Log Horizon

Log Horizon


Résumé :

Elder Tale est le jeu en ligne qui rassemble le plus grand nombre de joueurs dans un monde où la nature a repris ses droits.
Mais lors de la sortie de sa douzième extension, tous ceux qui s’étaient connectés se retrouvent prisonniers du jeu.
Ignorant comment ils sont arrivés là et s’ils pourront en sortir un jour, beaucoup perdent la volonté d’avancer.
Mais Shiroe, un des joueurs les plus connus et les plus respectés du jeu refuse d’abandonner. Aidé de ses compagnons Akatsuki et Naotsugu, il va tenter de convaincre les « Aventuriers » de ne pas se laisser abattre et de bâtir une nouvelle société dans ce monde virtuel qui est maintenant le leur. Source : Manga News

Avis principal par Beldaran

Je découvre les Light Novel, sous le format roman, par le biais de cette série et franchement je suis conquise. Je connaissais l’histoire grâce à l’anime et j’avais bien accroché alors j’ai eu envie de me lancer dans le médium d’origine. A noter que si vous avez vu l’anime vous ne serez pas surpris par le déroulement de l’histoire.

Log Horizon propose de prime abord un récit qui sent le déjà-vu et qui évoque fortement SAO, également présent dans le catalogue d’Ofelbe mais le traitement est original, prenant et l’univers est beaucoup plus développé que dans l’adaptation animée.
Nous sommes plongés et bloqués aux côtés de Shiroe dans le jeu en ligne Elder Tale avec un grand nombre d’autres joueurs qui ne savent pas ce qui a causé la Catastrophe et ce qu’ils doivent faire. Ce premier tome regroupe les deux premiers volumes japonais et nous permet de mieux appréhender une partie de ce monde et surtout de suivre le développement psychologique des personnages qui est très intéressant. Les différents aspects techniques du jeu sont évoqués et nous montrent les problèmes auxquels sont rapidement confrontés les joueurs. En effet, maintenant, même s’ils ne peuvent pas mourir, ils ont la sensation de combattre et ressentent la peur. Ils doivent s’habituer à leur nouveau corps et s’entrainer. C’est réellement un aspect agréable à suivre et qui confère un certain « réalisme » au récit. L’autre point exploité est le « vivre assemble », enfin surtout comment s’adapter à ce nouveau monde, sans règle, où la loi du plus fort se met peu-à-peu en place dans une atmosphère pesante.
J’ai été prise par la narration, simple mais efficace et qui pose les bases d’un univers qu’il me tarde de découvrir avec les aventuriers.

Les personnages sont nombreux mais on ne s’y perd pas. L’histoire gravite autour de Shiroe personnage très intelligent, légèrement torturé et attachant dans son évolution. Il est rapidement rejoint par Naotsugu qui apparaît comme un stéréotype du genre mais fiable et Akatsuki, jeune ninja, très (trop) sérieuse.

Je craignais de trouver l’écriture « simpliste » mais elle est agréable à suivre. L’édition est très sympa avec des illustrations en couleur en début et fin d’ouvrage dont le plan d’Akiba qui permet de mieux visualiser le déplacement des héros. Les quelques illustrations présentent sont vraiment jolies. Je suis très fan de la patte graphique du dessinateur. A chaque début de chapitre un personnage et son équipement sont présentés, ce qui est également intéressant.

Tome 2 par Beldaran

Log Horizon Roman T2

Il y a deux ans je découvrais les light novel avec le tome 1 de Log Horizon. Je pense qu’il est temps que je m’attaque enfin à la suite. Ce double volume correspond aux tomes 3 et 4 japonais qui décrivent le même arc, Le couronnement du roi Gobelin. Cela correspond également à la seconde partie de la première saison de l’adaptation animée produite en 2013 par le studio Satelight.

J’ai eu du mal à me replonger dans le récit aux côtés de Shiroe and co car la première partie est assez lourde, même si capitale au développement de l’univers. Le problème vient, je pense, des multiples descriptions qui tuent la dynamique du récit, même si naturellement, elles permettent de se faire une meilleure idée de ce nouveau monde.

Pourtant, il est très intéressant de découvrir l’impact qu’a eu la Catastrophe sur ce monde et notamment en qui concerne les Continentaux. Accompagné de deux maîtres de Guilde de la Table Ronde, Crusty et Michitaka, Shiroe se rend au Palais des Glaces éternelles sur invitation des dirigeants de l’Union des villes libres d’Eastal afin de discuter de cette nouvelle situation et surtout de la position des Aventuriers. Ce passage fait la part belle aux intrigues politiques et surtout nous offre son lot de révélations pas toujours évidentes à saisir.

Néanmoins, ce qu’il en ressort, c’est que l’immortalité des Aventuriers a un prix et surtout ce monde a déjà connu deux autres évènements comme la Catastrophe. Ces faits bousculent les maigres certitudes de Shiroe et nous poussent à élaborer diverses hypothèses. L’aspect « comment sortir du jeu » est totalement éclipsé mais quelques points nous interrogent, notamment en ce qui concerne les autres serveurs du jeu, européen et américain, les joueurs y sont-ils bloqués également ?

En fait, cette partie est trop riche en informations ce qui peut la rendre indigeste. L’autre problème est qu’en parallèle nous suivons le camp d’entrainement d’aventuriers débutants dans le donjon de la forêt de Ragranda et ce n’est pas franchement emballant. Nous découvrons le groupe des jumeaux Minori (Prêtresse) et Tohya (Tank), accompagnés par Isuzu (la barde), Rundelhaus (Sorcier) et Serara (Druide) dans leur quête et c’est passablement ennuyeux. Les combats sont parsemés de nombreux termes techniques et les aventuriers ne sont pas vraiment intéressant à observer.

La seconde partie laisse le blabla de côté et fait place à l’action avec l’évènement qui donne son nom à l’ouvrage, Le couronnement du Roi Gobelin qui déverse sur l’Union une horde de créatures enragées. Les combats se déroulent sur plusieurs fronts et sont prenants. C’est l’occasion de découvrir la princesse Leynessia qui est légèrement horripilante. Elle a droit à toute la panoplie du personnage féminin qui m’agace profondément dans ce type de livre. Et le pire, j’ai le sentiment qu’elle va devenir un personnage récurrent. La manière dont est décrit Crusty est également risible mais je suppose qu’il correspond à un archétype bien définit.

Le passage est mieux rythmé et surtout se termine sur La surprise mais si vous avez suivi la série animée, l’impact est réduit. Au de-là du personnage concerné, cela transforme cet univers de manière profonde et cela donne de la matière aux réflexions de Shiroe qui n’aura pas ménagé sa matière grise.

Le volume est en-deçà du précédent mais reste tout de même très plaisant à parcourir. L’univers est incroyablement riche, plein de surprises et surtout poursuit son développement. L’auteur jongle habilement avec ses multiples personnages, sans nous perdre ce qui n’est pas rien vu leur nombre. Cependant, je ne sais pas, la narration manque de fluidité et cela se ressent réellement dans la première partie. J'apprécie toujours autant les illustrations.

N’ayant pas vu la seconde saison de l’anime, je plongerai dans l’inconnu avec le tome 3.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Log Horizon propose un premier tome particulièrement convainquant qui pose les bases d’une aventure qui promet d’être passionnante. Vivement la suite !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)