Mon Histoire

Mon Histoire


Résumé :

Takéo Gôda est un lycéen pataud bâti comme une armoire à glace. Les filles dont il tombe amoureux s’éprennent toutes de son ami d’enfance: le beau Sunakawa. Mais un jour il sauve une jeune fille des griffes d’un pervers. Et, pour la première fois, il semble qu’une fille craque pour lui !
Source : Kana

Avis principal par Maccha

L’originalité de ce titre réside sans doute dans son personnage principal. Rien qu’en regardant les couvertures de la série, on a l’impression qu’il s’agit plus d’un titre shônen que de shôjo. Contrairement aux shôjos habituels, ici on n’a pas une jeune fille qui tombe amoureuse du beau gosse du lycée. Mon Histoire c’est l’histoire de Takéo Gôda, qui ne semble rien avoir pour plaire aux filles et aura enfin son propre histoire d’amour. C’est un géant au cœur tendre. Son apparence fait souvent peur aux gens (on dit qu’il fait 2 mètres pour 120 kilos quand même) et il semble rustre à cause de son physique. C’est pourtant quelqu’un de très gentil, un peu simple et très attachant quand on le connaît. Les garçons de son école l’admirent mais il n’a jamais eu de chance avec les filles qu’il a aimées jusqu’alors, tombant toutes sous le charme de son meilleur ami Sunagawa. Ce dernier correspond plus aux personnages masculins habituels de shôjo : il est beau, charmant et un peu mystérieux. On ne sait pas trop ce qu’il pense et il ne semble pas être attiré par les filles qui lui font des déclarations. En tout cas, il apprécie énormément Takéo et c’est un bon ami qui semble veiller sur ses proches. Je trouve leurs échanges divertissantes. C’est souvent grâce aux remarques de  Sunakawa que Takéo réalise les choses, même dans sa relation avec Yamato, la jeune fille pure et mignonne qu’il a aidée dans le métro.

Bien que Takéo ne se rend pas compte, dès le début Yamato n’a des yeux que pour lui. On ne peut s’empêcher de sourire en voyant son regard plein d’adoration pour lui. Quant à Takéo, dans chaque tome il se rend compte qu’il aime Yamato une nouvelle fois. Leurs conversations tournent autour des choses simples. Voir un couple si amoureux et heureux fait plaisir. La différence physique entre les deux crée aussi des situations amusantes.

Je dois quand même dire qu’il y a des facilités dans le scénario. Cependant, on passe un bon moment de lecture. Les expressions de Takéo sont hilarantes. Il y a beaucoup d’exagérations et les situations sont parfois surréalistes ou même ridicules. Tout cela renforce la comédie.

La comédie se joue aussi sur les dessins, qui sont parfois caricaturaux. Graphiquement, je ne trouve pas les traits très fins mais c’est convenable pour une série humoristique.

Tome 9 par Maccha

mon histoire 9

Pour commencer, je voudrais dire que je trouve cette couverture bien classe avec des flammes en arrière-plan et Takéo qui semble partir en combat avec un air de Ryu de Street Fighter. Derrière, on retrouve Sunakawa et Yamato dans un style shôjo aux couleurs pastels bien contrastant avec la couverture de devant.

L’arrivée d’Ichinose dans la vie de notre couple ajoute un peu de piment dans l’histoire, ce qui n’est pas plus mal. C’est un drôle de personnage qui m’a bien fait rire avec sa tendance à s’imaginer des choses et son côté exagérateur. Persuadé que Yamato l’aime, il décide qu’elle sera sa muse.

Takéo est bien troublé et on voit bien sa manque de confiance en soi. C’est vraiment un personnage touchant et classe avec son caractère qui voudrait le meilleur pour les autres même si cela serait sans lui. Cependant l’amour demande un peu d’égoïsme et grâce à son entourage il retrouve sa détermination de ne pas céder Yamato à Ichinose. Il a quand même peur de la perdre, mais souhaite tout de même qu’Ichinose réalise son rêve dans le monde de pâtisserie, ce que ce dernier a du mal à interprêter.

J’ai trouvé jolie la scène où Takéo est devant la fenêtre de Yamato, faisant penser un peu à Roméo & Juliette. C’est romantique et mignon.

En conclusion, un tome bien stressant pour Takéo qui doit faire face à ses insécurités face à l’arrivée d’un rival en amour. Le tome se termine par une histoire annexe bien drôle relatant un souvenir d’enfance de Takéo et de Sunakawa. J’ai ainsi découvert la méthode de rangement konmari, j’essaierai de l’appliquer un jour.

Tome 10 par Maccha

mon histoire 10

Le premier chapitre de ce tome correspond à la fin de la série anime. Ichinose participe à un concours de pâtisserie et avait déclaré à Takéo que s’il gagne il déclarera sa flamme à Yamato. Takéo est inquiet mais pousse Ichinose à tout donner pour ce concours. Ce dernier finit par reconnaître que Takéo est un garçon "valable". Grâce à sa rencontre avec Yamato, Ichinose a évolué et retrouve un nouvel objectif en faisant ses gâteaux. J’ai trouvé la scène de déclaration de Yamato bien belle et touchante.

Par la suite, on voit que Takéo aussi a beaucoup évolué depuis le début de l’histoire. Il s’exprime mieux avec les gens et fait des efforts pour ne plus se reposer sur Sunakawa, ce qui finit par inquiéter ce dernier. J’ai vraiment apprécié ce chapitre entre ces deux bons amis. Voir Sunakawa tout gêné que Takéo a entendu ses inquiétudes était bien drôle aussi.

Ensuite on a un chapitre sympathique avec la fête de l’école dans le lycée de Yamato où Takéo et ses amis les aident en assurant la sécurité des filles. Takéo semble être de plus en plus apprécié par les filles, ce qui rend Yamato jalouse. Je l’ai trouvée bien mignonne quand elle boude et cela m’a fait bien sourire. Takéo la trouve également très mignonne d’ailleurs et a du mal pour de ne pas craquer. Il ressent de plus en plus le besoin de toucher sa copine mais essaie de contrôler ses pulsions pour ne pas blesser celle-ci, en demandant des conseils à Sunakawa qui se trouve encore au milieu des tracas du couple malgré lui. On retrouve une scène bien semblable au premier tome où c’est Yamato qui se cache sous le lit cette fois-ci pour écouter Takéo en cachette. C’est une fille qui semble bien espiègle sans en avoir l’air, comme l’a remarqué Takéo et la bande annonce nous promet un tome prochain bien drôle.

En somme, on retrouve les chapitres de bonne humeur de la série en suivant l’évolution de notre personnage principal.

Tome 11 par Maccha

mon histoire 11

Cette fois-ci c’est une couverture sympathique en mode conte de fée qui nous est proposée.

Notre couple se retrouve à Hokkaidô pour leur voyage scolaire respectif et vont pouvoir se voir le jour de quartier libre. Takéo ne sait toujours pas comment réagir autour de Yamato et se culpabilise de ses émotions en pensant que sa copine ne se rend pas compte des effets qu’elle produit sur lui. Cependant Yamato est bien au courant et semble en profiter au grand désarroi de notre héros. Comme d’habitude, heureusement que Sunakawa est là pour mettre son ami dans le bon chemin.

J’ai bien aimé cette partie au voyage scolaire et j’ai bien ri aux tentatives de Takéo à retrouver son calme en regardant le visage de Suna ou en lui collant. Par la suite on a un chapitre plutôt sympathique où Yamato qui souhaite devenir plus forte prend des leçons d’ukemi de la part de Takéo. C’est un peu surprenant de voir Takéo voir parler à Yamato sous ce ton si sérieux et concentré (ce qui le rend encore plus classe pour celle-ci d’ailleurs).

Enfin, un dernier chapitre où un nouvel élève beau gosse arrive au lycée et souhaite être en compagnie de Sunakawa en l’éloignant de Takéo. J’ai eu un peu de mal à entrer dans cette histoire dont la suite sera dans le volume suivant. A voir si cette partie deviendra plus intéressante ou sera finie en un deuxième chapitre.

En somme, une première partie au voyage scolaire bien drôle, un chapitre intermédiaire sympathique et un dernier chapitre introductif à suivre dans le prochain tome.


Critique du Tome 11 réalisée grâce au service de presse des éditions Kana.

Tome 12 par Maccha

Pour cet avant-dernier tome, c'est une couverture aux couleurs du Far West qui nous est présentée, avec nos trois héros déguisés en cow-boys et une lollipop à la place d'une cigarette aux lévres de Takéo. Je la trouve bien sympathique. Les chevaux de derrière sont très réalistes, comme s'ils ont été pris d'une photo.

On reprend là où on était resté au dernier volume, avec le nouvel élève, Tanaka, qui monopolise Sunakawa et semble être quelqu'un de malhonnête qui a une double facette. Une première partie du volume tourne autour de ce personnage avec Takéo qui va réagir pour le mettre sur la bonne voie. Finalement j'ai bien aimé cette partie qui nous montre une des réalités de notre époque, à savoir les gens qui twittent et partagent leurs selfies pour faire envier les autres et cacher leur solitude. Un message intéressant raconté avec toujours de l'humour, avec Sunakawa et sa façon de parler direct et Takéo agissant comme d'habitude.

Dans la deuxième partie du tome, alors qu'on s'approche du dernier tome, notre couple principal fait face à une dernière épreuve qui risque de les éloigner. Il faut dire que c'est une idée de dénouement plutôt classique qu'on voit souvent dans les shôjos. Comme on connait nos deux tourtereaux, on se dit qu'ils peuvent bien faire face à cette épreuve. Mais Yamato réagit de manière inattendue et nous surprend. C'est la première fois qu'on la voit avec une expression aussi triste et désemparée. Alors qu'ils font de beaux souvenirs ensembles, on ressent un ambiance amère. La dernière image de cette partie est bien émouvante et brise le coeur. On attend le dernier tome pour voir vite la résolution de ce problème qui attriste notre couple adorable.

Le tome se termine avec deux petits chapitres d'histoire annexe qui ne sont pas vraiment significatifs mais permettent d'éviter de fermer le livre sur un ton triste.


Critique du Tome 12 réalisée grâce au service de presse des éditions Kana.

Tome 13 par Maccha

Mon histoire T13

Pour la couverture de ce dernier tome, c'est un Takéo dessiné avec des graines de sésame qui nous accueille. C'est un choix sympathique qui donne aussi un visuel un peu nostalgique, une bonne idée pour la dernière couverture de la série.

On retrouve notre couple là où on l'a laissé. Après une discussion à cœur ouvert, Yamato et Takéo sont prêts affronter leur nouvelle épreuve, une relation à distance. Alors qu'on ne doute pas de la sincérité et la force de leur amour réciproque, cette épreuve va s'avérer être plus dure que prévu. Takéo, toujours soutenu par ses amis et surtout de Sunakawa qui essaie de l'aider à sa manière, souffre tout de même de l'absence de Yamato qui a encore plus de mal, partie dans un pays étranger, loin de son amour et ses amis...

Malgré un petit pincement au cœur, on retrouve l'humour de la série avec les réactions des personnages ou des petites situations improbables, ou encore des scènes embarassantes entre Takéo et Sunakawa qui m'ont bien fait rire. On retrouve aussi tous les personnnages qu'on a rencontrés tout au long de l'histoire, tous soutenant nos deux tourtereaux.

Un dernier tome où on retrouve bien les ingrédients habituels de la série et qui conclut de manière satisfaisante l'histoire de Takéo.

Série complète par ladybird3000

Mon histoire T13

En France, la scénariste Kazune Kawahara est déjà connue pour plusieurs séries, sur lesquelles elle s'est également occupée du dessin, comme Koko Debut, Aozora Yell et plus récemment So Charming !. Pour Mon Histoire, c'est à Aruko que le dessin a été confié. C'est une série que j'ai trouvé sympathique et drôle, mais aussi assez inédite puisque le personnage principal est un garçon, et pas n'importe quel garçon beau gosse, il s'agit plutôt d'un garçon au physique imposant.

Takéo est lycéen et il n'a encore jamais eu de petite amie. Toutes les filles dont il est tombé amoureux n'avaient d'yeux que pour son ami d'enfance Sunakawa. Un jour, il sauve une jeune fille, Yamato, d'un pervers. Malgré son appréhension, Yamato lui exprime sa gratitude et lui offre de goûter à un gâteau confectionné par ses soins.

J'ai beaucoup aimé lire cette histoire qui sort un peu de l'ordinaire, tout en gardant les codes du shôjo. Le côté mignon de Yamato est contrebalancé par la carrure de Takéo, et cela engendre des scènes assez drôles. Les réactions des personnages sont souvent comiques, ce qui donne un charme en plus à l'histoire.

Takéo est un personnage assez naïf au fond et très brut, dans le sens où il n'est pas délicat. Avec son allure imposante, il lui est difficile de faire dans la finesse. Et pourtant, on voit qu'il fait preuve de délicatesse envers Yamato et cela est d'autant plus visible lorsqu'il se retrouve à déguster les pâtisseries qui semblent si petites dans ses mains. Quant à Sunakawa, c'est un beau garçon et il a du succès auprès des filles. Mais ce n'est pas pour autant le beau gosse imbu de lui-même. Au contraire, il n'y prête pas vraiment attention et préfère rester tranquille au calme. Enfin, Yamato est une jeune fille tout à fait mignonne. Elle est timide mais n'hésite pas à défendre son amoureux.

Certains éléments plus classiques, comme les rivalités amoureuses vont apparaître au fil des tomes. Je les ai trouvé bien traitées et chaque rival(e) est assez atypique ou inattendu. En cela, j'ai donc trouvé que même si c'est un chemin plus attendu dans les shôjos, cela n'empêche pas que ce soit au final un peu original.

Les différents personnages sont assez bien développés et d'autres couples vont d'ailleurs se former ou être présentés au fur et à mesure. Même si l'on reste assez concentrés sur le couple principal, c'est sympathique de s'attarder sur les personnages qui se trouvent autour.

Les dessins sont plutôt jolis, on ressent bien la différence entre le côté imposant de Takéo et celui plus mignon de Yamato. Les pâtisseries sont toujours bien dessinées également.

En conclusion, une série vraiment agréable et drôle à lire, où on s'attache rapidement aux personnages.

 

  • Scénario
  • Dessin
3.8

En conclusion

Une série drôle, attendrissante et chaleureuse.

Envoi
User Review
4 (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)