Magical Girl Site

Magical Girl Site


Résumé :

Aya Asagiri est une jeune fille malheureuse, harcelée au collège, frappée chez elle où l’attend tous les soirs un grand frère violent… Mais une nuit, alors qu’elle pense à se suicider, son ordinateur se connecte à un mystérieux site web, sur lequel un étrange personnage lui annonce qu’elle a été choisie pour devenir une Magical Girl ! Armée de sa baguette magique, elle va maintenant devoir choisir entre pardonner ou punir ceux qui lui ont fait du mal !!
Source : Akata

Avis principal par ladybird3000

Après Magical Girl of the End, Kentaro Satô revient chez Akata avec un manga du même style : Magical Girl Site. Contrairement à la première série, celle-ci n’est pas éditée dans la collection « WTF?! » de l’éditeur. En effet, même si le thème abordé est proche, cette histoire n’est pas tout aussi déjantée.

Le premier thème abordé est celui de la maltraitance à l’école comme à la maison. Quelques mangas existent déjà sur ce sujet, mais il n’en reste pas moins que c’est un tabou qui est toujours difficilement abordé. Ici, le mangaka n’hésite pas à en parler et même de façon plutôt poussée. Aya est une jeune fille douce et timide. Pourtant elle se fait harceler au collège. Et lorsqu’elle rentre chez elle, ce n’est en rien un soulagement car son frère l’y attend pour passer ses nerfs sur elle en la brimant et en l’humiliant. Un soir, alors que la jeune fille est au bord de la rupture, l’ordinateur d’Aya va se connecter à un site étrange lui annonçant qu’elle a été choisie pour être une magical girl. Sa nouvelle baguette magique va lui octroyer un pouvoir lui permettant de punir ceux qui lui ont fait du mal, mais s’y résoudra-t-elle?

Dans cette seconde série, on est loin de l’histoire de la première, mais on retrouve le style du mangaka et son univers. Aya me fait d’ailleurs un peu penser à Tsukune. Le début du manga est plutôt saisissant et ne fait pas dans la dentelle. On voit Aya subir au collège, subir à la maison et cela sans répit. C’en est d’autant plus choquant que la jeune ne cille pas et se laisse faire sans rien dire. Aya est pourtant une fille douce, sans histoire, qui ne demande qu’à ce qu’on la laisse tranquille. Comment une fille aussi gentille peut-elle se retrouver dans une situation pareille, inextricable et dangereuse? Aya va être choisie par un site pour être magical girl. La baguette qu’elle reçoit n’a rien d’une baguette par sa forme, puisqu’elle ressemble à un revolver. On peut noter le côté mignon dans la forme du revolver, mais d’un autre côté, lorsqu’on découvre son pouvoir on est loin du kawaii de départ.

Encore une fois, le mangaka arrive à dresser une histoire intéressante, où la trame de base n’est justement qu’une base qui ne demande qu’à évoluer vers quelque chose de plus réfléchi. Rapidement, de nouveaux personnages sont introduits, dont certains ayant également des pouvoirs grâce à une « baguette ». Chaque baguette et chaque pouvoir est différent. Le mangaka parvient encore une fois à capter notre attention et à nous surprendre par une série d’événements. Ceux-ci s’enchaînent encore une fois plutôt rapidement, mais tout semble être logique et éveille notre curiosité.

Dans ce premier tome, on ne sait pas grand chose des personnages, à part leur quotidien. J’espère que par la suite on en apprendra plus sur Aya et sur la fameuse « chasseuse ». De plus, le personnage d’Hinomoto me semble louche, mais ce doit être de la paranoïa car je suis plutôt « en alerte » lorsque je lis les séries de ce mangaka.

J’aime toujours autant les dessins. Ils paraissent mignons au premier abord, mais dès qu’il y a des scènes sombres, le trait devient très vite assez dur et noir. Ce qui fait que le mignon peut vite pencher vers l’horreur.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

Le mangaka s’approprie encore une fois le thème des magical girls pour l’arranger dans son style. Le fait d’inclure une dimension sociale au titre est très intéressante.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)