD lue par une mère à son fils dans le coma. La narration va donc jongler entre les mondes : une histoire dans l’histoire. Le tout est particulièrement bien construit et très intriguant.

Dans l’univers d’Arkylon, nous retrouvons nos héros dans la ville de Méchaab à la recherche d’un paladin disparu. Le hic pour notre duo, c’est que cette quête se transforme et surtout se développe à cause d’un artefact possédé par le paladin. Cet artefact magique met en lumière des intrigues politiques complexes avec des ennemis puissants. L’histoire est vraiment dynamique et très drôle.

Du côté du monde réel, pour l’instant c’est plutôt flou, même si on devine certaines choses.

L’histoire est fun et elle est servi par des personnages qui le sont tout autant. Je suis une très fan d’Arkaïs mais quelle classe ! C’est un chevalier dragon, végétarien et légèrement bourrin sur les bords mais ultra balèze. Il a une manie très particulière. Il est accompagné par un elfe noir Sombrelune, un brin radin qui maîtrise la magie. Au binôme va rapidement s’ajouter le paladin Alcuriel, fort mais qui a quelques soucis. Je vous laisse le plaisir de découvrir les autres.

Un autre point qui a fait que j’ai autant accroché au récit, c’est le dessin. L’auteur possède une véritable patte artistique qui confère un sacré caractère aux personnages. Les décors sont très agréables, la ville de Méchaab donne le ton. Autre chose, le style change suivant les deux mondes, ce qui les différencie encore plus et rend le tout très intéressant.

Du côté de l’édition, le fait que certaines bulles soient proches de la reliure est un peu gênant et il y a quelques coquilles. Cependant, l’objet est agréable et présente sur la tranche un début de frise. Les bonus en fin de tome sont particulièrement intéressant et nous immerge un peu plus dans le très riche univers d’Arkylon avec des cartes, des informations diverses sur les peuples, le fonctionnement du monde,…

Tome 2 par Beldaran

Les Torches d'Arkylon T2

Nous retrouvons notre duo de mercenaires, escortant le paladin Alcuriel, qui a quitté la cité de Méchaab dans l’urgence. Arkaïs a fait camphrer le code des mercenaires et les voilà plongeant vers de nouvelles aventures.

Le volume est divisé en deux avec une première partie qui est la conséquence directe de la chute du trio et une seconde où le groupe est rattrapé par de multiples ennuis, autant varier les plaisirs.

Nos joyeux drilles aident le chante-guerre demi-ogre Aldéus et son fils Bardéus dans leur quête de trouver un Hibook, un oiseau-livre détenteur d'un savoir ancestral car ils sont responsables de sa disparition d’une certaine façon. C’est l’occasion pour l’auteur d’étoffer son univers, en particulier de développer un aspect des mages et surtout nous en apprenons un peu plus sur l’Empire et ce n’est pas joli-joli. L’ensemble est particulièrement intéressant et bénéficie d’une narration dynamique, avec notamment, les événements dans la forêt. Arkaïs est allergique à la nature et elle va bien le lui rendre après qu’il ait dévoré un champignon étrange. Cette séquence d’action est particulièrement fun. Nous en découvrons plus également sur l’artefact transporté, malgré lui, par Alcuriel et cela vient éclairer le titre de la série.

Les trois compagnons sont toujours poursuivis par Hécate et Craven mais c’est à l’intérieur de la ville de Tyssandia qu’ils sont rattrapés par des ennuis plus ancien, liés à Arkaïs. Un court flashback concernant son passé, titille notre curiosité. Il y a du chevalier dragon là-dessous ! Deux combats éclatent au sein de la cité mais Alcuriel devrait mettre tout ce beau monde d’accord.

Cependant, le récit ne se déroule pas seulement dans un univers de fantasy car il est relié à notre monde et les faits violents qui s’y déroulent, ont impact dans l’univers réel. L’auteur continue de distiller de menues informations et la dernière page nous permet de saisir l’ampleur du drame qui n’affecte pas seulement le fils de Lou.

Je suis toujours aussi fan des graphismes. Les décors sont très travaillés et renforcent l’immersion. La mise en scène est réellement dynamique. C’est un plaisir !

En ce qui concerne l’édition, mêmes remarques que pour le premier volume avec la présence de coquilles ou des bulles trop proches de la reliure. Cependant, nous sommes gâtés avec de nombreux bonus et des pages couleurs en début de tome.

Ce volume est dans la même veine que le premier. Il est bien construit, captivant et intrigant. En bref, la lecture est toujours aussi fun !

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Michaël Almodovar nous offre un premier tome convainquant, en nous dévoilant un univers riche et surtout très travaillé. C’est du tout bon !

Envoi
User Review
3.5 (2 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)