My Pretty Policeman

My Pretty Policeman

Résumé :

Seiji Tajima, propriétaire d’une petite boutique, est un homme léger et insouciant, toujours célibataire à son âge. Shin Nakamoto, policier un peu taciturne, lui rend souvent visite lors de ses patrouilles. En réalité, les deux hommes se connaissent depuis plus de dix ans, mais ne s’étaient pas revus pendant des années, jusqu’à ce que Shin soit engagé dans le petit poste de police à côté de la boutique. Malgré toutes ces années, leur relation n’a pas changé, jusqu’à ce que Seiji, désabusé par le célibat, finisse par se demander à voix haute s’il ne devrait pas s’intéresser plutôt aux hommes… Une idée insouciante qui réveille avec force les sentiments amoureux que Shin a éprouvé en secret pour Seiji pendant dix ans ! Source : Boy’s Love

Avis principal par Beldaran

En janvier dernier, les éditions Boy’s Love nous proposaient de découvrir une nouvelle mangaka, Niyama avec une série terminée en deux tomes dont le dernier sortira ce mois-ci au Japon. Il s’agit du spin-off d’un autre titre de l’autrice, Mujaki na wanko to neko kaburi dont j’espère, également, la publication en France. Car oui, la lecture fut une agréable surprise alors que le titre de la série ne m’inspirait vraiment pas confiance.

L’histoire malgré quelques facilités se révèle très bien construite en mêlant avec brio flash-back et moments présents. Cela permet de cerner avec précision l’évolution de la relation entre les deux personnages qui n’est pas forcée mais au contraire assez naturelle. Il est plaisant d’observer la mise en place de leur attachement bien que l’élément déclencheur soit assez cliché mais la suite, au fil de situations variées, est particulièrement convaincante. Le point fort de l’histoire est son humour, maîtrisé, et parfaitement bien dosé. Il y a des séquences et des dialogues assez savoureux. J’ai souvent ri durant ma lecture. La scène de sexe arrive dans les dernières pages, de façon logique et offre un aspect plutôt réaliste au récit. L’ambiance est légère et surtout rafraichissante.

Naturellement, l’histoire nous emporte grâce à un sacré binôme qui se connait depuis de nombreuses années, Seiji la quarantaine et le fougueux Shin, trentenaire. Le premier est un ex-policier qui a repris la boutique familiale, nonchalant et qui se dit qu’il faudrait qu’il se trouve quelqu’un. Une remarque anodine le propulse dans les bras du fougueux Shin. J’avoue avoir été perplexe au début concernant ses sentiments car il donne l’impression de suivre le mouvement. Cependant, le développement de ses sentiments est bien traité et l’inconnu le stresse légèrement. En face, il y a l’imposant Shin, jeune policier, transi d’amour depuis 10 ans. Il est incroyablement touchant. Outre la gêne de Seiji par moment, Shin a fort à faire face à sa rivale féline, Chiko qui a le chic pour arriver au bon moment.

Les dessins sont vraiment beaux. Ils sont efficaces dans la mise en scène et le rendu des personnages est réellement soigné. Ils sont très expressifs.

L’édition est plaisante avec une page couleurs. N’hésitez pas à jeter un œil sous la jaquette pour découvrir une petite histoire bonus.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love IDP.

Tome 2 par Beldaran

My Pretty Policeman Vol.2

La lecture du premier volume fut une excellente surprise, c’est donc avec plaisir que j’ai retrouvé le couple attachant formé par Seiji et Shin.

Niyama explore maintenant le développement de la relation entre les deux hommes au fil des saisons. Le ton du récit est dans la même veine que le tome 1, touchant et drôle. Cependant, cette fois-ci les sentiments de Seiji sont plus mis en avant, chose qui m’avait manqué dans le volume précédent.

Shin a déménagé chez Seiji. Cependant, ce dernier s’interroge sur sa façon d’être avec le jeune homme, se comporte-t-il vraiment en compagnon ? Shin n’est pas en reste, le policier est tout feu tout flamme mais tente de réfréner ses pulsions comme il peut. La scène où Seiji le surprend dans une position compromettante est magistrale. Naturellement, il y a beaucoup plus de scènes érotiques qui correspondent à la transformation de la relation. Il y en a une très importante pour Seiji (pour Shin, elles le sont toutes. Daifuku ! Ahah) où il réalise qu’il est totalement amoureux du policier. C’est une révélation mais qui le laisse totalement sur les rotules, une nouvelle fois, victime de la fougue de la jeunesse !

L’autrice les fait voyager, direction les sources chaudes dans une auberge traditionnelle avec un couple d’amis qui fait des apparitions ponctuelles dans l’histoire et qui apporte une belle touche d’humour. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur leurs familles et de comprendre qu’ils sont semblables tous les deux mais que dorénavant ils ne sont plus seul.

A l’image du premier volume, un élément vient apporter de la tension au récit mais j’ai trouvé sa mise en place très prévisible et plutôt superficielle. Est-ce que c’était réellement nécessaire ? Surtout lorsqu’on voit comment le problème est résolu. Vive Chiko !

Le dernier chapitre nous entraine au réveillon du nouvel an où le pauvre Shin voit son rôle de policier l’éloigner de Seiji.

Le chapitre bonus est assez drôle. L’amour de Shin ne connaît aucune limite. Je n’en ai pas trop parlé mais ce dernier est absolument adorable au fil des pages. Il a du mal à réaliser son bonheur ce qui le rend vraiment attendrissant.

Les dessins restent dans la même veine que le tome 1. C’est beau et les personnages sont toujours aussi expressifs.

L’édition est très agréable et propose toujours une page couleurs. Comme d’habitude pensez à jeter un œil sous la jaquette pour l’histoire cachée.

L’autrice annonce dans la postface un troisième volume. J’espère que nous y aurons droit également.

Chronique réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s Love IDP.

  • Scénario
  • Dessin
4

En conclusion

My Pretty Policeman met en scène une relation attendrissante, drôle et bien construite. Les personnages sont attachants et les dessins jolis. En bref, je recommande !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)