L’Impérieux Destin du Dr Elise

L’Impérieux Destin du Dr Elise


Résumé :

Revivre pour corriger ses erreurs. Qui n’en rêve pas ? Élise de Clorence se retrouve catapultée dans le passé, juste avant le mariage qui a fait d’elle une impératrice et pas n’importe laquelle… Une femme détestée de tous, qui a marqué l’histoire par ses ignominies et son goût pour le sang… Source : Delitoon

Avis principal par Beldaran

Je me lance dans une nouvelle aventure webtoonesque avec cette romance fantastique. La série est toujours en cours en Corée avec une cinquantaine d’épisodes parus. Le site Delitoon vous propose les 4 premiers chapitres en lecture gratuite sur les 30 disponibles.

Le récit débute au XXIème siècle, dans un avion qui connaît de sévères avaries, aux côtés de Song Jihyun, une génie de la chirurgie. Génie qui garde en mémoire les péchés de sa vie antérieure, en tant qu’impératrice et qui s’est livrée corps et âme dans la médecine pour les expier. Cependant, le destin la ramène en arrière, afin de modifier les tragiques évènements qui la conduiront à sa perte mais également à celle de sa famille.

Pour décrire l’univers de l’histoire, mettez dans une boite les faits qui se sont déroulés en Europe aux XIXe – XXe siècles, ajoutez une bonne louchée de notion médicale et un soupçon de romance. Secouez bien et vous obtenez, l’empire Britannia, un cadre quelque peu bancal mais pas désagréable, notamment en ce qui concerne les intrigues politiques mais pas réellement crédible pour le côté médical. L’intérêt vient de Song Jihyun alias Elise de Clorence à cette époque qui arrive avec un bagage scientifique des années en avance sur son temps. Cependant, la technologie à sa portée n’est rien comparée à celle du XXIe siècle donc elle doit s’adapter et potasser de multiples ouvrages pour se mettre à niveau.

Le fil conducteur est donc le rédemption d’Elise qui souhaite se consacrer aux malades et s’effacer du chemin vers le trône mais l’Empereur ne l’entend pas de cette oreille. Pour l’instant, ses compétences de médecin sont mises en avant et la narration est légèrement hachée, ponctuée d’éléments classiques.

Les personnages sont nombreux mais on ne s’y perd pas, certains étant plus développés que d’autres pour l’instant. Elise de Clorence est revenue là où son destin a basculé. Elle qui était une jeune fille arrogante, orgueilleuse et qui avait fini au bucher pour ses crimes, revient en arrière en étant plus mature, ce qui n’échappe pas à son entourage. Le personnage est attachant. On comprend cette dévotion envers les malades, ce besoin de quitter le faste de la cour pour une vie plus simple. Malheureusement, cela a tout l’effet inverse. Elle sait des choses et donne des idées sur les batailles à venir, seulement on ne parle pas de l’impact de tout ces changements, à voir au fil des chapitres. Le vieil empereur est un sacré roublard et n’abandonne pas l’idée de la marier à son fils cadet, Linden qui se révèle surprenant. Finalement, la romance entre les deux devrait pointer le bout de son nez par le biais d’un stratagème qui tombe bien quoiqu’un peu artificiel.

Les graphismes sont très agréables et bénéficient d’une colorisation vraiment réussie. Les décors sont simples mais soignés.

Fiche réalisée grâce au service de presse de Delitoon.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

C’est un webtoon sympathique mais dont l’histoire manque de profondeur malgré un personnage principal attachant.

Envoi
User Review
4.67 (3 votes)

2 commentaires au sujet de « L’Impérieux Destin du Dr Elise »

  1. je suis tombé par hasard sur cette histoire aujourd’hui. J’ai beau avoir plus de 40 ans, j’ai bien apprécié ce petit scénario qui est un mélange de Sissi et d’Urgences – (attention spoil : Le déguisement du Prince est en encore plus mauvais que celui de Clark Kent, Elise est peut être un génie de la médecine, mais elle à besoin de lunettes :wacko: ) :good:

  2. Je viens de terminer le 41e chapitre.

    Notre héroïne semble se diriger vers un destin semblable semblable à Mme Nightingale avec une participation au service de santé dans la guerre de Crimée de ce monde parallèle, voir a celui d’Henri Dunant qui fonda la Croix-Rouge après après les horreurs de la bataille de Solférino.

    Bref, on était dans Urgences, on se dirige vers MASH sans l’humour grivois de cette série.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)