Overlord

Overlord


Résumé :

Faites d’Ainz Ooal Gown une légende immuable. S’il existe de nombreux héros, gommez leur nom avec le mien. Faites savoir à tous qu’Ainz Ooal Gown est le plus grand des héros. Face à des êtres plus puissants que nous, employez un moyen autre que la force. Face à un magicien protégé par une armée, employez autre chose que le nombre. Nous n’en sommes encore qu’aux préparatifs, mais agissez le moment venu, dans le seul but de leur apprendre qu’Ainz Ooal Gown est le plus grand homme au monde. Source : Ototo Manga

Avis principal par ladybird3000

Overlord est l’adaptation manga du light novel éponyme qui a également eu droit à une adaptation animée. Dans celui-ci, nous découvrons le jeu DMMO-RPG Yggdrasil. Après 12 ans, les serveurs du jeu vont fermer. Un jeune employé de bureau qui a pour pseudo Momonga dans le jeu, se connecte avant la fermeture définitive du jeu afin de se remémorer ces bons instants passés avec sa guilde. Il attend jusqu’à la dernière seconde, minuit sonnent et il se rend compte qu’il n’arrive plus à se déconnecter. Chose encore plus étrange, il semble être le seul joueur bloqué et les PNJ commencent à agir avec une volonté propre.

Je trouve l’idée de l’histoire vraiment sympathique et plutôt intéressante. Momonga se retrouve bloqué dans le jeu, ce qui n’est pas vraiment novateur. Cependant, il est seul pour le moment et en plus de cela les PNJ prennent vie devant lui. Ce qui fait que ce monde semble finalement peuplé, puisque ces PNJ ont une volonté propre et agissent comme si on se trouvait dans un monde parallèle réel. Momonga se pose alors la question de savoir s’il est le seul à être bloqué et si ce monde n’est que le jeu ou alors un monde qui est devenu réel. Et tant qu’à être bloqué ici, il décide de prendre les choses en main et de conquérir ce monde. C’est également une chose que l’on voit peu, car Momonga, qui se fait désormais appeler Ainz Ooal Gown, veut devenir le maître de ce monde, en montrant sa force et sa puissance. Avec son look de squelette ambulant, il est d’ailleurs plutôt flippant et inspire la terreur. Un héros d’un nouveau genre, à l’apparence démoniaque qui souhaite donc asservir le monde.

Les personnages sont pour le moment peu nombreux, avec Momonga en premier qui est un humain bloqué dans le jeu. Puis avec les différents PNJ de sa guilde, qui ont été créés par ses compagnons autrefois. Beaucoup d’autres personnages moins importants sont également présents, des villages entiers de PNJ qui vivent désormais leur vie. Les personnages sont pour le moment un peu développés, on voit que les PNJ de la guilde vouent une grande admiration à Momonga et sont là pour le servir. Chaque personnage a d’ailleurs un caractère assez plaisant et drôle, ce qui ajoute quelque chose à l’histoire. Il y a également les membres de la théocratie de Slane qui semblent être importants car ils se mettent sur la route de Momonga et sèment le chaos.

Tout cet univers est donc plutôt sympathique, mais pour moi il manque un lien avec le réel. Momonga se pose des questions et tente de comprendre ce qu’il lui arrive. Mais en même temps, j’ai trouvé qu’il agissait un peu comme s’il s’en fichait. Il préfère finalement être coincé là que retourner à sa vie. De plus, on ne voit pas vraiment l’humain qui se cache derrière Momonga, car dès le début on n’aperçoit pas son visage. Peut-être est-ce pour mieux mettre en avant le personnage qu’il incarne, mais du coup, le lien avec le réel est très faible. De plus, il est le seul pour le moment à être dans le jeu, donc on ne sait pas ce qu’il se passe. Les PNJ prenant vie, cela crée un univers nouveau qui met de côté le réel et fait du jeu le nouveau monde réel. Ainsi, la réalité semble balayée assez rapidement. De ce fait, j’ai un peu du mal à comprendre ce qu’on veut nous raconter, si ce n’est les aventures que va avoir Momonga.

Les dessins sont bien réalisés, avec souvent de grandes cases pour montrer les personnages en gros plan. Les designs sont sympathique et même si Momonga est un peu horrifique, cela fait bien dans l’histoire. L’édition contient quelques pages couleurs au début du tome. Et entre chaque chapitre et à la fin, des pages de texte nous expliquent beaucoup de choses sur ce jeu et cet univers.

Fiche réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 2 par ladybird3000

Un second volume qui continue dans l'histoire avec Momonga qui part dans une quête afin d'augmenter son rang d'aventurier et se faire un nom. Etant donné sa force et sa puissance, je me dis que cela devrait être rapide. Nous allons donc découvrir de nouveaux personnages que Momonga va accompagner dans leur quête. En parallèle de cela, des personnes agissent dans l'ombre à des fins cruelles. Ce volume est surtout centré sur cette quête. La personnalité des PNJ de la guilde se dévoile un peu, ce qui est parfois drôle, vu le contraste entre le personnage et ses actions.

On ne nous donne toujours aucune explications sur le phénomène qui a coincé Momonga dans le jeu, ni sur la présence éventuelle d'autres personnes piégées dans le jeu. D'ailleurs je trouve que Momonga s'est adapté très rapidement à cette nouvelle condition et cela ne semble pas le choquer. Ce qui me fait encore plus me poser des questions. Pour moi, même si l'histoire est bien, j'ai du mal à comprendre tout cela et je suis donc en attente de quelque chose, qui j'espère finira par arriver. En plus, Momonga est un squelette, ce qui fait qu'il ne dort pas par exemple, et cela semble être normal pour lui. Or, vu qu'il est humain à la base, il devrait y avoir un peu de contraste, je ne sais pas, ça me dérange vraiment. Il s'est fondu dans le personnage super facilement et rapidement, sans paniquer ni se poser plus de questions que cela.

L'édition est toujours réussie cependant. Avec un résumé des personnages en début de tome vraiment bien fait et toujours des explications entre les chapitres. A la fin, il y a également deux interviews croisées, avec d'abord le scénariste du manga et du light novel, puis avec le dessinateur du manga et du light novel. C'était sympathique à lire, par contre attention si vous ne voulez pas être spoilé sur la suite de l'histoire, car certaines petites choses sont révélées.

En conclusion, c'est toujours sympathique à suivre, mais j'ai vraiment du mal à comprendre où on veut nous mener, car plus le temps passe, plus on s'éloigne du monde réel. Tout est centré sur ce monde et rien ne nous renvoie au pourquoi de tout cela, ni au fait que Momonga soit peut être le seul à être bloqué.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 3 par ladybird3000

Ce volume se concentre sur le combat de Momonga contre l'armée de morts vivants. Nous avons en parallèle deux combats, Momonga contre Clémentine et Narberal Gamma contre Badantel. Ces combats sont plutôt sympathiques, même si notre héros et sa camarade sont clairement plusieurs niveaux au-dessus de leurs adversaires. Au début, on les voit donc ne pas faire grand chose à part subir les attaques adverses. Mais dès qu'ils se lancent dans le combat, tout est rapidement réglé.

A la fin du volume, nous retrouvons Shalltear que Momonga avait envoyée en mission. Cependant, elle ne récupère pas encore d'informations intéressantes. L'histoire poursuit donc son chemin, mais je suis toujours un peu perdue dans cet univers. Un peu comme Momonga qui ne sait pas si d'autres joueurs sont présents ni quel est réellement ce monde. D'un côté, je comprends qu'on ne nous dévoile que ce que les personnages savent. Mais j'aimerais avoir des informations afin de ne plus nager dans cet univers sans savoir où je vais. Cependant, je dois reconnaître que les volumes sont toujours bien remplis et plein d'action.

Le volume contient encore une fois de nombreux bonus comme des pages couleurs, un résumé des personnages et de la situation. Mais également des informations complémentaires sur les personnages, leurs pouvoirs, etc… A la fin, nous avons droit à une nouvelle entrevue des auteurs, mais aussi à un explicatif du monde réel d'Overlord.

En conclusion, un volume rempli d'action certes, mais où il me manque toujours quelque chose pour comprendre où vont les auteurs.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 4 par ladybird3000

Dans ce volume, nous continuons de progresser du côté de Shalltear. J'ai trouvé intéressant de découvrir plus ce personnage qui va se révéler assez monstrueux finalement, autant dans son apparence que dans ses actions. La situation va se renverser et permettre une avancée dans l'histoire. Même si on est toujours un peu dans le flou, je pense que c'est cet événement qui va permettre de comprendre un peu mieux l'univers et surtout de savoir si d'autres joueurs y sont présents. Des personnages forts apparaissent, mais on les voit rapidement, j'espère qu'ils reviendront bientôt pour tirer cela au clair.

J'ai bien aimé le combat à la fin du volume, même s'il apporte une dimension assez dramatique. On y voit enfin Momonga en position de faiblesse pour la première fois. Le prochain volume devrait permettre de conclure cet affrontement et apporter des réponses. Je m'attends à ce que ce soit émouvant, étant donné la nature du combat, mais on verra bien.

Les dessins sont toujours très beaux. J'aime toujours autant Albedo et j'aimerais bien la voir apparaître plus, car elle ajoute un côté sympathique et parfois comique à l'histoire. Le volume contient toujours des pages couleurs très belles, des informations complémentaires entre chaque chapitre et cette fois-ci un chapitre bonus. Il y a également quelques pages sur la création d'Overlord en manga.

En conclusion, encore un volume rempli d'action et de combats. L'histoire semble enfin avancer un peu et j'espère avoir quelques réponses dans le volume suivant.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 5 par ladybird3000

Overlord T5

Le combat avec Shalltear se termine dans ce volume et je ne peux pas m'empêcher d'être un peu déçue du dénouement. En fait, même les astuces utilisées par Momonga ont été assez décevantes durant la fin de ce combat. Finalement, cela se termine plutôt bien, donc c'est chouette, mais je m'attendais à autre chose et j'aurais aimé que cela vire un peu plus au drame.

Ensuite, l'histoire enchaîne sur l'arc des hommes-lézards. Encore une fois, j'ai du mal à comprendre les intentions de Momonga. Un coup il semble être plutôt bienveillant envers la population, puis soudain il devient un ennemi mortel envers un peuple qui n'a clairement rien demandé. J'ai bien aimé l'introduction de ce peuple, notamment car on découvre plusieurs choses sur eux et que c'est assez bien décrit. Les différents personnages sont sympathiques et j'ai beaucoup aimé Crusch Lulu. Le soucis pour moi, c'est la façon dont cela est intégré à l'histoire de Momonga. Surtout qu'avec cela, on laisse complètement de côté le fameux ennemi qui était apparu il y a quelques volumes de cela.

Les dessins sont toujours bien réalisés, notamment lorsqu'il s'agit des squelettes ou des créatures. Et les pages couleurs ainsi que les bonus entre chaque chapitre sont appréciables.

En conclusion, je ne sais toujours pas où l'histoire me mène, mais je me laisse porter en essayant de trouver un sens aux agissements de Momonga.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 6 par ladybird3000

Overlord T6

Je vais laisser de côté le fait que je ne comprends toujours pas Momonga, autant pour ses actions que pour son adaptation trop rapide à l'univers. A chaque volume, même si je prends plaisir à lire l'histoire, j'ai toujours l'impression de manquer quelque chose, ce qui est vraiment embêtant. Bref, je laisse cela de côté.

Dans ce volume, ce que j'ai bien aimé, c'est de découvrir encore plus le peuple des hommes-lézards. On s'attache à eux et on a envie qu'ils remportent la victoire. On apprend vraiment à connaître chacun d'eux et à voir les liens qu'ils ont tissés en si peu de temps. Crusch est définitivement l'homme-lézard que je préfère. Je la trouve sympathique, forte et pleine de caractère.

En plus des personnages intéressants, le combat l'est aussi et j'avais vraiment envie de voir les hommes-lézards triompher. Pourtant, le héros du manga se trouve dans le camp adverse. Mais la façon dont les choses sont présentées m'a poussée à apprécier ces nouveaux personnages et à vouloir qu'ils s'en sortent.

En conclusion, un volume que j'ai bien aimé lire.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 7 par ladybird3000

Overlord T7

Le volume me plonge dans l'incompréhension la plus totale *rame*. Il est concentré sur Momonga et ses intentions concernant le peuple des hommes-lézards. Après la fin du combat, nous repartons donc du côté de Nazarick et nous découvrons le sort que Momonga va réserver à ce peuple.

Dans les volumes précédents, j'avais soulevé le fait que j'aurais bien aimé voir plus Albedo, car c'est un personnage que j'apprécie. Or dans ce volume, elle est bien mise en avant par moments, mais en fait je ne l'ai plus du tout appréciée comme avant. Là, elle m'a semblée moins sympathique et trop sûre d'elle, à rabaisser tout le monde de façon virulente. C'est un aspect de sa personnalité que j'aime moins, mais au moins elle est un peu au devant de la scène.

Dans le prochain volume, l'arc des hommes-lézards devrait se terminer. J'attends donc la suite pour voir si de nouveaux éléments vont être amenés concernant cet univers et l'ennemi qui avait été évoqué dans les volumes précédents.

En conclusion, je reste toujours en quête de réponses et d'éclaircissements concernant cet univers qui est sympathique mais dont j'ai l'impression de passer un peu à côté.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 8 par ladybird3000

Overlord T8

Je peine toujours à trouver le fil qui relie tous les éléments de l'histoire et pourtant j'aime bien lire chaque volume. C'est un sentiment un peu étrange, car le scénario m'intrigue et m'intéresse, mais lorsque je ferme le volume j'ai l'impression de n'avoir rien compris.

Ce volume permet donc de conclure l'histoire autour des hommes-lézards. Je n'ai toujours pas compris l'utilité de ce passage ni pourquoi Momonga souhaitait les contrôler à ce point. J'espère vraiment qu'il y aura une explication, car pour le moment je nage en pleine confusion.

L'histoire enchaîne ensuite sur tout autre chose. On se rapproche du royaume en place et des conflits qui s'y trouvent, avec notamment la Princesse d'Or. On découvre une jeune fille qui souhaite plus que tout venir en aide à son peuple. Elle a par exemple aboli l'esclavage, même si une certaine organisation continue dans l'ombre. Mais les autres prétendants au trône sont acerbes et n'hésiteront surement pas à comploter pour atteindre leurs objectifs.

Plusieurs groupes sont ensuite introduits : les équipes Adamantines qui sont les Roses Bleues et les Roses Rouges. Une troisième équipe semble avoir percé, mais on ne nous en dit pas beaucoup plus.

Et enfin, la fameuse organisation des Huits Doigts qui viendra sans doute par la suite apporter quelque chose, peut-être un ennemi à vaincre. Tout cela se met en place, mais pour le moment j'ai quand même du mal à comprendre le fil conducteur. Tous les éléments pris un à un sont intéressants, mais il manque une trame qui permette de comprendre pourquoi ces éléments ont un lien.

En conclusion, je me perds toujours un peu plus dans cet univers, mais en même temps j'apprécie la lecture. En fait, j'ai l'impression que l'adaptation suit le roman en exploitant chaque passages, mais il manque une transition pour expliquer les choses. Ou alors, j'ai carrément loupé quelque chose...

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

Tome 9 par ladybird3000

Overlord T9

Dans ce volume, on passe encore à autre chose. Nous nous rapprochons de Sebas et Solution, qui ont pour mission de récupérer des informations en se faisant passer pour des aventuriers. Mais Sebas va s'écarter de sa mission et sauver une femme laissée pour morte. Cela permet de développer un peu plus l'organisation des Huits Doigts, puisqu'on parle du trafic d'esclave et de la maltraitance envers les humains dans une certaine maison close, qui était évoquée dans le volume précédent.

Il y a donc des petits éléments qui permettent de relier les choses, mais je trouve cela quand même pénible de ne pas comprendre la trame aussi bien que je le voudrais. En tout cas, j'ai beaucoup aimé cette partie de l'histoire et le personnage de Sebas. En ce qui concerne Solution, j'ai plus de mal, mais j'ai l'impression que tous les personnages féminins de Nazarick sont un peu comme ça, sévères et acerbes. J'attends de voir où cela va mener, surtout en sachant ce qu'il se passe à la fin du volume.

Enfin, nous découvrons qui est la troisième équipe Adamantine. Il s'agit en fait de Momon, qui a énormément fait parler de lui en tant qu'aventurier. Il y a donc une certaine cohérence entre les éléments mis en place, mais je trouve que cela est quand même très mal expliqué et mis en place. C'est comme si c'était décousu et qu'il manquait des clés de compréhension.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé l'histoire présentée dans ce volume, mais j'attends la suite pour voir comment tout cela sera imbriqué.

Critique réalisée grâce au service de presse des éditions Ototo Manga.

  • Scénario
  • Dessin
3

En conclusion

Un premier volume qui permet bien d’introduire cet univers et les personnages qui prennent vie. Je reste cependant en attente de plus d’explications sur le pourquoi de tout cela.

Envoi
User Review
0 (0 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

:bye: 
:good: 
:negative: 
:scratch: 
:wacko: 
:yahoo: 
B-) 
:heart: 
:rose: 
:-) 
:whistle: 
:yes: 
:cry: 
:mail: 
:-( 
:unsure: 
;-)