My Rumspringa

My Rumspringa


Résumé :

Amérique, dans les années 1980…
Après avoir renoncé à son rêve de danser sur les planches de Broadway, Oz s’installe dans une petite ville où il devient barman et gigolo. Quand Théo, un jeune Amish en plein Rumspringa, se présente au bar, Oz le prend pour un de ses clients et l’emmène dans sa chambre. S’il se rend rapidement compte de sa méprise, l’ex-danseur ne peut toutefois se résoudre à abandonner le jeune garçon, totalement perdu dans un monde qui lui est inconnu. À force de passer du temps ensemble les deux jeunes hommes se rapprochent et Oz est très vite touché par le caractère naïf et innocent de son nouvel ami. Source : Boy’s Love

Avis principal par Beldaran

En janvier dernier, les éditions Boy’s Love ont publié cet ouvrage à la thématique originale, abordant la communauté amish mais dont la couverture ne m’attirait pas spécialement. Je sors totalement conquise par ma lecture qui s’est révélée dense et émouvante.

Nous voici dans une petite ville perdue des États-Unis dans les dernières décennies du XXe siècle où deux êtres venant de mondes diamétralement opposés entrent en contact grâce à un heureux malentendu. C’est donc l’histoire d’une rencontre entre Oz qui a fui New York et Théo, amish, en plein rumspringa. C’est la première fois que je lis une œuvre sur la communauté amish et tout comme Oz j’ai beaucoup appris sur cette façon de vivre. L’autrice dépeint ce mode de vie en marge de la société contemporaine mais sans jugement. Le traitement est juste, bien documenté et de ce fait la narration est immersive, comme Oz on se laisse porter. L’utilisation de cette communauté n’est pas qu’un prétexte mais renforce l’intérêt de l’histoire.

Le tome est découpé en trois parties, Théo qui découvre le monde avec Oz puis ce dernier qui s’immerge quelques jours dans la communauté et ensuite vient l’heure fatidique du choix. L’histoire est réellement belle, émouvante et le final, doux-amer, est de toute beauté.

Il y a un certain nombre de scènes érotiques dont la plupart n’apportent pas grand-chose au récit mais qui ont le mérite d’être brèves.

Les personnages sont très attachants et Kaya Azuma prend le temps de développer leurs histoires et surtout leurs passés. Oz a abandonné son rêve de danser à Broadway ce qui l’a poussé à venir travailler dans ce café où il végète. Sa rencontre avec Théo est un électrochoc, même s’il lui faut du temps pour le comprendre. Théo est profondément candide et d’une très grande gentillesse, apprécié de tous. Il connait une évolution intéressante. Rapidement se met en place entre les deux, une complicité attendrissante et touchante. Le personnage secondaire qui m’a le plus marquée, est Chloé, la cousine de Théo qui lors de leur dernier échange, résume bien la situation et plonge le récit dans une certaine mélancolie.

Si l’histoire est aussi emballante, c’est également grâce aux graphismes qui ont un petit côté vieillot qui correspond parfaitement au récit. Le trait est fin et soigné. Il y a un véritable travail de recherche sur les vêtements. Je retiens surtout la mise en scène de certains passages, dont le dernier, poignant, qui ajoute un plus à l’histoire.

L’édition est agréable. Elle comporte une page couleur et un papier de qualité.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Boy’s love IDP.

  • Scénario
  • Dessin
4.3

En conclusion

La lecture de My Rumspringa fut une très agréable surprise. L’histoire est atypique et captivante, un petit coup de cœur !

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)