Ne me quitte pas

Ne me quitte pas


Résumé :

L’histoire d’un premier amour… Tajima ne voit jamais personne pleurer, les seuls souvenirs qu’il a d’un tel spectacle remontent à l’enfance. Alors, quelle surprise quand il aperçoit un des élèves de son lycée, Koga, sangloter dans la cour… Leur rencontre fait suite à un malheureux concours de cironstances : le chat de Tajima serait responsable de la mort du poisson rouge de Koga. En tentant de le lui avouer, il va finalement découvrir la vérité cachée derrière ses larmes. Un secret qui va les rapprocher. Source : Taifu

Avis principal par Beldaran

A la fin du mois d’août dernier, les éditions Taifu nous ont fait découvrir le travail d’Hagi, jeune mangaka qui a débuté sa carrière en 2016, avec son premier titre, Ne me quitte pas. L’autrice indique dans la postface qu’il s’agit de son premier Boy’s Love donc elle a misé sur un amour naissant, sans scène de sexe. Elle a bien fait.

L’histoire débute de manière surprenante et s’articule autour de la mort du poisson de Koga, bouloté par le chat, Cochonou, de Tajima. Cette rencontre est improbable et le déroulement classique mais j’ai pris plaisir à suivre l’évolution de leur relation. Mon seul regret, les évènements s’enchainent trop vite et je n’aurais pas dit non à un volume supplémentaire.

Cette histoire tout en douceur, mignonne, avec une légère touche de drame, met en avant deux lycéens, réunis grâce aux actes d’un chat. Durant la première partie du tome, Tajima ne sait pas comment avouer à Koga que son chat est responsable. Cet évènement les rapproches et Tajima découvre le secret de Koga. Le poisson est un point important et le reste jusqu’à la fin. Il ajoute une touche poétique au récit.

Le chapitre bonus permet d’approfondir la relation entre les deux garçons car ils sortent enfin ensemble. C’est réellement touchant.

Le duo est intéressant à découvrir, même si Tajima est plus en retrait que Koga. Il est mignon dans ses interrogations et surtout lorsqu’il prend conscience de ses sentiments. Il est très gentil et sa gentillesse fissure la carapace de Koga. Ce dernier connaît une importante évolution. Il fait le deuil d’un ancien amour et s’ouvre aux autres grâce à Tajima. Les deux personnages sont attendrissants. Bravo Cochonou !

J’ai énormément apprécié les dessins. Le trait est fin et soigné. Le découpage est particulièrement agréable et accentue l’ambiance poétique du titre. La couverture reflète parfaitement cela.

L’édition est correcte avec une sympathique première page en couleurs.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Taifu.

  • Scénario
  • Dessin
3.3

En conclusion

Ne me quitte pas nous offre une histoire touchante et toute en douceur. La lecture fut plaisante.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)